Après des guerres séculaires, les peuples d'Initium s'accordent enfin une paix relative. Pourtant, tapie dans l'ombre, une menace pèse ...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Retep Artecad
~ Mélandrin ~
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Race : Arachnide
Classe : Contrebandier
Elément : Métal
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Sam 29 Déc - 21:30

[ Angal Enysth - Retep Artecad - Grey Korahm ]
["L'orchydée bleue" Pont supérieur - Pleine mer]



Le combat de titans entre les deux immenses créatures marines s'était soldé par une victoire du plus petit des deux. la mer autour du navire était maintenant rouge. Le navire faillit se retourner à cause de la chute du léviathan mort. Retep s'agrippa à un cordage, à moitié suspendu dans le vide il vit filer sous lui un Angal gesticulant. Il tendit le bras mais ne put que l'effleurer du bout des doigts. Heureusement le sam'hein réussit à se réceptionner contre le bastingage tribord. Quand le navire fut à nouveau dans une position correcte, la vigie hurla. le vainqueur revenait à la charge. Sur l'ordre du capitaine, l'équipage courut se mettre en position pour les manœuvres, les tireurs retrouvèrent leurs postes de tir, et Retep vit avec surprise des gens se mettre en place à côté de de chacun d'eux pour remplir les chargeurs de harpons vides.

Il fut surpris de sentir le capitaine l'attraper par une épaule.


"Vous! Vous avez donné des ordres corrects tout à l'heure, occupez vous des tireurs je pourrais me concentrer sur l'équipage."

"Bien capitaine!"

Si il avait conservé l'habitude de l'autorité de capitaine, il n'avait pas oublié non plus la soumission de mousse ou de n'importe quel marin. Le capitaine retourna s'occuper de son équipage. L'arachnide dégaina son sabre et le leva.


"Tireurs! A mon commandement..."

Arrivé à une certaine distance de l'embarcation le léviathan se dressa hors de l'eau en trompetant son rugissement aigu. Retep abaissa son sabre en criant.


"FEU!"

Un nuage de harpons partit en direction du monstre, les moins précis ricochèrent contre les écailles. Les autres se plantèrent en diverse zones du corps de la créature. Il releva son sabre. Les tireurs changeaient de chargeur, les hommes à côté d'eux enfilant de nouveaux carreaux dans les barillets vides qu'on leur donnait. Le géant des mers lança son cou en avant, plongeant vers le navire. les sabre s'abattit.

"FEU!"

Bizarrement un trait brisé d'un bleu étincelant fila au milieu des harpons et s'écrasa sur le front de la créature. L'arachnide contempla un instant sa lame. Si il n'avait pas rêvé, le trait de foudre était parti de son sabre. C'était ça l'enchantement? Pendant ce temps le léviathan s'était cabré, des harpons tapissant sa langue et l'intérieur de sa bouche. La douleur l'avait fait interrompre sa plongée. le contrebandier sortit de sa torpeur en secouant la tête. Il releva son sabre, observant les derniers tireurs en train de recharger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Retep-Arteca
Angal Enysth
° Arrènois °
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Race : Sam\'Heins
Classe : Crocheteur de Serrure
Elément : sacré
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Dim 30 Déc - 23:48

[ Angal Enysth - Retep Artecad - Grey Korahm ]
["L'orchydée bleue" Pont supérieur - Pleine mer]


- FEU!!

La première salve que lança Angal ne fut guère efficace, mais elle lui servit à apréhender la précision de l'engin et à quel moment les carreaux commençaient à retomber, aussi, au deuxième "FEU!!", il parvint à loger plusieurs pics dans l'intersctice des nageoires. Mais au même moment, une sorte d'éclair surgit de derrière lui et vint frapper le monstre en plein milieu du front.
Surpris, il se retourna, et constata que Retep était debout, le sabre tendu, et qu'une expression d'étonnement se lisait sur son visage.


- Tenez, lui dit Tunis, en lui tendant le barillet rechargé. Il avait repris des couleurs, et participait avec entrain à présent.
- Merci.
Angal encastra la recharge à son emplacement, et colla de nouveau son oeil sur le viseur.
Mais le Léviathan avait disparu. Surpris, il releva la tête, mais il n'y avait aucune trace du monstre marin...

- A tribord!! hurla la vigie, et presque aussitôt, le serpent de mer ressurgit de l'autre côté du bateau.
Tout le monde se précipita sur les harpons fixés le long de l'autre bastinguage, mais ce fut Angal qui fut la plus rpaide à tirer: il aggrippa fermement les poignées du lance-harpon, et le fit brusquement pivoter sur lui-même. Angal se retrouva les pieds plaqués contre le bastinguage, au-dessus de l'eau, mais il se sentait presque en sécurité en comparaison à ce qu'il avait déjà vécu. Il lança une première salve alors même que les autres commençaient à arriver auprès des harpons.

- C'est encore mieux que le chamboule-tout! s'exclama-t-il en riant de bon coeur.

_________________

Jamais le Soleil ne verra l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Angal-Enysth
Retep Artecad
~ Mélandrin ~
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Race : Arachnide
Classe : Contrebandier
Elément : Métal
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Lun 31 Déc - 1:28

[ Angal Enysth - Retep Artecad - Grey Korahm ]
["L'orchydée bleue" Pont supérieur - Pleine mer]



"Mais euh! J'ai pas dit feu je te rappelle! Tu me casses tout tu sais."

Retep s'était retourné pour voir qui n'avait pas attendu les autres et avait découvert Angal, en équilibre instable en train de jouer avec son lance harpon.

"En plus si quelque chose n'avait pas fonctionné correctement tu aurais pu en blesser un! Magne toi de changer de côté!"


"J'te ferais briquer le pont moi!" Grommela-t-il à part lui.

Sur ce, il n'attendit pas qu'Angal commence à bouger et ordonna aux autres tireurs -qui étaient à leur place eux- de faire feu sur la créature qui venait de surgir de l'eau. Elle poussa un nouveau cri en étant touché.

"Par les dés de Celesti! On va se le faire ce foutu serpent!"

Les tireurs rechargeaient leurs machines, il aperçut le hellbereth arrivé avec Angal parmis eux, les jambes fléchies et le dos courbé pour être à la hauteur du viseur. Tout le monde était apparemment en place. Il leva son sabre, le serpent était en partie replié sur lui même, formant plusieurs anneaux, ce n'était pas une bonne position pour tirer. La bête se déplia brusquement, en déroulant un anneau sa queue vint frapper la coque donnant du gite au navire. Un marin tomba des cordages où il était accroché, la bête fondit et engloutit sa proie. Elle se redressa plus près du navire qu'elle ne l'avait jamais été.

"FEU!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Retep-Arteca
Angal Enysth
° Arrènois °
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Race : Sam\'Heins
Classe : Crocheteur de Serrure
Elément : sacré
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 1 Jan - 22:44

[ Angal Enysth - Retep Artecad - Grey Korahm ]
["L'orchydée bleue" Pont supérieur - Pleine mer]


Angal réprima un fou rire et se força à obeir à Retep, bien malgré lui. Sans quitter la bête des yeux, il s'approcha de l'autre bord, titubant légèrement sous l'effet du remous provoqué par celle-ci. Elle s'étai repliée sur elle-même dans une attitude défensive, et semblait attendre le moment pour frapper. Et ce moment ne tarda pas: avec une vitesse fulgurante malgré sa taille, la créature attaqua de nouveau et sa queue frappa de plein fouet le navire. Quelques copeaux de bois volèrent, mais les fissures se trouvaient bien au-delà de la ligne de flotaison. Pas de raison de s'inquièt...
Un terrible hurlement déchira le vacarme. Le monstre plongea. Quelqu'un était mort.
Le silence s'installa parmi les passagers, figés d'horreur. Mais le monstre s'était redressé très près; trop près du navire.

Retep hurla, et aussitot des dizaines de harpons s'élancèrent, mais ils étaient nettement ralentis à cause de l'angle de tir presque vertical que devaient adopter les apprentis artificiers. L'un deux atteint malgré tout l'oeil du Lévianthan, qui s'éleva encore davantage dans les airs en hurlant, tangua dangereusement en direction du bateau, puis s'écroula loin du navire sans manquer de créer une nouvelle vague monstrueuse.

Quinze secondes d'accalmie plus tard, des hurlements de joie fusèrent de toute part, des mains se serrèrent et des sourires furent échangés dans l'euphorie générale.
Angal se tourna vers Retep et lui lança un coup dans l'épaule.

- Bien joué, Captain! Faudra que tu me racontes l'histoire de Retep le marin, un de ces jours.

_________________

Jamais le Soleil ne verra l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Angal-Enysth
Retep Artecad
~ Mélandrin ~
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Race : Arachnide
Classe : Contrebandier
Elément : Métal
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mer 2 Jan - 2:51

[ Angal Enysth - Retep Artecad - Grey Korahm ]
["L'orchydée bleue" Pont supérieur - Pleine mer]


Finalement la bête retourna aux flots, sans doute la chance avait elle été pour une grande part dans cette victoire. Mais un dicton disait que la chance était une arme comme une autre. Retep se demanda si la voix céleste avait été pour quelque chose dans leur réussite.


- Bien joué, Captain! Faudra que tu me racontes l'histoire de Retep le marin, un de ces jours.

"Ce sera dur, il n'y a jamais eu de Retep le marin." Grommela L'arachnide au milieu des acclamations de tout le monde.

Il se rendit compte que les chasseurs d'un jour et l'équipage lançaient des vivats s'adressant non seulement au capitaine mais aussi à lui. Le capitaine faisait de grands gestes en signe d'apaisement, il en comprit la raison et demanda le silence lui aussi.

"Nous avons fini par triompher dans cette bataille, mais ce ne fut pas sans pertes. Respectons une minute de silence pour tous les défunts d'aujourd'hui. Et pour tous ceux qui ont laissé leur vie en mer."

Un silence lourd tomba sur le navire et la foule se recueillit comme un seul homme. Lorsque l'activité reprit, le calme était retombé sur l'embarcation, mais les conversations étaient animées et tout le monde ressentait encore l'excitation de la chasse. Le capitaine mit une petite tape sur l'épaule du contrebandier en passant.


"Vous avez fait du très beau boulot, si vous cherchez un poste sur un navire je peux vous trouver une place dans mon équipage."


"C'est une proposition très généreuse... Mais je vais la décliner, merci. Je me suis retiré de la navigation depuis longtemps."


"Bien, si vous changez d'avis... N'hésitez pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Retep-Arteca
Ayesha Oren’hill
~ Mélandrin ~
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 29
Race : ansurien
Classe : corbeau
Elément : eau
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mer 2 Jan - 23:34

[Ayesha Oren'hill][Ruelle adjacente à la place]


[HS: Si des gens ont oublié de prendre le bateau, qu'ils n'hésitent pas à jeter un oeil à ma marchandise... Enfin sinon c'est pas grave, je continue à jouer comme ça!]

La matinée était bien avancée, et Ayesha se félicita de s'être installé à l'ombre des façades: le soleil éclaboussait le ruissellement des pavés et tapait sur les nuques de la multitude. Les rues se remplissaient rapidement, les fêtards ayant achevé leur grasse matinée.
Le petit attroupement qui s'était formé autour de son étal s'était dispersé: l'originalité de ses sculptures attirait l'attention du public, mais peu étaient là pour acheter. La plupart venaient juste pour se remplir les yeux de merveilles exotiques.
Au premier coup d'oeil, il pouvait reconnaître les étrangers: les paysans en habits de fête, les communautés isolées qui portaient des costumes traditionnels multicolores, la mode particulière des thélusiens ou des arrènois. C'étaient de bons pigeons, aussi il les hélait dès qu'il en apercevait. Quelques personnes l'ignoraient et passaient en pressant le pas, mais généralement on considérait que les appels des marchands allaient de pair avec l'ambiance festive.
Les petits ramanthins avaient beaucoup de succès: il prétendait aux péquenauds qu'il s'agissait d'une spécialité de la ville, qui se perdait au fil des années: il avait déniché le dernier artisan qui en réalise encore, et lui avait acheté tout son stock. C'était une affaire: ils ne trouveraient ces sculptures nul part ailleurs et chacune était unique.
Dans le doute ou lorsque l'intéressé avait l'air mélandrin, il trouvait des mensonges moins risquées qui n'impliquaient pas les traditions locales. Et puis, ce n'était pas une si grande arnaque: il n'augmentait même pas le prix. Mais enjoliver l'histoire des objets permettait d'en vendre davantage, ce qui était le but du jeu.

