Après des guerres séculaires, les peuples d'Initium s'accordent enfin une paix relative. Pourtant, tapie dans l'ombre, une menace pèse ...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Marchand d'esclave [Fermée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 13 Mai - 17:30


Lieu:


Au bout d'une ruelle sombre, lorsque vous avez croisé maints et maints mécréants, déchets de toutes races, vous arrivez sur un lieu d'animation. La lumière au bout du chemin? Pas si sûr, car voilà qu'élevé sur une estrade en bois apparaît un marchand d'esclave.
Derrière une immense cage en bois, retenant toutes les races. Ici on vend, on tabasse et on martyrise les pauvres créatures qui ont le malheur de passer par là. Eloignez vous vite, ou alors c'est que vous ferez parti de ces anseriens sans scrupule aucun...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 13 Mai - 17:50

Tout autour de moi les pauvres créatures gémissaient. On aurait dit des enfants, ou alors des porcinets que l'on réservait à une mort violente et imminente. Moi de mon côté je reprenais mes esprits. Quel sale type ce gars, me faire atterir ici simplement parsque j'avais sauté sa rouquine. Si tous réagissaient comme ça, la moitié des gars d'ici seraient en taule.

Enfin bon, moi qui me retrouvais là, il faudrait pas que ça dur de trop. C'était pas le tout, mais j'avais des trucs à faire.

Au dehors je percevais des cris, des hurlements aussi. Bref une sacré animation. J'étais pas en enfer, juste dans le pétrin. Aussi lorsqu'un type passa, un gardien à priori, je lui dis:

"Hé bonhomme, te dirait pas de m'laisser filer? J'peux te trouver de quoi passer de sacrés bons moments..."

Pas de réponse? Connard, il payait rien pour attendre.

Je testai la résistance de mes chaînes. Bah, en deux trois ans j'arriverais bien à les retirer... Quand je serai tout maigre et dépecé... Bref pas bonne solution. Je remarquai une jolie demoiselle non loin. Elle avait des petites ailes dans le dos, ce qui lui donnait un air chétif délicieux. Je la mattais pour passer le temps.

Puis, au bout de quelques ouvertures de portes et extractions de thiels et autres vint mon tour. Deux lourdeaux s'approchèrent, et me saisirent par les aisselles. Je me débatis pas, c'était pas trop le moment. On me tira, puis me balança sur un sol poussiéreux, et légèrement rouge.

Je me relevai, pour contempler la foule devant moi: un tas de choses, des ansuriens pour la quasi-totalité. Une tonne de laiderons abominables. Des hommes offusquants, des filles ressemblant plus à des truies qu'à des ansuriennes. Bref la cata.

Je remarquai alors un gars, un vieux au visage émiacié et tenant une baguette. Il s'approcha de moi, me pointant de son truc tout en s'adressant à la foule:

"Mesdames, Messieurs, voilà un specimen d'ansurien... Oui d'ansurien, mais vous méprenez pas, il tient plus de la bête que de l'homme. Avec lui, pas de problème de discretion, on ne remarquera jamais que vous avez un esclave. Beaux muscles, une peau un peu fine mais bon, de quoi faire des travaux et de la basse besogne. Et pour vous mesdames, cet étalon se pliera à vos quatre volontés. Ce n'est pas un homme, c'est un chien pour vous."

Je souriai...

(note au lecteur: si vous me voyez sourire comme cela un jour, c'est que je suis sur le point de commettre un meurtre, de brûler une maison, d'égorger un nouveau-née ou tout acte du genre).

Puis j'attrappai son baton de mes mains liées et tirais violemment. Il perdit l'équilibre, tombant sur moi. Mon front vint lui écraser le nez, tandis que les chaînes de mes poignets me permirent de l'étrangler.

Malheureusement les lourdeaux furent plus rapides que son agonie, et les coups plurent sur mon corps. Le bougre se releva, en grande colère, et hurla:

"Un Ecu, un seul ecu... Vendu avec tatouage..."

Je compris aussitôt que l'heure était grave. Et à ce moment mon regard en capta un autre dans la foule, et je sentis qu'il me restait un mince espoir, minuscule même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Vynessia Jabbress
° Arrènoise °
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Hellbereth
Classe : Magicienne
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 13 Mai - 18:25

On m'avait indiqué ce lieu comme parfait endroit pour trouver un esclave. Je ne pensais pas trouvé un tel monde après avoir traversé une si petite ruelle ...
A mon gout, ce n'était pas qu'une simple vente mais un spectacle pour les yeux !
Quand j'arrivais, un vieil homme qui avait certains traits de Strianos, présentais un jeune homme de belle allure. Son corps ne semblait pas avoir subit beaucoup coup ce qui le rendait encore plus précieux. Il devait valoir un sacré prix !
L'esclave s'énervait et d'une folie meurtrière commençait à étrangler de ses chaines le présentateur. Des hommes aux mains libres l'empêchaient de terminer. La victime se levait alors et baissait son prix à un écu. Avec en plus une histoire de tatouage.
Certains acheteurs allaient surement se jeter sur cette offre, mais je n'étais pas riche et c'était surement la seule que je pourrai me permettre.
Sans trop réfléchir, je m'approchai au plus prêt et me fis entendre.


"Je le prends !" Ma voix était calme et forte, je n'avais aucune envie que quelqu’un d'autre que comme moi se l’approprie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Vynessia-Jab
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 13 Mai - 18:35

La voix de sortie disparut bientôt... En effet, ce fut une autre voix qui s'éleva, un peu plus loin. Mes yeux tombèrent sur celle qui serai bientôt une future victime de mes poings. Mais alors je fus étonné... En effet, coup de pouce du destin, entre deux mongolfières vivante se trouvait une fille vien cambrée. Une petite nature à priori...

Je souris sardoniquement, finalement content. Rien ne serait plus simple que de m'enfuir. Je serais tombé sur un de ses gros marsoins plus loin, l'affaire aurait été autrement plus corsée.

Les lourdeaux me soulevèrent de sol, et sans me frapper plus (et oui, j'étais plu à eux...) m'emmenèrent au bout de l'estrade. On m'arracha ma chemise, puis me placa sur une table. Quelques cliquetis de chaîne et me voilà liée à la table. Je remarquai un gros type à côté, qui tenait un matériel que j'eu du mal à distinguer.

Les gars firent signe à la demoiselle de venir, puis lui demandèrent quel nom marquer et où...

Je me redressai à l'idée, mais les chaînes m'empêchèrent de faire le mariol. Je me débatis, mais rien n'y fit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Vynessia Jabbress
° Arrènoise °
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Hellbereth
Classe : Magicienne
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 13 Mai - 18:49

Je le voyais sourire, il ne m'inspirait pas, et j'étais contente que l'homme m’ait proposé un supplément.

Mon bien se faisait attaché sur un table pour ne pas avoir trop de mal à le tatouer. Je souriais rien qu'à l'idée de l'entendre crier ou simplement gémir.

L'affaire allait se régler rapidement, en effet tout de suite on me demandait de monter pour choisir le tatouage.

Je montai sans me faire prier et négociais avec un gar lui donnant mon prénom et demandant de le marqué le long du cou. Ses longs cheveux pourraient très bien cacher sa marque. Le commerce d'esclave était interdit, il était donc préférable de garder certaines précaution ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Vynessia-Jab
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 13 Mai - 18:57

Une grosse main, limite une pâte d'ours me plaqua la tête contre le bois. On releva mes beaux, magnifiques, merveilleux, splendides cheveux, et je me retrouvai incapable du moindre geste. J'attendis quelques secondes, puis je sentis qu'on me piquait dans le cou. Je retins un cri de surprise, puis me tus. Une sensation de brûlure me traversa la gorge, mais la douleur n'était pas assez grande pour me faire perdre mes moyens. J'étais pas un moineau...

Le cirque continua un peu, mais bien que cela fit mal je ne laissai à personne le plaisir de me voir souffrir. J'endurai donc pendant plusieurs minutes alors que l'on me marquait. Puis lorsque ce fut fini je m'exprimai:

"Déja fini? Et bhé, c'est un boulot de boucher... Devrais te faire rembourser ma tite dame..."

Je sentis la main m'écraser plus fort contre la table, mais la pression cessa vite.

"Il est à vous. On vous le détache?"

J'avais en effet bien envie qu'on me détache. Encore quelques minutes et je pourrai retrouver ma libérté. Et d'ici une heure, je pourrai faire effacer ce truc dans mon cou...

La belle vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Vynessia Jabbress
° Arrènoise °
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Hellbereth
Classe : Magicienne
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 13 Mai - 19:19

L'homme était énervé mais je me contentais de sourire et pour finir par un petit rire amusé. Comme si il croyait qu'il va s'en sortir comme ça.

"Non non, il garde ses chaines, ça va le calmer ... Me parait encore un peu trop énervé ..."

Quand les hommes avaient finis de la détacher de la table je dépose l'écu sur le table et et attrape le bout de la chaine de ma possession.

"On y va mon chou ?"
Je disais ses paroles sous le ton d’une question mais ne lui demandait pas son avis. Je commencai à marcher observant si celui-ci allait suivre comme un gentil chien ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Vynessia-Jab
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 13 Mai - 19:31

La fille préfèra que je garde mes chaînes. Bah, faut dire que j'avais fracassé le nez de cette enflure quelques minutes avant. Et puis c'était pratique pour étrangler... Enfin là ce n'était pas le moment, aimerais pas être remis en vente moi.

Elle me demanda de la suivre, puis sans me laisser le tems d'être sarcastique elle tira la chaîne, à la manière d'une laisse. Je ne la suivis pas tout de suite, mais un oeil sur les autres loustiques me convainquit que c'était pas là une idée très très brillante.

J'avançai donc à la suite de la demoiselle, après avoir haussé les épaules avec nonchalance. Je me mis à siffloter, regardant autour de moi avec un faux intérêt.