Quand une créature inférieure faisait mine de passer à proximité de son étal, il regardait ailleurs en espérant qu'elle ne s'arrêterait pas. Cette stratégie avait plutôt bien fonctionné, mais il survint alors un groupe de trois répugnants humanoïdes qui se postèrent face à lui et entreprirent d'examiner les objets malgré son regard fuyant. L'air plutôt joyeux, ils se mirent à manipuler les fragiles statuettes entre leurs doigts monstrueux. Deux avaient de fortes poignes aux ongles épais et noirs se détachant sur la peau dorée, le dernier palpait le bois nervuré de ses fins doigts reliés par une membrane transparante. Un alkylin et deux sam'hein. Une combinaison rare, vu l'éloignement géographique et culturel. Le peuple des volcans et celui de l'océan. La fête du Ramanthin était l'occasion de tisser des liens entre les ethnies. Ayesha sentit ses mains se crisper, perdant leur grâce habituelle. La colère et le dégoût le faisaient frémir, ces créatures dénaturées à deux pas de lui, qui osaient toucher ses créations. Il y avait quelque chose de profond dans l'horreur que lui inspirait la situation: les figures nées du bois entre ses mains représentaient une part de lui même, et il avait l'impression que ces êtres qu'il haïssait fourrageaient dans ses entrailles. Ils n'avaient pas le droit de toucher à ça, qui représentait des parcelles de son âme.

Il tenta de les ignorer, mais le sam'hein le plus grand lui fourra la statuette de ramanthin ovoïde dans les mains en lui demandant le prix. L'acajou lisse était doux et brûlant et palpitait contre sa chair. Il redressa la tête pour regarder le type qui, debout, le dominait de toute sa hauteur. Sa peau mordorée et la lueur rouge dans ses yeux, sans compter sa taille impressionnante, provoquaient chez l'ansurien une répugnance et une aversion tellement forte qu'il ne voyait pas la conscience et la ressemblance derrière elles. Ils étaient trois, il était seul, qui plus est il sentait d'ici les vapeurs d'alcool que le client dégageait. Contraint de garder son rôle vu les circonstances, il grimaça un sourire.
"Elle vaut au bas mot 150 écus! Mais pour vous, je peux faire un prix... Je vous la cède pour 100 écus. Une affaire!"
Il espérait que le sam'hein, découragé par le prix exorbitant, renoncerait à sa lubie. Il fit une moue déppréciative et s'apprêtait à lui rendre son précieux ramanthin quand l'alkylin intervint:
"Vous vous foutez de nous? A ce prix je n'achèterai pas même une épée!"
"Laisse tomber, lui conseilla le sam'hein, il nous prend pour des imbéciles. Je suis bourré, mais pas au point de me faire arnaquer de 60 écus!"
La créature amphibie lui prit l'objet des mains, et déclara en fronçant son nez perçé de deux fentes en guise de narines:
"Je supporte pas ça, les arnaqueurs qui extirpent tout leur argent aux honnêtes gens en profitant de leur faiblesse!"
Ayesha songea que même si en l'occurence ce n'était pas son intention, il était rare qu'on lui reproche si précisément ce qu'il faisait... Il changeait sans cesse de métier, d'apparence et de place dans la société, mais sa véritable activité derrière ces facades, c'était d'être un corbeau, comme on disait dans le milieu. Escroquer les gens, leur faire du chantage... Oui, ce sale démon ne savait pas à quel point il touchait juste.
Il ne faisait pas le poids face à ces trois gaillards solidement charpentés, même abrutis par l'alcool, aussi n'avait-il pas le choix.
*Espèce de monstre visqueux et répugnant* pensa-t-il en observant les nageoires et la peau humide.
"Si vous n'êtes pas intéressé, vous pouvez me le rendre..." essaya-t-il en mettant toutes ses forces à conserver cet air affable qui menaçait de lui dégouliner du visage.
L'alkylin garda la sculpture hors de sa portée, le regardant de haut.
"Non. Vous allez nous le vendre, et à un prix correct. Sans ça, je peux très bien aller voir une brigade. Ca m'étonnerai que vous ayez acheté une license pour occuper cet emplacement?"
Cette fois il laissa tomber l'attitude servile qui broyait son amour-propre, et lui jetta un regard haineux. Mais il était coincé. Il n'y avait pas vraiment de contrôles dans la liesse du moment, mais il était indiscutablement hors la loi. Si l'autre allait se plaindre, il serait dans les ennuis jusqu'au cou. Vu la nature de ses affaires, il valait mieux éviter les autorités...
"Très bien, céda-t-il, la mort dans l'âme. Il est à vous pour 60 écus."
"Quarante."
L'intervention du deuxième sam'hein était presque menaçante, et il songea qu'ils pourraient lui casser la figure avant de faire appel à la garde. Il s'assombrit sous son teint basané, et acquiesca du chef, se taisant de peur d'exploser. Lorsque l'autre lui tendit cette somme ridicule, il ne la prit pas, craignant le contact avec la peau ardente. La monnaie tomba en tintant sur le sol. Ils s'éloignèrent avec sa plus belle pièce, sans lui jeter un regard.

Il se sentait prêt à tuer quelqu'un. Ils verraient de quoi il était capable, ces enfoirés de démons, avec leur air arrogant... Il mourrait d'envie de faire une descente dans les quartiers pauvres pour chasser quelques non-ansuriens malchanceux. Il n'y a que de voir le visage de quelqu'un décomposé par la peur et la souffrance qui le soulagerait. Il n'y a qu'en tuant quelqu'un qu'il pourrait laver par le sang l'humiliation qu'il venait de subir.
Il se contraint à souffler un grand coup pour se calmer. Il était patient. Il aurait l'occasion de faire payer à des sam'heins et des alkylins leur suffisance. Avec les factions pro-ansuriennes, il suivait ses véritables idées. Le reste n'était que poudre aux yeux. Il ne s'était pas écrasé devant eux. Ca faisait partie du jeu, c'était de la prudence, voilà tout. Il serait stupide d'étaler ses convictions au grand jour, pour pourrir en prison ou être exécuté!

Son enthousiasme pour les réjouissances s'était envolé et il se retrouvait maussade. Il encaissait et pouvait faire comme si de rien n'était, mais il engrangeait la colère dans un coin, alimentant le foyer de sa haine. Toujours plus puissant, sans réelles limites. Il pouvait l'ignorer, mais cette rage était inexorable, il fallait lui obéir, la satisfaire et l'alimenter. Et ça lui convenait très bien. Dedans, il puisait sa détermination de fer, son courage, son absence de doutes, toute sa force. Il avait besoin de la colère.

Il se rendit compte que le soleil inondait à présent son étal de lumière. Son estomac répondit à ce constat par un appel insistant. C'était l'heure de manger. Il contempla un instant les figurines qui lui restaient. Le plaisir d'avoir vendu sa marchandise, évanoui, laissait place à la triste image d'un champ de bataille dévasté. Les survivants au massacre dressaient vainement leurs petites silhouettes sur l'etoffe bariolée. L'ordre de sa présentation, chamboulé, rendait dérisoires ces petites statuettes renversées qu'il avait passé tant d'heures à sculpter. Il les rangea rapidement dans leurs emballages de chiffons, pour cesser de fixer les restes d'un joli rêve brisé. Le tissu une fois refermé, il le passa autour de son cou et se mit en quête d'un coin tranquille où manger un morceau.

_________________
Etre libre! Braver les interdits. Se moquer des tabous. Défier les lois et les règles. Et s'en tirer indemne. Indemne?


Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Voix Céleste
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 118
Race : Dieu
Classe : Flemmard
Elément : Tous
Date d'inscription : 12/03/2007

Feuille de personnage
Âge: Eternel
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Ven 4 Jan - 18:38

~~ Seconde Partie : Après-Midi ~~



[Ouarf ! Je n'ai qu'une chose à dire ! La matinée fut passionnante ^^ J'trouve que vous jouez tous très bien ! Maintenant faisons place à l'après-midi Very Happy]

La chasse au léviathan s'était plutôt bien déroulé. Deux monstres furent abattus, un exploit qui resterait gravé dans les annales des Fêtes du Ramanthin, une nouvelle qui égayerait tous les mélandrins et autre touriste, ainsi que pas mal d'Alkylins qui pourraient alors se repètre pendant plusieur mois de la délicieuse chair tant concoitée des Léviathans.

Puis il fut Midi, et le soleil redescendit de son zenith. Dans le ciel, le dirigeable faisait des vas et vient entre les différents quartiers qui entouraient la Place, simplement pour vérifier que les feus d'arificies prévus pour la soirée se mettaient bien en place. Erian avait dépéché quelque officier pour surveiller tout ça au sol, mais il n'avait pas confiance en leur bonne foi. Une enveloppe pleine d'argent, une femme aux formes généreuses ou parfois même un bon petit plat avait vite fait des les distraire. Parmis eux, des hallbardiers très réputés d'Arrène brandissaient leurs armes immenses à travers les passants. Ils étaient ainsi facile à repérer, que ce soit pour les marchands qui leur demandait de l'aide que pour les voleurs qui les évitaient.

L'après-midi serait plus calme, car Erian avait prévu une troisième journée pleine de mystère et de surprise encore plus folles que celle de la première. Il fallait bien un moment de transition entre tous ces débordements. Ainsi, seuls quelques bardes entamaient de légères chansons, et les marchands profitaient un maximum de ses heures où toute l'attention des touristes se tournaient vers leur stand. Il fallait surveiller pas mal de chose. Les petites mains baladeuses, les autres maladroites où encore les personnalités qui croyaient que tout leur était dû. Il fallait paraître le plus souriant possible avait suggéré Erian Sal'Hem. Même si vous vous êtes levez du mauvais pieds, nos visiteurs doivent avoir l'impression que tout est rose dans votre vie.

L'après-midi serait sûrement plus courte que cette longue matinée et tout le monde était pressé d'assister au magnifique feu d'artifice prévu par le dirigeant Thaltos !

_________________


Dernière édition par La Voix Céleste le Mar 26 Fév - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net
Ayesha Oren’hill
~ Mélandrin ~
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 29
Race : ansurien
Classe : corbeau
Elément : eau
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Dim 6 Jan - 1:49

[Ayesha Oren'hill][Appartement proche de la place]



Finalement, vu la surpopulation des restaurants, tavernes et auberges qui affichaient tous complets, Ayesha se rabattit sur un casse-croute rapidement englouti: une sorte de beignet au fromage de chèvre suivit d'un énorme macaron péguant de miel.

Il traversa la place noyée par le soleil et étouffée par la foule: il devenait difficile de respirer, et mieux valait ne pas être agoraphobe. A gauche, sur un stand, les silhouettes horribles d'arachnides se donnaient en spectacle. Il lui sembla qu'ils produisaient et tissaient en même temps une immense toile de soie imitant le motif du ramantin qui flottait sur toutes les bannières. La performance attirait un large public, et même les petits voleurs stoppaient un instant leur pêche à la bourse pour observer les membres multiples tirer, tordre et entremêler les fils encore collants. Il ne s'attarda pas et détourna aussitôt les yeux: les arachnides étaient la race qu'il détestait le plus, et il ne tenait pas à rendre tout ce qu'il venait d'avaler. Un large détour fut nécessaire pour éviter une trop grande proximité avec ces créatures, mais il ne pouvait pas éviter tous ceux qui se pressaient parmi la cohue.

Les badauds s'acheminaient à présent vers les docks pour assister au retour des chasseurs de léviathans: on murmurait que deux spécimens avaient été abattus. En temps normal, Ayesha aurait été intéressé. Sa nature curieuse le poussait à se diriger vers tout ce qu'il ne connaissait pas encore, et il n'avait jamais vu de léviathan, mort ou vif. Des dents, oui, il en avait manipulé. Un matériau admirable, surtout pour les armes: sa dague était issue d'une seule dent qu'il avait lui même taillée et ornée de motifs délicats. Mais il se sentait abattu, et l'effervescence bruyante de la fête ne faisait qu'accentuer son malaise. Il n'aspirait qu'à une chose, retrouver le calme et la fraicheur de son chez-lui. Une bonne douche froide évacuerait de sa tête le martellement incessant.