Je me dis que deux rues plus loin je pourrais lui faire perdre l'envie de me faire esclave. D'ailleurs, elle méritait bien ce qui allait lui arriver. Je n'avais jamais violé personne, je préferais de loin que les filles trahissent pour m'avoir que de les agresser et de les faire passer pour victime. Mais celle-là, elle méritait que ça. Ou alors peut-être que j'attendrai de ne plus avoir ces maudites menottes. Se ballader enchaîné ci-bas n'était pas très malin... Bah, qui vivra verra...

Je me contentai donc de la suivre, attendant de voir ce qui suivrait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Vynessia Jabbress
° Arrènoise °
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Hellbereth
Classe : Magicienne
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 13 Mai - 19:50

J'étais étonnée quand l'esclave me suivait docilement, enfin il n'était pas difficile de comprendre qu'il suffisait d'un petit regard d'un des costauds de la vente pour le dissuader de me désobéir.

La foule nous laissait passer tranquillement, peu de personnes dédaignaient un regard sur nous, trop occupés à suivre le nouvel homme qui est en train de se faire vendre.


"Alors mon chou, t'as un joli petit nom ... ?"

Je venais de faire marquer le mien sur sa peau mais je ne savais pas encore le sien, enfin si celui à l'honneur d'en posséder un. Ce n'était pas étonnant d'apprendre que notre possession n'avait aucun nom ...

Une fois la foule passée, je m'enfonçai dans la rue sombre pour ensuite arriver dans un carrefour tout aussi obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Vynessia-Jab
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 13 Mai - 20:00

La demoiselle me guida sans ralentir, et j'avoue que j'étais heureux qu'elle ne prenne pas son temps. Il est des moments ou attendre n'est pas des plus agréable.

Nous traversâmes donc la foule, sans difficulté. Un regard en arrière me fit voir qu'on vendait la petite demoiselle de tout à l'heure. Bah, elle aurait sûrement moins de chance que moi. Les gros bras d'un molard géant l'accueilleraient sûrement, pour des nuits n'ayant rien d'excitant... du moins pour elle.

Mon acheteuse me demanda quel était mon nom. Je lui répondis, sans trop d'hésitation:

"Tu peux m'appeller maître, dieu, votre altesse... Mais si tu veux être plus discrète, sa Sainteté Aslin suffira. Et toi minette, c'est quoi l'truc que j'ai récolté sur ma peau? Non pas que ça m'intéresse, c'est plus pour taper la discut..."

Nous nous enfonçâmes bientôt dans une rue sombre, nous emmenant dans un lieu un peu moins animé. Elle semblait ne pas se soucier du manque de lumière. Une bonne femme atypique à priori. Ces fanfreluches avaient toutes peur du noir et de monstres s'y tapissant.

La rue était quant à elle dégueulasse, mais rien de surprenant à cela. Je savais pas encore ce que j'allais faire d'elle, mais déja je ralentissais la marche, l'obligeant à tirer plus fort. Puis je m'arrêtai. Si j'avais eu les mains libres je les aurais mis sur les hanches, mais je me contentai de les garder devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Vynessia Jabbress
° Arrènoise °
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Hellbereth
Classe : Magicienne
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 13 Mai - 20:26

Je m'étais mis à rire en entendant ces paroles. Le pauvre chou il rêve.

"Evite de m'appeler minette à l'avenir ou tu vas finir par le regretter mon chou. Il a marqué sur ta peau un prénom. Vynessia pour être plus précise. Enfin je ne suis pas certaine que le plus intéressant est le prénom qui est marqué sur ta peau mais plutôt l'effet qu'il produit."

La marche était d'abord tranquille il écoutait et d'un coup je le sentais ralentir de le plus en plus jusqu'à s'arrêter. Je m'approchai donc vers lui me mettant légèrement derrière lui, à sa gauche lui glissai quelques mots dans l'oreille tout en caressant de ma main libre sa nuque et enfonçai doucement mon index et mon annulaire dans sa chaire.

"Tu veux quand même t'arrêter en si bon chemin."

Avec le ton que j'utilise pour parler, il était facile de comprendre qu'un délicieux sourire s'élargissait sur mes lèvres ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Vynessia-Jab
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 13 Mai - 20:34

La minette s'arrêta, et se retourna vers moi. Je la mattai alors qu'elle s'approcha. Elle m'étonna. J'aurais pensé que l'inquiétude l'aurait envahie, mais à priori il en était rien. Elle ressemblait plus à un prédateur qu'à la victime qu'elle était.

C'était un peu désorientant.

Elle me caressa alors la nuque, d'une manière plutôt érotique avant d'entrer ses ongles dans ma peau. Elle me murmura quelques mots, certainement censés me convaincre de la suivre encore.

"Et oui MINETTE, ça me plait bien ici. Les arbres, la ptite herbe là. Jtrouve ça joli. J'te baiserai bien là d'ailleurs, MINETTE... Mais hélas, j'suis pressé. Pas que tu m'ennuie, mais bon... Excuzi..."

Du bras gauche