Sauf qu'il ne pouvait pas rentrer comme ça, avec ces fringues miteuses et couvertes de poussière. Il fallait tenir son rôle, celui d'un noble riche, extravaguant et dépensier. Pour assumer ce côté luxueux et quelque peu décadent, il devait en jeter plein les yeux, emprunter beaucoup, dépenser sans cesse, acheter du superflu et se priver parfois de l'essentiel. Puisqu'il avait gagné un peu d'argent, autant profiter de la fête pour acheter des tenues supplémentaires. Sal'Hem devait bien avoir invité des couturiers renommés... L'image d'êtres mi hommes mi araignées lui traversa un instant l'esprit, et il la rejeta aussitôt. Il ne voulait rien toucher qui sorte des glandes de ces monstres, quitte à se priver de soie. Quand il était encore gamin, il existait une production de soie ansurienne, à partir des cocons de certains insectes. Le commerce interracial avait fait péricliter tout ça, comme tant d'autres choses propres à sa culture.

Il découvrit la boutique d'un marchand ansurien, venu de Thélus, qui proposait des habits de très belle coupe. L'argent lui fila entre les doigts et il ne put s'acheter qu'un seul ensemble. Mais comme ça, il avait une allure! Le vendeur semblait s'interroger sur la folie qui poussait un modeste marchand à s'offrir un costume de prince. Ayesha, pressé, n'y porta pas attention. Le type s'imaginerait que la fête lui avait tourné la tête, voilà tout! Il entreprit de s'ébouriffer les cheveux de sorte qu'ils regagnent leur désordre naturel, ce qui n'eut rien de difficile. Puis il sortit d'une poche les rubans qui lui servaient à enserrer ses deux queues: sans miroir l'opération était ardue et le résultat peu convainquant. Sa nouvelle tenue sur lui, l'autre enfoncée dans le sac-tissu qu'il portait toujours sur son dos, il laissa ses pas le porter en direction de la maison dont il occupait le deuxième étage, à proximité d'un grand canal. Il passa sur le ponton de pierre qui surplombait la cataracte, vaguement éclaboussé par les gouttes volatiles et irisées qu'elle projetait dans un grondement de fin du monde. Le bruit et la brume glacée vidèrent un peu son esprit, et il s'arrêta au milieu de la passerelle, yeux fermés. Le chant de l'eau, purificateur, c'était ça, Mélandre. Il se sentait mieux.

La perspective de retrouver son intérieur désordonné lui sembla presque agréable. Il avait un livre passionnant à étudier, doté de gravures de qualités, qui expliquait des techniques ansuriennes de forge et de ferronnerie, disciplines qu'il n'avait jamais abordées, les jugeant rébarbatives. Il se rendait à présent compte qu'il s'était complètement fourvoyé: le jeu du feu et du métal, entre affrontement et union, était une manifestation de cette vie de la matière qui le passionnait tant. Il reprit sa marche avec plus d'enthousiasme que le pas trainant adopté auparavant.

Il stoppa net son avancée en arrivant devant chez lui. Les deux silhouettes qui l'attendaient là n'avaient rien, mais alors rien à faire ensembles. La voisine, cette vieille pimbêche de Mme Kanerl, se tourna vers lui en s'écriant de sa voix aigrelette:
"Oh! Monsieur Vladevel! Vous voilà!"

Dame respectable et d'un certain âge, dotée d'une solide fortune venant de son défunt mari, elle était comme toujours accompagnée de son fidèle Iky, chien minuscule et hargneux. Ayesha et lui s'étaient détestés dès qu'ils s'étaient vus, et le jeune homme avait vite étendu cet avis à sa maîtresse: le chien jappait, elle roucoulait. Toujours à la fenêtre, toujours à l'espionner, elle semblait avoir fait d'Ayesha le centre de sa vie monotone. Il ne pouvait sortir sans la trouver sur son chemin, à essayer de l'amadouer à grand renfort de pâtisseries écœurantes et de chocolats fondants. Le chocolat l'avait fait céder. Il adorait le chocolat. Il l'avait accompagné dans son salon terrible où une gouvernante presque aussi vieille que la maîtresse s'épuisait à chasser les grains de poussière sans modifier d'un poil la disposition des objets. Cette maison, ces meubles, Mme Kanerl, tout était d'une antiquité miraculeusement conservée. Le poids du passé, en sa présence, devenait étouffant: son regard qui par delà son visage regardé fixement observait les ombres furtives de personnes disparues, le récit monocorde des épisodes de sa vie, qui s'enraillait parfois au point de revenir encore et encore sur un moment précis... En plus, Ayesha détestait la vieillesse. Ces gens puaient la mort, ils ne parlaient que de choses mortes depuis longtemps. En naufragé il s'accrochait à sa boite de chocolats pour ne pas se faire emporter par les récits d'un autre âge. La première fois où elle était montée à cheval, sa nourrice Marlia, sa première rencontre avec son futur mari, lors d'un bal, et l'enfant mort-né, et le départ à la guerre, pour ne jamais revenir... D'un tiroir jamais ouvert elle lui avait sorti les lettres qu'il lui adressait du front, lui faisait déchiffrer les pattes de mouches, jusqu'à la dernière... Et il fallait rester mielleux, aimable, tandis qu'elle le retenait par tous les moyens. Ne pas sous-estimer la volonté des grand-mères: une fois qu'elle l'avait attrapé, plus moyen de s'échapper avant le soir. Voilà pourquoi il redoutait tout contact avec elle: elle s'intéressait bien trop à lui. Au désir de parler d'elle en le prenant pour victime s'ajoutait cette curiosité exacerbée par l'ennui qui la poussait à se mêler de ce qui ne la regardait absolument pas: d'accueillir son visiteur, par exemple.
"Cet homme affirme vous connaître, et veut vous voir!"

Son regard outré passait du petit ansurien d'aspect négligé, mal rasé, son gros ventre débordant de sa ceinture, crâne à moitié chauve luisant et cheveux filasse, au jeune noble habillé à la dernière mode, avec juste assez de laisser-aller pour augmenter son charme... Mais qui, étrangement, portait sur le dos un tissu rayé bien rempli, à la manière de la plèbe de bas étage...
Ayesha se rendit compte de son erreur au même moment. Il ne s'attendait pas à la trouver sur son chemin, même si il aurait dû s'en douter. On n'échappe pas à Mme Kanerl. Enfin, ce n'était pas le plus grave. Il n'aurait jamais dû se trouver ici. Comment s'était-il procuré son adresse? Qu'est-ce qu'il avait pu raconter à la vieille pie? Si jamais il foutait en l'air sa couverture...

Il improvisa un sourire rassurant pour la commère:
"Ah, vraiment, les ouvriers de nos jours sont des incapables!"
Il prit un air réprobateur pour faire la leçon à l'autre ansurien.
"Je vous avais demandé de me retrouver là-bas pour choisir le matériel! Résultat, j'ai attendu une demi-heure pour rien, j'ai dû le prendre moi-même et le transporter jusqu'ici! Vous êtes un bon à rien, ou quoi? Vous vous rendez compte, moi, porter cette charge? Le ridicule?"

Il poussa un soupir excédé très aristocratique, puis attrapa le prétendu ouvrier par la manche avant qu'il n'ait le temps d'ouvrir la bouche et l'entraîna dans la maison, adressant un dernier sourire à la vieille outragée afin de ne pas perdre sa cote de popularité... A peine la porte eut-elle claquée qu'il se tourna vers l'homme et lui cracha, avec une fureur beaucoup plus forte que celle feinte auparavant:
"Qu'est-ce qui t'as pris, bon sang?! Je vous ai déjà demandé de ne jamais traîner dans les parages! Si je perd ma position influente à cause d'une erreur stupide dans ce genre, ça vous coûtera autant qu'à moi!"

Mess haussa les épaules, aussi impressionné par sa colère que par un pet de blochak.
"Tu ne viens jamais au quartier général, il faut bien te mettre la main dessus d'une façon où d'une autre... Tu es complètement irresponsable, et ça ne peut pas continuer comme ça. Pas au niveau de nos activités. Ecoute, tu as de bonnes idées. Tu es quelqu'un d'intelligent et de réfléchi. Et comme tu le soulignais, ton activité est très pratique pour nos actions."

Ayant perdu l'initiative du sermon, Ayesha dansait d'un pied sur l'autre, mal à l'aise. Il ne voulait pas mener Mess plus loin, mais celui-ci entreprit de monter les escaliers sans attendre d'invitation. Il se retourna pour regarder Ayesha dans les yeux.
"Mais surtout, tu es ambitieux."
Il aurait voulu parler, mais il se sentait hypnotisé par le regard gris de son supérieur. C'était vrai, il avait soif de pouvoir, il voulait grimper les échelons de l'organisation. Mais...
"Je connais ton talent, et je me suis chargé de parler de toi au conseil. Nous avons décidé de te confier une mission. C'est une opportunité à saisir."

Arrivés devant la porte fermée de son appartement, Ayesha voulut ouvrir, mais le petit homme le devança: il sortit un passe de sa poche et déverrouilla le cadenas comme s'il était chez lui. Ayesha sentit le sang lui monter aux joues face à cette manifestation évidente de violation de son intimité. Il allait la remplir, sa mission, et avec les honneurs! Il lui apprendrait à ne pas le traiter comme du menu fretin, à cette petite frappe. Il le détestait, ses petits yeux globuleux aux pupilles acier, ses lèvres minces sans cesse humectées par une langue pointue... Sa façon de le regarder comme un objet lui appartenant, dont il attendait qu'il fasse ses preuves pour lui rapporter la gloire de l'avoir recommandé... Il entra chez lui d'une enjambée rageuse, à la suite du petit gros. Celui ci eut un sourire en coin. Il savait qu'il avait déjà gagné.

_________________
Etre libre! Braver les interdits. Se moquer des tabous. Défier les lois et les règles. Et s'en tirer indemne. Indemne?


Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey Korahm
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 29
Race : Hellbereth
Classe : Mercenaire
Elément : Eau
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 27
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Dim 6 Jan - 20:05

[ Angal Enysth - Retep Artecad - Grey Korahm ]
["L'orchydée bleue" Pont supérieur - Les docks]


Grey était sur le pont, comme tous ceux qui avaient embarqués ce matin sur le navire. La joie était totale, l'excitation complète. Ils avaient abattu deux léviathans, du jamais vu! Un exploit! Les plus enthousiastes imaginaient qu'on allait leur dresser une stèle avec leurs noms gravés dessus afin de commémorer leur miracle. En bon hellbereth, il gardait la tête froide et désirait seulement revoir Meelie, il voulait lui offrir son cadeau. Il se demanda si Sal'Hem, le dirigeant de la ville, serait là pour assister au retour des trois bateaux.

Il regarda autour de lui, Angal discutait et plaisantait avec divers gens, il l'observa un moment, faire les poches sur un navire était trop dangereux, si on s'en apercevait avant d'accoster on ferait fouiller tout le monde à la descente, ce devait être pour ça qu'il ne "travaillait" pas. Son ami Retep, lui, restait silencieux. Accoudé au bastingage, l'Arachnide semblait songeur, un peu angoissé aussi. Il avait vu le capitaine lui adresser quelques mots mais n'avait rien pu entendre. l se demandait ce qui l'avait mis dans cet état. Il n'avait pas l'air d'être le genre d'homme à garder le regard fixé sur la mer sans la voir pendant de longues minutes en réfléchissant. Grey l'aurait plutôt considéré comme un fonceur, quelqu'un qui n'a pas besoin d'une longue réflexion pour savoir quoi faire, quelqu'un de tellement sûr de lui qu'il en deviendrait puant.

L'autre tourna la tête vers lui et le regarda l'observer, il lui adressa un court sourir poli et s'éloigna, il alla s'isoler sur le gaillard d'arrière, et s'accouda à nouveau pour regarder l'écume qu'ils laissaient derrière eux en une longue trainée. Une envie de solitude? Il avait presque l'air triste, ça ne semblait pas dans sa nature pourtant. Le guerrier se dit qu'après tout il ne connaissait que très mal cet homme. Il en avait presque oublié qu'il ne l'aimait pas. Il fallait le voir se démener pendant la bataille, c'était certainement au moins en partie grâce à lui qu'ils avaient vaincu le monstre.

Les docks approchaient, ils étaient noirs de monde. Un albanestre avait dû être envoyé depuis un navire pour porter la nouvelle. Ils entendaient déjà la foule acclamer le retour des chasseurs. Certains passagers commençaient déjà à faire de grands signes de la main pour saluer. Les voiles furent ramenées et les navires ralentirent peu à peu pour la délicate manœuvre d'approche. Quelques minutes plus tard, les trois bateaux étaient immobiles dans le port et les marins d'un jour descendaient au milieu de la foule hurlante, Grey se fondit dans la masse aussi vite que possible et s'immobilisa à quelques mètres en dehors de la foule, il espérait que son ami voleur sortirait de ce côté-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Grey-Korahm-
Angal Enysth
° Arrènois °
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Race : Sam\'Heins
Classe : Crocheteur de Serrure
Elément : sacré
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Lun 7 Jan - 22:40

[ Angal Enysth ]
[ Les docks ]


Une fois passée l'euphorie, Angal se retrouva oppressé et bousculé dans cette foule bruyante, aussi s'empressa-t-il de s'en écarter pour respirer un peu. Lorsqu'il jugea que plus personne ne risquait de le heurter, il jeta un coup d'oeil aux alentours pour voir s'il apercevait un Arachnide et un Hellbereth...
Grey fut plus facile à localiser, grâce à sa grande taille, mais il se trouvait à l'autre bout de cette place bondée, et il se doutait bien que le mercenaire n'avait pas plus envie que lui de se retrouver à nouveau entraîné par le mouvement de masse. Il laissa donc tomber et se mit à marcher le long du quai en se disant qu'ils les retrouverait bien un peu plus tard: Grey dormait dans la même auberge que lui et Retep travaillait au même endroit. Cela lui rapella qu'il n'avait pas vu Meelie depuis longtemps.

Maintenant qu'il était enfin seul -à part un mec qui n'avait pas encore désoûlé et qui s'appliquait à embrasser une corde- il pouvait réflechir à tout ce qui lui était arrivé depuis son départ de Mélandre, plus d'un mois auparavent, Angal ne savait plus très bien. Il n'avait pas encore essayé de prendre du recul sur ces aventures -peut-être parce que l'absence de Thryndra pesait encore lourd dans sa poitrine. Il avait beaucoup appris. Et il avait de nouveaux compagnons... Et peut-être même avait-il un ticket avec une jolie petite Sam'Hein.
Angal se laissa rêvasser plusieurs minutes tout en marchant, en se promettant d'aller la retrouver au plus vite. Il allait suivre l'itinéraire qu'elle lui avait indiqué, il se retrouverait forçément sur le chemin de la troupe.

Il avait aussi une furieuse envie de mettre à l'épreuve son trophée, sa Clef. Mieux valait préparer ce genre de coup dans une autre ville que Mélandre, ici les gens étaient tellement habitués aux voleurs qu'ils se barricadaient chez eux. Arrène, peut-être? Pour autant qu'il avait pu en juger, les quartiers bourgeois étaient très surveillés, mais les maisons étaient souvent ouvertes à cause -ou plutot grâce- à l'atmosphère tempèrée qui règnait dans la région. Il fallait qu'il se prépare, qu'il trouve une cible, et un plan de la ville, et qu'il fasse quelques repèrages...Mais cette fois, il avait envie de faire cela seul. Bien sûr, il adorait être en présence de ses amis, mais cette promiscuité durant toutes ces semaines avait commençé à lui peser, il s'en rendait compte à présent. Même s'il appréciait la compagnie, Angal était quelqu'un de solitaire.

Mais il fallait réunir suffisament de fonds pour pouvoir préparer son cambriolage en toute tranquilité. Deux heures durant, il sillona les Docks à la recherche de bourgeois, leur dérobant tout ce qui scintillait et tout ce qui pendait trop lestement à leur ceinture.
C'est alors qu'une situation assez étrange survint: au moment où il glissait sa main dans la poche d'un passant, il sentit qu'une autre main se glissait dans sa sacoche. Il tourna immédiatement la tête, et les deux voleurs se regardèrent un instant, ébahis, la main dans la poche de l'autre. Malheureusement, il n'y avait rien dans la poche de ce malandrin qui n'était visiblement pas d'ici -ou tout du moins, qui n'appartenait pas à la Guilde. Mais la sacoche d'Angal, elle était pleine: il constata avec horreur l'étui de cuir qui enveloppait sa précieuse Clef se glisser dans la poche intérieure de l'autre voleur. Il constata également l'horrible petit sourire qui s'affichait sur son visage, et se jura de tout mettre en oeuvre pour édenter ce petit salopard. Comme d'habitude, il ne tarda pas à se mettre à la tache en envoya voler la première chose qu'il avait pu attrapper -en l'occurence, une bouteille à motié vide. Le projectile manqua de peu la tête du voleur et se fracassa contre le mur.
Angal bondit en avant pour le poursuivre, ce qui n'était pas une mince affaire, car il avait pris un peu d'avance et changeait sans cesse de direction, si bien qu'il n'avait généralement que le temps d'apercevoir un morceau de jambe disparaître dans un coin de rue. Bien décidé à en découdre, Angal accélèra encore le pas, courait contre les murs lorsqu'un virage s'avèrait trop sèrré, attendant l'erreur qui le premettrait de se rapprocher de sa proie. Il commençait déjà à gagner du terrain. Ils passèrent en trombe devant un stand de parfum, et Angal en profita pour se saisir d'une bonne poignée d'échantillons conservés dans de petits flacons de verre. Il bombarda l'étranger avec toutes sortes de lotions odorantes, si bien que maintenant il pouvait le suivre en fermant les yeux. Il conserva deux flacons qu'il réservait pour plus tard...
Ce plus tard arriva lorsqu'il passèrent devant un vendeur de textiles. Il arracha une large bande de tissu qu'il s'empressa de passer dans ses cheveux, avant de la déchirer en deux. Tous ces préparatifs lui avaient fait perdre son avance, mais la poursuite touchait à sa fin: Il fourra les mèches imporvisées dans les flacons, les alluma, attendit quelques secondes, puis les balança sur le dos de ce chapardeur.
Déjà imbibés de parfum, ses vêtements s'enflammèrent aussitôt. A grands renforts de cris, il se roula par terre, enleva sa veste qu'il jeta au sol, puis son pantalon, et constatant que cela ne suffisait pas, il se précipita une rue plus loin pour se jeter dans un canal.

Angal épousseta ses vêtements, récupèra son dû et s'empressa de disparaître à l'ombre des ruelles.


[voilà, comme je savais pas trop quoi faire...^_^']

_________________

Jamais le Soleil ne verra l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Angal-Enysth
Maelianna Audulan
¤ Thélusienne ¤
avatar

Nombre de messages : 223
Age : 30
Race : Lunarticiah
Classe : mage blanc
Elément : nature
Date d'inscription : 25/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 8 Jan - 15:08


[Maelianna Audulan]
[Le marché]



Après un déjeuner rapidement avalé à l'auberge, la jeune lunarticiah, soudain prise d'ue idée subite, repartit à l'assaut du marché. La place semblait un poil moins bondée que la veille. Meelie pensa que la plupart des gens étaient sans doute partis vers les docks, pour voir les chasseurs revenir victorieux de la chasse aux Leviathans. Grey et Angal y ont surement participé, eux aussi...
La jeune lunarticiah n'aimait pas trop ce genre de spectacle. Elle était consciente que cela faisait partie de la tradition, mais elle ne voyait pas vraiment ce qui attirait les gens dans une scéne de mise à mort...


La jeune femme secoua la tête pour chasser l'idée peu ragoutante d'un Leviathan tué à coup de harpons, trainé sur le rivage et dépecé ensuite ; elle avait de toute maniére bien mieux à faire que de songer à pareille chose. Elle venait de passer dans un stand où étaient exposés quelques vêtements d'excellente facture, sans être extravagants pour autant. Elle en avait acheté quelques uns pour ses deux amis, se rappelant avec un sourire la fois ou Grey avait remis la même chemise parce qu'il n'en avait pas d'autres.

Cette fois, la lunarticiah cherchait tout autre chose. En vérité, elle savait déjà, en gros, ce qu'elle voulait trouver... le probléme était justement de savoir si ça existait quelque part ! Peu lui importait le prix, du moment qu'elle obtenait ce qu'elle voulait...

Mais hélas, aucun bijoutier, aucun joallier n'avait en stock ce qu'elle cherchait. Certes, chacun avait dans ses marchandises de très belles choses, mais rien ne semblait faire l'affaire...

Le moral un peu en baisse face à ses recherches infructueuses, la magicienne tenta un autre étalage, plus modestes que ceux qu'elle avait regardé précédemment. Il était tenu par une vieille Myriennate, aux ailes usées, d'un blanc terne, et pourtant particulièrement longues, et qui semblaient encore capables de la porter jusqu'aux étoiles. Meelie s'avança vers elle, plein d'espoir.

- Bien le bonjour !!
- Bonjour mon enfant... Que puis-je faire pour vous ?
-Et bien... disons que j'aimerais offrir un pendentif à un de mes amis... j'ai une idée assez précise mais je n'ai pas trouvé mon bonheur jusqu'à maintenant... Peut-être pourriez-vous m'aider ?
- Mais très certainement ! Que recherchez vous exactement ?
- Hum... je pensais à un pendentif en argent... de préférence faisant penser au loup. Vous pensez avoir quelque chose dans cet ordre d'idée ?

La vieille femme eut un éclat pétillant dans le regard, et partit aussitôt dans ses étalages, fouillant dans toute sa marchandise pour voir s'il n'y avait pas quelque chose susceptible de satisfaire sa cliente.

- Dites-moi, à quoi ressemble votre ami ? Son teint, ses yeux, tout ça... la couleur du bijou doit parfaitement s'accorder avec la personne.
- Bien sur. C'est un homme plutôt grand et carré, aux yeux rouges et aux cheveux gris cendré. Le teint pâle. C'est un Hellbereth.

La Myriennate marqua un léger temps d'arrêt, que la lunarticiah ne remarqua pas. Cette dernière reprit :

- On s'est rencontré à Thélus et nous avons beaucoup voyagé. A vrai dire, Je ne pensais pas pouvoir me sentir aussi proche de quelqu'un avant de l'avoir rencontré... c'est étrange, je ne sais pas vraiment comment l'expliquer... il est vraiment gentil et je sais que je peux compter sur lui... alors je me suis dit qu'un tel cadeau lui ferait sans doute plaisir...
- Pourquoi vous ne lui dites pas franchement ?

Maelianna sentit son coeur tresaillir.

- Je vous demande pardon ?
- Pourquoi vous ne lui dites pas ce que vous ressentez pour lui ?
- Euh bah je euh... balbutia la jeune femme en rougissant jusqu'aux oreilles. Vous croyez vraiment que... ?
- uhuhuh, vous avez un faible pour lui, n'est ce pas ?- Et bien... je euh... je sais pas euh... peut-être que... enfin...

La vieille Myriennate ressortit de ses étalages, l'air satisfait de quelqu'un qui ressortait victorieux d'un défi. Un sourire indéchiffrable errait sur ses lévres.

- Si c'est pas mignon ! Une grande timide à ce que je vois ! S'il n'a encore rien remarqué, n'ayez crainte, cela viendra tout naturellement, au moment opportun. N'essayer pas de l'expliquer, les sentiments ne sont pas une chose que la logique permet de comprendre !

La vendeuse lui fit alors voir ce qu'elle avait trouvé.

- Je pense que ceci ira à merveille. Qu'en pensez vous mon enfant ?

Meelie regarda attentivement le pendentif que lui tendait la Myriennate, le prenant attentivement entre ses mains. La chaîne était en argent, tout comme le pendentif : celui-ci était magnifiquement sculpté en tête de loup, représenté de face, entouré d'arabesques excellemment ouvragées. Son regard se composait de deux pierreries turquoises, lui donnant un aspect fascinant. La lunarticiah songea immédiatement à un paysage hivernal, au ciel d'une insondable teinte bleue, qui était sans doute la terre natale de Grey.

- Il est magnifique !! C'est exactement ce que je cherchais ! Je vous remercie du fond du coeur !
-Tout le plaisir fut pour moi, brave petite.

La lunarticiah lui tendit une grande poignée de piéces ; la vieille Myriennate fit les yeux ronds.

- Allons, ce collier ne vaut pas si cher que cela jeune fille !
- Peu importe. Je vous laisse tout cela de bon coeur. Que les dieux vous protégent, et au plaisir de vous revoir !!

Meelie rangea alors son cadeau au plus profond de son sac, l'endroit où elle avait le peu de chances de le perdre... ou de ce le faire voler ! Elle partit à l'exploration des autres stand qu'elle n'avait pu faire la veille, le coeur inondée d'une joie sans bornes...

Quand à la vieille Myriennates, elle rangea l'argent généreusement donnée, se disant que, décidément, les jeune gens n'avaient vraiment pas les yeux en face des trous !

_________________
"Vivre pour ceux que l'on a perdu... et pour ceux que l'on ne veut pas perdre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Maelianna-Au
Grey Korahm
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 29
Race : Hellbereth
Classe : Mercenaire
Elément : Eau
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 27
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 8 Jan - 17:19

[Grey Korahm]
[Place du marché - Terrasse d'un Restaurant Thiel]



Après avoir attendu un long moment Grey ne vit toujours passer ni Angal ni Retep... Il aurait toujours pu lui demander si il savait où était le sam'hein. Il renonça finalement. Son ventre poussa un gémissement et le Hellbereth se dit qu'il était plus que temps de manger un morceau. Il hésita un instant à aller s'isoler dans sa chambre à l'auberge mais se dit qu'après avoir vécu reclu pendant plusieurs années, il pouvait bien voir un peu de monde. Il parti donc vers la place du marché, quelques restaurants la bordaient et il en avait même repéré un Thiel. Il n'avait jamais gouté leur nourriture et se dit qu'après avoir survécu à deux léviathans, même la plus horrible expérience culinaire ne viendrait pas à bout de lui, il pouvait tenter le coup sans trop de risques.

Sur le chemin il se mit à repenser aux derniers mois passés. Angal et Maelianna... Il se demanda où il en serait si il ne les avait pas rencontrés. Il sorti sa carte d'identité et l'observa un instant. Il avait eu cette nouvelle carte grâce à Angal, et le sceau de la ville de Thélus lui rappelait irrémédiablement son amie Lunarticiah rencontrée là bas. Il sorti de sa poche un nouvel objet, une petite épée incrustée d'une pierre bleue. Oui c'est ce qu'il voulait être, l'épée au service de la lunarticiah, toujours avec elle. Ou au moins le plus souvent possible. Il se demanda comment lui dire.


*Ça viendra tout seul au bon moment... En tout cas c'est ce que mère me disait.*

Au coin d'une rue il vit un homme avec un caleçon enflammé se jeter dans le canal, il secoua la tête. Il préférait ne pas savoir ce qui s'était passé. Les blagues et bagarres d'ivrognes ne l'avaient jamais intéressé. Il arriva peu après sur la place du marché, il n'y avait que peu de monde. Enfin... On pouvait marcher sans avoir peur d'écraser quelqu'un. Le restaurant Thiel, lui, était plein. il s'installa en terrasse et un serveur vint immédiatement lui apporter une carte avant de repartir avec l'air débordé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Grey-Korahm-
Retep Artecad
~ Mélandrin ~
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 29
Race : Arachnide
Classe : Contrebandier
Elément : Métal
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mer 9 Jan - 6:00

[Retep Artecad]
[Docks]


*Qu'est-ce qu'il a à me regarder lui?*

Depuis un moment le Hellbereth d'Angal l'observait, ce qui avait prodigieusement le don d'énerver Retep. Il lui adressa un sourire poli et se détourna pour aller s'accouder au bastingage du gaillard d'arrière. Il regardait la trainée d'écume laissée dans le sillage du bateau, la mer qui se refermait derrière eux. les deux autres navires à quelques coudées d'eux tractant les cadavres de leurs deux léviathans. Ils n'avaient pas pu les abattre alors ils les ramenaient... il eut un sourire narquois c'était son équipage qui les avait tués. Enfin, son équipage de touristes, le vrai équipage du navire était celui du capitaine. Il prit une grande inspiration d'air salé. Un bonheur pour lui.

Il entendit des ordres familiers aboyés d'une vois de stentor par le capitaine. Il arrivaient déjà au port? Il n'avait pas senti le temps passer. En se retournant la poignée de son sabre effleura sa main. Il baissa le regard et contempla l'arme. Elle aussi lui avait réservé son lot de surprises. Si il n'avait pas rêvé, et d'après la réactions de certains il n'aurait pas été le seul à rêver dans ce cas là, son sabre avait lancé un éclair. Il se demanda ce qu'il avait fait de particulier pour ça... Peut-être rien. Après tout, certaines armes enchantées agissaient quand bon leur semblait. En approchant du quai et durant les dernières manœuvres il se surprit à scruter la foule à la recherche d'Erian.

Il se morigéna intérieurement tout en descendant la passerelle, il devait réfléchir un peu plus, voir beaucoup plus avant de prendre une décision définitive, si il se lançait il ne pourrait plus revenir en arrière. Se demandant où aller, il prit machinalement le chemin de la guilde, peut-être y aurait-il deux ou trois gamins encore trop maladroits pour "travailler" qui voudraient des conseils, s'entrainer un peu, ou juste écouter une histoire. En parlant d'histoire il se demanda ce qu'il pourrait bien raconter à Angal quand celui-ci réclamerait celle de Retep le marin. La vérité? Peut-être. Après tout si il voulait que le crocheteur s'esclaffe et ne le croie pas il pouvait très bien le dire. Ça ressemblerait à une plaisanterie pour éluder sa question. Il ouvrit la porte et descendit dans le hall.


"Saluuut! Y a quelqu'un?" lança-t-il à la cantonade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Retep-Arteca
Ayesha Oren’hill
~ Mélandrin ~
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 29
Race : ansurien
Classe : corbeau
Elément : eau
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mer 9 Jan - 19:30

[Ayesha Oren'hill][Chez lui]


Il avait essayé de lire, mais les lignes dansaient sous ses yeux. Les mots n'avaient pas de sens, et après avoir repris plusieurs fois le même paragraphe, il laissa tomber.

Mais il détestait ne rien faire et se laisser aller à ses pensées. Il chercha autour de lui une activité, et finit par se rabattre sur ses outils de sculpture. Il aurait aimé refaire un ramanthin, juste pour le plaisir. Ce sujet lui avait plu, tenter de rendre la grâce de ces êtres sous l'eau et non leur balourdise terrestre. Par opposition, il choisit un bois solide et lourd, du palétuvier goliath. Les allez retours de la main, le toucher granuleux... Cette fois encore, le bruit extérieur le troublait. Pas moyen de parvenir à un état d'oubli de soi. Une cascade de rires d'enfants résonna. Son couteau, s'attaquant à un nœud de bois trop dur, dérapa. Surpris, il contempla son pouce parcourut d'un sillon écarlate. Il n'avait pas vraiment mal, juste une brûlure, comme si un petit soleil pulsait sous sa peau. Une goutte rouge s'écrasa sur le plancher, il porta le doigt à sa bouche pour en aspirer le sang. Acre, un peu sucré. Le ramanthin avait à présent la tête marquée d'une grande strie. Avec un peu de polissage, cela disparaîtrait. Mais il n'avait pas vraiment envie de s'y mettre, ni de le continuer. Il n'avait envie de rien, en fait. La tortue le fixait d'un air de reproche. Ce soir, les rires et les chansons laisseraient place aux cris de panique. Une action historique, avait dit Mess. Il se sentait fier d'avoir été choisi, et pourtant... L'attente était insupportable. Il fallait qu'il exorcise le malaise qui le rongeait. Il se leva, prit un parchemin, sortit sa plume et son encre, et entreprit de se débarrasser de ce qui le tourmentait.

"Je sais que je ne devrais pas écrire ça. Mais c'est le seul moyen de me calmer pour attendre. J'ai peur et en même temps je suis surexcité. Si je réussis, mon nom rentrera dans l'Histoire d'Initium. Je dois diriger l'opération, je ne peux pas me permettre de douter. D'ailleurs pourquoi je me pose des questions? Les dirigeants de Thélus, Arrène et Mélandre sont la tête de la Coalition Pacifique. Si on les élimine, le Coalition sera plongée dans la confusion, et nous pourrons lancer une offensive... Ils sont nos ennemis. Je me bats pour assurer la suprématie de notre race. Je me bats pour une cause juste. Et tuer ne m'a jamais fait peur. Leurs vies ne valent rien, ils ne sont que de la vermine. Qui sait quand se répètera une occasion comme celle là, où les trois seront réunis en un même lieu.
Mais est-ce que j'en suis capable? Et d'abord, est-ce réalisable? Un attentat avec des feux d'artifice... Mess prétend que c'est parce que c'est fou que ça peut marcher, que personne ne s'y attendra. Mais enfin, une erreur d'angle et c'est foutu! C'est une stratégie hasardeuse. Mes subordonnés ne savent rien. Est-ce qu'ils y croient vraiment, au conseil? Ca paraît tellement invraisemblable... Et pourtant dans trois heures je serai là-bas, prêt à assassiner nos dirigeants à coup d'explosifs! En admettant que ça marche, on s'échappe comment? Et puis des soleils tournants et des dragons de feu, ce ne sont pas des bombes! Ca n'a aucune précision...
Je sens que ça ne touchera pas un seul dirigeant mais que ce sera une boucherie chez les spectateurs... Leur but est de gâcher la fête, c'est clair. Mais c'est signer le meurtre. Une provocation, genre "Oui nous les pro-ansuriens sommes là et nous pouvons vous frapper lorsque vous vous croyez à l'abri!"... Ce qu'il faut, c'est ranimer la haine raciale sans que ça retombe sur les ansuriens. Trouver un bouc émissaire qui prenne les dégâts plutôt que nous. A ce rythme, les factions pro-ansuriennes vont s'enfermer dans l'intégrisme et resteront toujours un courant minoritaire, juste là pour maintenir la violence ambiante..."

Parvenu à ce stade dangereux de sa réflexion, il déchiqueta la feuille et projeta rageusement les débris en l'air. Ca ne servait à rien, il ne parvenait pas à retrouver ses certitudes aveugles et rassurantes. Il se recroquevilla dans son fauteuil, les bras serrés autour des genoux. Il resta un moment prostré, le souffle court, cherchant à évacuer la panique qui l'envahissait face au rôle qu'il devait jouer. Il avait beau faire le malin devant des types comme Mess, en vérité, il restait le même. Il ne voulait pas, il ne voulait pas croire une chose pareille. La colère se porta à son secours. C'était de leur faute, à ces créatures démoniaques, si les choses allaient mal. Tout était de leur faute.

_________________
Etre libre! Braver les interdits. Se moquer des tabous. Défier les lois et les règles. Et s'en tirer indemne. Indemne?


Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angal Enysth
° Arrènois °
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Race : Sam\'Heins
Classe : Crocheteur de Serrure
Elément : sacré
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Jeu 24 Jan - 19:42

[ Angal Enysth ]
[ autour de la Place du Marché ]


- Hé...

Angal se retourna soudainement. Il scruta la ruelle qu'il avait prit pour raccourci. Il aurait juré voir un tas de chiffon parler. Mais aussi loin qu'il s'en souvienne, les tas de chiffons n'avaient jamais été capables de parler.
Il haussa les épaules, mais lorsqu'il fut sur le point de de poursuivre son chemin, l'agglomèrat de tissus reprit la parole:


- Du Sitaex, ça te dis?

Le Sitaex; la Drogue du Lépreux. La Guilde soupçonnait qu'elle était produite par une organisation conduite par un certain "Isha"...Aux dernières nouvelles en tout cas. Il était remarquablement difficile d'obtenir des informations à ce propos, puisque les principaux revendeurs se trouvaient être des lépreux, et que donner des coups de poing dans le mur pour lui faire cracher le morceau aurait eu plus de chance de réussite que de malmener un lépreux.
En tout cas, cette organisation était la cause de l'essor de cette drogue, et la Guilde ne comptait pas la laisser faire.


- Non, répondit placidement le Sam'Hein.

C'était une bonne occasion de tenter une filature, avec autant de monde dans les rues et le brouaha constant des musiciens et des marchands.
A peine fut-il sorti de la ruelle qu'il se glissa hors de vue du revendeur et chercha un moyen d'accèder aux toits discrètement et rapidement.
Après avoir longé les murs une bonne dizaine de minutes, il trouva enfin ce qu'il cherchait: une gouttière à l'aspect suffisament solide, à l'abri des regards.
Il l'empoigna et entreprit son ascention. Une fois retrouvée la stabilité du sol, Angal se repèra rapidement et rejoint rapidement l'endroit où il avait laissé le lépreux. Il jeta un coup d'oeil en bas pour vérifier qu'il était toujours là, et après s'en être assuré il s'adossa contre une cheminée de façon à pouvoir l'observer sans être repèré.

Il n'allait pas rester là toute la journée...


[pas grand chose à raconter ^_^'
c'était juste histoire de faire bouger le topic...]

_________________

Jamais le Soleil ne verra l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Angal-Enysth
Ajam'Aelo Arkhxas
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 27
Race : Myriennate
Classe : Mage libre
Elément : Vent
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Âge: 19
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Jeu 24 Jan - 20:32

[Ajam'Aelo Arkhxas]
[Place du marché - Terrasse d'un Restaurant Thiel]


Arkhxas avait vogué plusieurs jours pour enfin atteindre Mélandre. Il n'avait plus aucune consicience de la date, et il fut aussitot frappé par la forte population en ville. Dès son arrivée, moultes étalages s'étendaient sur tout le long de la place qui menait au coeur de la citée, les déplacements étaient donc bien compromis. Un "vendeur" de poudre de drole de couleur par ici, des belles amphores de l'autre coté... Le Myriennate tenta de garder son regard qui baissait droit devant lui. La seule chose qu'il voulait finalement, c'était un lit ! Dans le tumulte de la plèbe il comprit vaillemment que c'était la fête du Ramanthin... Oui, il se rappellait maintenant, il y avait déja participé, mais la, ce n'était pas du tout le moment... En tout cas, après de nombreuses bousculades dans des artistes itinérants ou jurons lancés a des gamins vous écrasants les pieds, il put atteindre une auberge qu'il connaissait bien : [ désolé, gros trou, celle ou étaient les autres juste avant...faut que je dorme aussi oui...].
A peine eut-il salué le patron qui le reconnut de même, il était déja en train de monter les marches d'un pas lourd vers le premier lit vide qu'il trouverait. Poussant la porte du pied, il s'étala sur le matelas doux et les draps frais et s'endromit presque aussitot.

Une journée s'écoula ainsi, ou mêmes les feux d'artifices du soir ne l'auraient pas réveillé.... Pourtant c'est une visite imprévue qui le tira avec violence des bras de Morphée. D'ailleurs sa réaction aurait fait trembler le Dieu lui-même. Un couple d'Ansuriens voulant satisfaire leurs désirs puerils et immédiats, alors "se sautant" au coup, n'avait pas pris l'initiative de vérifier la virginité de la pièce, et leur lourde chutte étreinte perdit toute sa fraicheur quand un lourd rale déplaisant les tira de leur passion irraisonée. Leurs pulsions furent bientot détournée quand le magicien les tira du lit a violentes rafales synchronisée a ses insultes.
En tout cas, maintenant qu'il était bien réveillé, il n'allait pas trainer bêtement au lit, il n'aimait pas ça. Au moins, les deux "ingénus" l'avaient enclin a se lever, enfin, après plus d'une dizaine d'heures de sommeil... Il se decida donc a sortir, même s'il fallait a nouveau se méler a la populace émerveillée de voir apparaitre un peu plus de peuple dans ces rues déja bien étroites... Ok, il était mal luné, et apprendre qu'il avait loupé une bonne sortie en mer le rendrait encore un peu plus aggressif, surtout pour des Léviathans... Mais il garda profil bas, pensant passer beaucoup de bon temps durant cette deuxième journée de fête, et au moins ce soir, a contempler le feu d'artifice tant attendu...

Mal fagoté, les cheveux un peu plus en bataille, il alla s'asseoir a la terasse du premier resto apperçu et abordable, bien qu'il soit déja bondé. Au moins, il pourrait peut-être satisfaire son appétit... Malgré les violents coups de son estomac qui manifestait son mécontentement, il voulut faire finalement marche arrière et piquer le premier encas d'un gamin, ou d'un petit marchand de ruelle.... La carte présageait bien du plaisir pourtant....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Ajam-Aelo-Ar
Grey Korahm
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 29
Race : Hellbereth
Classe : Mercenaire
Elément : Eau
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 27
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Ven 25 Jan - 2:36

[Grey Korahm]
[Place du marché - Terrasse d'un Restaurant Thiel]



Grey avait commandé des plats au noms imprononçables... Il fut servi plutôt rapidement et observa un instant ce qu'on lui avait donné. Au moins la nourriture n'avait pas l'air éthérée, elle... Il planta sa fourchette dans un morceau de viande dégoulinant de sauce et en coupa un morceau, il l'emboucha et le garda un moment sans mâcher. Il s'en dégageait une multitude de gouts différents et pourtant parfaitement liés entre eux... Leur douceur lui fit penser à un tableau peint en couleurs pastels. Il mâcha finalement et avala le morceau. Un myriennate arriva et s'assit à une table proche, il avait l'air de mauvaise humeur et Grey préféra ne pas lui accorder plus d'attention. En tout cas, lui était de très bonne humeur! Il souriait d'avance en pensant au cadeau qu'il allait faire à Meelie. Il se demanda si ça lui ferait plaisir, en général les gens aiment les cadeaux... mais sait-on jamais. Tant pis, il l'avait acheté avec la ferme intention de lui offrir et il n'y manquerais pas.

Grey sorti de ses pensées en se rendant compte qu'il avait déjà fini son premier plat. Le serveur arriva presque immédiatement avec le suivant. Le hellbereth le surveilla du coin de l'œil pendant 5 bonnes minutes. Dans ce restaurant les serveurs faisaient très attention à la vitesse de leurs clients, et ils arrivaient globalement à ne pas laisser de temps morts entre deux plats. Il se demanda si ce système était propre à cet établissement ou aux thiels en général. Sa fourchette heurta le fond de l'assiette. Déjà? Le dessert arriva quelques secondes plus tard.


Dernière édition par le Dim 27 Jan - 4:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Grey-Korahm-
Touik Gzy Wulfiim
* Vagabonde *
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 26
Race : Ansurienne
Classe : Réveuse
Elément : Eau
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Âge: 22ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Ven 25 Jan - 18:51

[Touik Gzy Wulfiim]
[non loin de la Place du Marché]






*Eh Touik, pourquoi on est de retour à Mélandre ? On a pas que des amis ici tu sais ? On devrait déjà être en route pour Irandice ! ... Je sais, j'avais envie de revoir la ville. Et puis c'est la fête du Ramanthin au cas où tu n'aurais pas remarqué. On peut en profiter un peu puisqu'on est là... Justement, on devrait pas y être.*

Touik leva les yeux au ciel. Parfois elle était au bord de replonger dans la drogue, pourvu que sa soeur se taise. Elle venait tout juste d'arriver du Nord, après deux petites semaines de voyage. Warhoaz, son fidèle compagnon, était épuisé : ils avaient parcourues les plaines à un rythme endiablé dans le but d'arrivé à temps pour la fête. Et malgré les plaintes incessantes de Gzy, elle se sentait en pleine forme. Elle avait placé son poney dans une écurie à la périphérie de la ville et avançait à présent dans les ruelles étroites qui entouraient la Place du Marché. Émerveillée par tant de joie et d'euphorie, elle vagabondait et se faufillait à travers la foule, s'arrêtant de temps en temps à l'étalage de telle ou telle boutique souvenirs, engageant volontier la conversation avec le marchand. Elle se mis au courant des changements de la ville depuis son départ. Elle apprit qu'elle arrivait juste à temps pour assister aux feux d'artifice de ce soir et en fut toute exitée.

Errant à droite à gauche, elle fini par s'éloingner de l'effervescance de la foule. Les petits passages sombres entre les maison lui rappellaient quantités de souvenirs bons et mauvais.

*Tu crois que Zaa et Yumi sont revenus à Mélandre ? J'aimerais les revoir ! Et, tu crois que c'est possible des enfants mi-ansuriens mi-éykorchés ?*

Gzy boudait de toute évidence... Touik haussa les épaules et continua sa petite ballade de reconnaissance. Dans une rue anexe, elle tomba, au surprise, sur une momie qui parlementait discretement avec un Myriennate tout ce qu'il y a de plus maigre.

*Tient, Ash est toujours vivant ? Ou c'est Jiulkan qu'a repris le reseau ?*

Elle s'approcha du lépreux, l'air de rien. Dès qu'il eu fini de sussurer à l'oreille du dépravé, il lui glissa subtilement un petit paquet brin dans la main et empocha le prix dû. Il se retourna ensuite vers celle qu'il pensait être une nouvelle cliente.

«Pour toi aussi mam'zelle ? Je te fais un prix pour tes beau yeux. murmura le revendeur.
- Ah bon ? Ce n'était pas dans les habitudes de Ash de vendre la marchandise au rabais.
- C'est parce que Jiul à repris l'affaire et... Eh ! Comment tu ... ?
- Je connais aussi Zeïkan, y'a moyen de le voir ?
- Bah... Euh... En fait...»

La jeune femme tendit une petite bourse au lépreux, ce qui l'aida à ce décider.

« Ruelle Kenvot, dans les quartier Est.»

Touik inclina légerement la tête en signe de remerciment et se dirigea vers le lieu indiqué. L'idée de rendre visite à Zeïkan lui était venu naturellement, mais à présent elle redoutait de lui faire face : la maladie l'avait sûrement beaucoup amoché, si ça se trouve elle ne le reconnaîtrait même pas. Elle arriva devant la bouche d'égout de Kenvot, hésita un instant, et vérifia furtivement que personne ne la vérait. Il y avait beaucoup de monde, trop de monde. Il était midi et tous les habitants ainsi que leur hotes sortaient à la recherche d'une place sur les terrasses des restaurants du marché. D'ailleurs, de suculante odeurs montaient de partout. Elle s'assie un moment et attendit que les regards glissent sur elle comme l'eau d'un torent sur la pierre de la montagne.

*Tu espères franchement qu'il va t'accueillir à bras ouverts ? ... Oui... Mais Touik, suposons qu'il ait encore ses deux bras : on est leur ennemis. On les a trahis, et on est un danger pour leur organisation. C'est dans leurs interets profonds de nous élininer. Et toi tu va les voir, salut c'est moi ! ... Bah oui. Dis, je pensais que tu boudais, tu veux pas continuer ? Zeïkan sera content de nous voir, je suis sûre qu'il ne nous chassera pas.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/la-maison-du-recensement-f44/tou
Ayesha Oren’hill
~ Mélandrin ~
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 29
Race : ansurien
Classe : corbeau
Elément : eau
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Sam 26 Jan - 1:09

[Ayesha Oren'hill]
[Chez lui]


C'est le moment que choisit un nouvel impondérable pour se manifester. Il prit la forme d'un coup nerveux frappé à la porte, qui le fit sursauter. Plein de rage, il adressa un regard haineux à la poignée muette. Qui osait? Si c'était encore Mess, il ne savait pas comment il réagirait. Allait-il lui balancer sa mission absurde à la figure ou bien se contenterait-il de se soumettre, comme d'habitude?
Il se leva et fit deux pas vers l'entrée lorsque la porte pivota. Le nouveau-venu, sans gène -qu'avaient-ils tous à rentrer chez lui comme dans un moulin, ce jour là?-, entra et fit claquer le battant derrière lui. La petite silhouette qui le regardait dans les yeux, en silence, était connue, trop connue. Rien d'autre n'existait en cet instant. Ses pensées s'emballèrent, il contemplait le visage potelé, les iris bleu-gris, les mains aux doigts de musicienne... La bague, l'anneau était encore à son doigt.
-Ayesha.
Le charme se rompit. Il avait beau connaître la saveur de ses lèvres et l'odeur de sa peau, jamais plus il ne la serrerait dans ses bras. L'envie pourtant n'avait jamais été si douloureuse. Le manque étouffé tant de fois montait en lui comme une vague. Il vit que des rides s'étaient creusées au coin de ses yeux, que ses mains si fines étaient abimées par le travail des femmes.
-Pourquoi maintenant? Après tout ce temps?
Sa question traduisait bien ce qu'il ressentait. Raviver la souffrance, c'était le seul résultat possible de cette rencontre. Il ne voulait pas regarder en face ce qu'il avait perdu. Evan appartenait au passé, voilà ce qu'il croyait. Et à présent, en face d'elle, il comprenait que le vide qu'elle avait laissé en lui ne s'était pas atténué.
Ses yeux pâles étaient plein de mépris. Elle était rancunière, il ne l'ignorait pas. Mais il était trop tard pour la haine qu'il avait semé entre eux. Si il l'avait fui à l'époque, ce n'était pas pour l'affronter cinq ans plus tard.
-Tu es vraiment un salaud.
Il frissonna sous l'insulte. C'était étrange comme des lieux communs pouvaient le toucher quand c'était elle qui les prononçait. D'une voix calme, comme un constat qu'elle aurait accepté, mais qu'elle devait lui communiquer. Il savait que ses arguments n'avaient aucun poids et il resta silencieux. Pourtant, il croyait que ses choix étaient la meilleure voie... Les paroles qu'elle prononça alors le glacèrent.
-Lorsque tu t'es barré, j'attendais un enfant.
Bien que ce fut parfaitement inutile, il demanda d'une voix tremblante:
-De moi?
Elle ne se donna pas la peine de répondre. Ce n'est qu'à se moment qu'il aperçut la petite forme qui s'accrochait à sa jupe. Une frimousse morveuse, couverte de crasse, cheveux en bataille, lui jetait un regard effarouché. Il retrouva aussitôt ses moyens, et s'écria:
-Je n'en veux pas!
Elle poussa le gamin dans l'espace qui les séparaient, et il se retourna pour lui jeter un regard suppliant. Puis, détachant bien chaque mot, elle lui asséna:
-Tu m'as mise enceinte. Avant le mariage. Et sur ce, tu t'en va du jour au lendemain, en m'abandonnant avec la gosse dans le ventre, et ma famille outrée. Une fille déshonnorée ne peut pas retrouver de mari. Et je n'ai pas les moyens de m'en occuper seule. Tu as foutu ma vie en l'air, et tu ne veux pas de ton enfant? Elle te ressembles. Si tu n'en veux pas, laisse la crever, abandonne la, comme il te plaira. Mais que je n'ai plus rien à faire avec elle!
Elle ne l'avait pas repoussé, lorsqu'ils avaient couché ensemble! Il était parti parce qu'il savait que ça ne pouvait pas marcher entre eux. Elle n'était pas celle qu'il croyait. Il voulait la protéger, mais elle était plus forte que lui. Dure et entière, derrière ses formes douces et ses yeux laiteux. Evan, la fille dont il était tombé amoureux, n'était pas la même Evan qu'il avait découvert après les fiançailles. Il n'était sûr de rien, dans cette relation. Il doutait de ses sentiments, s'était-il entiché d'une illusion? Et l'engagement, se destiner à une voix toute tracée... Comment aurait-il pu s'y résoudre? Se lier à une femme, reconnaître la profondeur de leur amour et s'emprisonner à jamais... Il l'avait laissée derrière lui.
Il n'avait rien à dire.
-Tu as gardé l'anneau...
Elle serra le poing, comme pour le défier d'affirmer sa faiblesse. A son doigt, le cercle qu'il avait sculpté pour elle, en bois de violette, montrait toujours l'union de deux albanestres enchevêtrés. Quand il croyait encore qu'on pouvait être deux et rester libre...
Il sentit qu'elle allait partir, et chercha quelque chose pour prolonger sa présence, même de quelques secondes.
-Comment m'as-tu retrouvé?
Elle inclina légèrement le buste et annonça comme une provocation:
-Je me suis engagée dans les factions pro-ansuriennes. Ils sont les seuls à connaître ta véritable identité, et à savoir où tu loges...
-Toi? Dans les factions? interrogea-t-il d'un air incrédule.
-Je les ais quittés à présent, ayant obtenu les informations nécessaires... Tu sais que je ne porte pas les non-ansuriens dans mon coeur, ajouta-t-elle, répondant à sa question. Il n'y a pas beaucoup de femmes dans l'organisation, mais il y en a.
-Pourquoi les quitter? interrogea-t-il, saisi d'un vague espoir.
-Vos thèses ne valent rien. Il suffit de faire preuve d'un minimum d'intelligence pour voir que les pseudo-démonstrations scientifiques sur la supériorité ansurienne sont erronées. Vous n'arriverez jamais au pouvoir, et si jamais c'était le cas, que feriez vous? Une épuration raciale généralisée? Vous êtes aveugles, si vous croyez pouvoir survivre sans être entourés de gens différents. Quand vous aurez éliminé tous les autres peuples, il y aura un enfoiré pour affirmer que certains ansuriens valent mieux que les autres, et des imbéciles pour le suivre! Et nous nous entretuerons...
Il n'écoutait pas. La fureur l'emplissait, comment osait-elle critiquer ouvertement les idées sur lesquelles il fondait sa vie? La colère balaya ses hésitations, il allait la jeter dehors, elle et sa fille.
-C'est tellement plus facile d'être aveugle, que d'affronter la vérité...
Il referma la bouche, perdant soudain les mots qu'il voulait lui jeter. A la place, il lui demanda:
-On ne quitte pas l'organisation comme ça... Tu n'as pas peur d'avoir des ennuis?
Elle eut un sourire moqueur qui lui rappella combien elle était téméraire.
-Ca fait un mois maintenant. Si ils avaient voulu me faire du mal, ils s'en seraient pris à moi plus tôt...
Sans prévenir, elle passa la porte et il se retrouva seul. Enfin... La silhouette malingre de la fillette accroupie sous les yeux... Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir en faire? Il commençait tout juste à réaliser quelle catastrophe elle représentait...

_________________
Etre libre! Braver les interdits. Se moquer des tabous. Défier les lois et les règles. Et s'en tirer indemne. Indemne?


Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angal Enysth
° Arrènois °
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Race : Sam\'Heins
Classe : Crocheteur de Serrure
Elément : sacré
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Sam 26 Jan - 1:33

[ Angal Enysth ]
[ autour de la Place du Marché ]


Angal jura silencieusement lorsque sa tête cogna contre les briques de la cheminée. Ce n'était pas le moment de s'assoupir! D'un autre côté, le lépreux était resté immobile si longtemps qu'Angal comprenait pourquoi il était passé à côté de lui san sle voir, tout à l'heure. Si ça se trouve, il était mort...

Un frémissement dans l'amas de vêtementslui indiqua que la personne en dessous était toujours à peu près en vie. Avec beaucoup de peine, le dealer se releva, en s'accrochant au mur comme il pouvait.
Il lui aurait sans doute fait de la peine, s'il n'avait pas éssayé de lui vendre cette drogue. L'image du petit Gilto lui revint à l'esprit. Angal l'avait ramené à la Guilde après l'avoir trouvé gisant au sol, une seringue vide à côté de lui...Sans tous les soins et la volonté Mylia, il serait sans doute mort d'overdose. Et tous ces voleurs sans le sou et dépendants n'avaient pas eu cette chance...
Il se surprit à être en train de jouer avec sa Clef dans sa sacoche. C'était un peu comme s'ils ne faisaient qu'un...une sensation étrange et un peu stupide; mais il avait l'impression que cet objet faisait partie de son propre corps.

Angal se leva pour suivre à pas furtif -ce qui n'était pas évident sur les tuiles glissantes et arrondies des toits de la Marchande- cette ombre qui se déplaçait en titubant dans les ruelles sombres.
A plusieurs reprises, l'homme changea de direction, obligeant Angal à prendre son élan pour bondir par dessus le gouffre des ruelles avec toute la discretion possible...

_________________

Jamais le Soleil ne verra l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Angal-Enysth
Das Irrlicht

avatar

Nombre de messages : 65
Race : Myriennate
Classe : Magicien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 25/01/2008

Feuille de personnage
Âge: 32 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Sam 26 Jan - 17:48

[Das Irrlicht]
[Place du Marché]



Grisant !
Tout était usi Grisant ici.
La vile laux proportiosn démeusurée, l'air marin à forte proportion d'Iode !Tout les goût ! Toute les couleurs !

Das Irllicht exultait littéralement !
Toute ces personnes ! Toute cette foule !
Qui pouvait encore prétebdre avoir une identité définie dans cette masse énorme ? A mois nqu'elle ne soit au contraire la force d'affirmation de notre "moi" ? Non ! Cette foule, vivante hémoglobine à échelle humaine était belel et bien anonyme ! Quelle délectation pour l'esprit !
Puis, sa nature repris le dessus....
*Toute cette horrible et destestable foule ! Poruquoi ne s'écartent ils pas ? Priveuse d'identité ! Privation dees délices de l'âme ! Sors de mon chemin !*

Tant de perosnne !
L'Exilé s'arrêta un moment, au beau mileu de la place. baissant la tête, il sembla plonger en lui.
Pour en ressortir avec une énorme sourire ! Un sourire fou.
Regardant autour de lui, tentant de rsester calme, il vit les soladats qui encadraient la foule, veillant à la sécurité des personnes.
*Lui !*
Un de ces hommes, le dos tourné, surveillait un homme louche tourant autour des étals.
Essayeant de garder un rythme de marche ordinaire, il fondit sur lui.
Sa main se leva en une courbe vibrante d'harmonie, pour finalement amorcer sa descente, mortelle parabole, vers la tempe du soldat.
la moitié de son geste, un chec retenti en son être.
*Non !*
Terrifié, le coeur plusant de douleur, il dévia la trajectoire de sa main, et la fit atterir sans dommages sur l'épaule du guerrier.
Celui ci se retourna, abandonnat sa surveillance, l'air peu avenant.

"quoi ?" demanda t'il sèchement...
S'armant d'un sourire, Das Irrlicht, malgrés les tremblements de son corps, répondit d'un ton agréable :
"Bonjour mon brave ! Saurez vous, par le plus grand des hasards, où je pourrais trouver une auberge pour me restaurer ?"
D'un geste de la main, l'homme lui indiqua un restaurant Thiel, u npeu plus loin.
Le voleur, lui, avait disparu...
Titubant un peu, haletant légèrement, Le Myriennate rajusta son chapeau et parti en quête de l'auberge.

S'asseyant en surface, donannt sa commande au garçon, Das irrlicht songeait à ce qui avait faillit se passer. Il avait faillit tuer de nouveau. Il l'aurait probabelemnt tué à main nue s'il n'avait pas brusquement repris conscience de la foule...

Une table plus loin, il nota la présence d'un Hellbeteh, l'air peu avenant...
*Presque statuaire...*jugea t'il à part lui.
Cette métaphore lui tira un petit rire nerveux, contrecoup émotionel surement, de l'incident de la place.
L'Hellbereth lui jeta un coup d'oeil meurtrier, ce qui eut pour effet d'accuenter son fou rire intérieur.
Ne pouvant plus se contenir, il éclata brusquement de rire, s'attirant le regard surpris des auters cliens, et, certaienemnt, l'antipathie de l'Hellbereth assis prés de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angal Enysth
° Arrènois °
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Race : Sam\'Heins
Classe : Crocheteur de Serrure
Elément : sacré
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Sam 26 Jan - 18:56

[ Angal Enysth - Touik Gzy Wulfiim ]
[ non loin de la Place du Marché ]


- Hanng! laissa échapper Angal en se rattrappant de justesse sur une gargouille très moche et couverte de fientes.

L'ombre au sol s'imobilisa un instant et se retourna. Elle scruta la ruelle, mais ce n'était pas là qu'il fallait regarder. Une vingtaine de mètre plus haut, un Sam'Hein était suspendu à une gargouille après avoir perdu un combat contre l'attraction et surestimé ses capacités. D'ailleurs, il était en train de glisser, mais il n'osait pas bouger, de peur d'attirer l'attention.
Enfin le lépreux se retourna. D'un geste vif, Angal attrappa la gouttière en pierre et se hissa sur le toit du temple. Au vu de la tête des gargouilles, ce devait être un dieu Golgoroth...
Il s'essuya les mains sur son pantalon et continua sa filature. Apparement, son suspect en avait assez de faire des détours: il claudiquait plus vite, et surtout il claudiquait à peu près droit.
Après quelques minutes, le dealer et le voleur atteignirent une rue un peu plus fréquentée, presque uniquement composée de restaurants. Angal pourrait enfin redescendre parmi la foule.

Mais le lépreux s'arrêta soudainement à l'embrasure de la ruelle qu'il était sur le point de quitter. Il fixait un point devant lui, sur une terrasse de restaurant, mais un parapet empêchait le Sam'Hein d'en savoir plus.
Alors qu'il était en trian de viser pour sauter sur un balcon en contrebas, Angal crut entendre le lépreux prononcer quelque chose comme "Gzy!".
Ne sachant pas ce que cela voulait dire, il se hâta de sauter.

_________________

Jamais le Soleil ne verra l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Angal-Enysth
Touik Gzy Wulfiim
* Vagabonde *
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 26
Race : Ansurienne
Classe : Réveuse
Elément : Eau
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Âge: 22ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Dim 27 Jan - 1:44

[ Angal Enysth - Touik Gzy Wulfiim ]
[ non loin de la Place du Marché ]


*Et puis même s’il est content de nous voir : on va le mettre mal avec les autres si jamais on nous vois…*

Touik se boucha les oreilles sachant pertinemment que ça n’arrêterait pas sa sœur, au moins elle entendrait moins le raffut de la foule affamée. Elle songea qu’il faudrait suggérer à Zeïkan de choisir des entrées plus discrètes, on avait pas idée de choisir une bouche d’égout si exposée comme accès direct vers la MAFIA. Cette vérité la frappa : oui c’était trop voyant ici. Malgré le peu d’estime qu’elle avait pour Ashdiukan et son successeur, elle savait qu’ils n’étaient toutes fois pas idiots. Elle regarda autours d’elle : que des restos. L’air de rien, elle toqua à la plaque métallique qui fermait le passage vers les entrailles de la ville. La trappe se souleva imperceptiblement et une voix rauque encore plus imperceptible s’en éleva :

« Qui ?
- Gzy, fille de personne…
- Passe par derrière, l’arrière-coure du Lognalri Rôti.
- J’arrive. »

*Tu usurpes mon identité là, chère sœur… Pas si mécontente d’entendre sa voie, hein Gzy ? Dis pas non, j’ai sentie.*

La jeune femme avait parlé en remuant à peine les lèvres, jamais ses yeux ne s’étaient baisser un seul instant vers la plaque d’entrée parlante, et à aucun moment elle n’avait laisser transparaître la moindre émotion qui pourtant l’avait assaillit violemment en entendant la voie du lépreux, son vieil ami. Elle avait changé cette voie : plus faible, plus rauque. Mais c’était bien la sienne, Zeïkan. Lentement, réfrénant son impatience, Touik se releva et chercha le Lognari Rôti. Il était à quelques pas de là et il faisait le plein. Sa large terrasse accueillait tellement de clients qu’on se demandait comment faisait la troupe de serveurs pour se frayer un chemin entre toutes ces tables. Au dessus une grosse enseigne indiquait le nom de l’auberge en lettre de bois et un lognari sculpté, cet imposant animal à cornes, souriait amicalement aux passants. Les plats étaient chargés de la belle viande rouge, cuite à point.

Touik monta les quelques marches qui lui permettaient de rejoindre la terrasse surpeuplée. Elle avait dans l’idée que, surchargés de commande, les serveurs ne feraient pas attention à une jeune femme assez ordinaire d’apparence se glissant vers les cuisines. Et si tel était le cas elle prétendrait aller féliciter les cuisiniers. Mais à peine eut elle posée le pied sur le parquet de l’estrade qu’une voie rocailleuse souffla son nom de l’autre côté de la rue. Bien peu fort comparé au brouhaha ambiant, mais elle stoppa le jeune femme sur le coup.


*On est repérées. Je t’avais dit qu’on ne devait pas revenir à Mélandre ! … C’était il y a plus de 10 ans Gzy, à part les lépreux et Humiin, devrait pas y avoir grand monde à se souvenir de nous… Le type là bas t’a reconnu en tout cas… Erreur : c’est toi qu’il à reconnu, moi c’est Touik… Très juste, rend moi le contrôle que je puisse lui répondre… Bien essayé mais non. Tu le reconnais ?… Non.*

« Vous voulez une table mademoiselle ? »

Un jeune Alkylin la regardait aimablement, sa serviette de serveur à la main. Il était pressé, ça se voyait, mais il fallait être poli avec les clients et il souriait donc largement (en se forçant : il devait être impatient de prendre sa pose).

« Euh oui, mais pas tout de suite, euh, je reviens…
- Á tout à l’heure dans ce cas mademoiselle, dit le serveur. »

Il leva les yeux au ciel et s’en retourna à son service tandis que Touik redescendait les marches et traversait la rue.

*Amical tu penses ? … La MAFIA ne nous compte pas vraiment dans ses amis proches, fait juste gaffe… Eh ! Là haut !… Qu’est ce qu’il y a ? … Rien, j’avais cru voir quelqu’un sur le toit… C’est ce que je dis, fait gaffe : ça se peut que ça soit pas pour discutait du bon vieux temps qu’il t’ai appelé ce type… Embuscade ? … Peut être, on est jamais trop prudente.*

Zigzagant entre les passant elle atteignit l’autre extrémité de la rue. Tout en marchant normalement elle s’était assuré qu’elle avait de quoi se défendre à porté de main : son couteau de chasse dissimulé dans sa botte gauche comme toujours et c’est tout, mais largement suffisant. Le reste de son armement était resté avec Warhoaz. En dernier recours elle avait toujours ses jolies dents blanches et se petits poings fermes qui pourraient faire l’affaire s’ils n’étaient pas trop nombreux.

Elle s’avança vers l’agglomérat de bandage et le fixa dans les yeux, seuls parties de sont corps non recouverte. Il recula d’un pas sentant la méfiance de Touik. Elle ne le reconnaissait pas. Sur ses gardes elle surveillait discrètement les toits des bâtiments. Elle aurait pourtant juré… Elle reporta ensuite vivement son attention sur le lépreux.


« Qui es tu ?
- Je… Tu ne te rappelles sûrement pas de moi…
- Comme tu vois.
- Je suis, enfin j’étais un ami de…
- Chut. »

L’ansurienne avait plaqué sa main sur le bandage sous lequel devait se trouver la bouche du lépreux. Apparemment il ne lui voulait aucun mal, mais il y avait quelqu’un pas loin : elle releva la tête.

*C’est juste moi qui débloque où… Moi j’ai toujours rien vu là-haut perso…*

« Un ami de qui ?
- Lyckan.
- Lyckan n’avait pas d’amis parmi les siens.
- C’est faux ! Je l’attendait souvent à l’entrée de…
- Chut ! »

Touik n’était vraiment pas à l’aise. Il y avait quelqu’un, elle en était persuadée.

« Tu as été suivi ? murmura-t-elle.
- Je…
- C’est bon de te revoir mon ami, dit Touik d’une voie forte et assez sonore. Viens, je t’invite à partager un bon repas dans ce restaurant en face. Tu as été suivi, ajouta-t-elle tout bas. »

Elle le pris par le bras et l’entraîna vers le Lognari Rôti. Elle appela l’Alkylin qui revint leur donner une table en forçant encore plus le sourire quand il aperçut le lépreux. Une table à l’intérieur : il ne fallait pas qu’on voit le tas de chiffons sals à sa terrasse ! Ils entrèrent. Avant de franchir la porte de verre, Touik se retourna pour vérifier : il y avait bien une forme accroupie sur le balcon en face.

*Là : s’il veux nous suivre, libre à lui mais au moins on le verra venir. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/la-maison-du-recensement-f44/tou
Grey Korahm
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 29
Race : Hellbereth
Classe : Mercenaire
Elément : Eau
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 27
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Dim 27 Jan - 4:30

[Grey Korahm]
[Place du marché - Terrasse d'un Restaurant Thiel]



Grey s'essuya la bouche avec sa serviette et fini la carafe d'eau qu'on lui avait apporté. Le repas avait été délicieux, en plus de bien lui avoir rempli l'estomac. Il jeta un œil à un myriennate qui venait d'arriver, décidément ce peuple devait adorer la nourriture Thiel, deux en si peu de temps... Mais le nouveau venu n'avait pas l'air revêche, il avait l'air timbré. Il avait même éclaté de rire sans raison apparente. Toutes les races possédaient donc des fous? Il appela le serveur et demanda la note. Quelques secondes plus tard il avait payé son dû et laissé un joli pourboire à l'homme. Il se leva et s'en alla vers l'auberge où ils étaient tous descendus.

La place du marché avait repris son train habituel de jour de fête. Le hellbereth détestait piétiner, ses nerfs furent soumis à rude épreuve mais il réussit à traverser la place en une demi-heure en résistant à l'envie de sortir son épée pour se frayer un chemin. Et puis se faire arrêter par la milice lui aurait fait perdre du temps. Néanmoins il faillit hurler en découvrant que les ruelles alentours étaient encore plus remplies que d'habitude.

Presque une heure après la fin de son repas il arriva enfin à l'auberge, il monta vers leurs chambres. Il frappa doucement à la porte de Meelie mais apparemment elle n'était pas là. Ou bien elle dormait ou méditait. Il entra donc dans sa chambre et s'allongea sur son lit pour réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Grey-Korahm-
Angal Enysth
° Arrènois °
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Race : Sam\'Heins
Classe : Crocheteur de Serrure
Elément : sacré
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Dim 27 Jan - 16:00

[ Angal Enysth - Touik Gzy Wulfiim ]
[ près d'un restaurant ]


Alors qu'Angal s'accropissait sur le rebord du toit pour descendre, il aperçut du coin de l'oeil une fine silhouette se faufiler entre les passants en direction du lépreux. Il se baissa juste à temps pour se mettre à l'abri du regard furtif qu'elle avait lançé dans sa direction. C'était une Ansurienne.
Qu'est-ce qu'une jeune femme propre sur elle comme cette Ansurienne pouvait bien faire avec un pariah? Une droguée?...Une associée? Oui, c'était plus probable. Pour connaître un tel succès, cette organisation n'était sûrement pas connue que des sans-papiers; elle devait bénéficier de certaines protections, parmi les classes plus aisées. Mais jusqu'alors, jamais aucun d'entre eux ne s'était risqué à parler ouvertement avec l'un d'eux...

Aux prises avec ses réflexions, Angal en oublia qu'il était au bord d'un toit glissant, et son pied dérapa. Il rétablit son équilibre de justesse, mais fit une mauvaise réception sur le balcon, en se cognant contre la rembarde. Il se plaqua contre le mur et se frotta l'épaule en espèrant ne pas avoir été vu ou entendu...
De là où il était, il pouvait à présent entendre quelques bribes de leur conversation...Mais apparement, il arrivait trop tard:

- ...té suivi ?
Angal n'entendit pas la réponse. En revanche, il aurait été difficile de manquer la réplique de la jeune femme; cette "Gzy".
- C’est bon de te revoir mon ami! Viens, je t’invite à partager un bon repas dans ce restaurant en face.
*Je suis repèré.*

Angal resta là, accroupi contre le mur comme s'il essayait de s'y fondre, en espèrant qu'elle ne se retournerait pas: il se détachait parfaitement sur ce magnifique mur d'un blanc uni. Mais il fallait se trouver sur l'estrade de la terrasse, et observer avec attention pour discerner le Sam'Hein ratatiné sur lui-même...Ce que la jeune femme fit à l'instant.
Leurs regards se croisèrent un instant, puis elle entra à l'intérieur du bâtiment.


*Génial. Plus aucune chance pour qu'ils me mènent à leur QG maintenant!*
Angal s'assit un peu plus confortablement sur son balcon et se força à réfléchir posément.
*Voyons...S'ils savent que je les suit, ils passeront sûrement pas par où ils sont venus...D'ailleurs, ils vont sûrement se séparer. Dans ce cas, je ferais mieux de suivre la fille; le lépreux me dira jamais rien...Mais cette nana, avec un peu de chance je pourrais l'intimider.*
Angal n'aimait pas vraiment faire ce genre de choses, dignes d'un Maître Chanteur (ce n'était pas pour rien qu'il avait préfèré l'autre voie). Mais une telle occasion n'allait pas se représenter de si tôt...

Il se leva et sauta du balcon. Il épousseta ses vêtements, s'examina sous toutes les coutures. Il était à peu près propre.
*Je n'ai plus aucun intérêt à me cacher, maintenant.*
D'un pas assuré, il entra dans le restaurant en ignorant le serveur qui lui proposait son aide et chercha des yeux l'Ansurienne et son lépreux.

[voilà, j'espère que j'ai pas trop dérangé ton RP? ^_^'
tu peux me contrôler si tu veux: si jamais tu t'assois à une table, je prends la table la plus proche possible, et sinon, ben jte colle aux basques en restant assez discret ^_^]

_________________

Jamais le Soleil ne verra l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Angal-Enysth
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]
Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mémoires d'Initium :: Median, Le Continent Principal :: Ville Marchande de Mélandre :: Place du Marché-
Sauter vers: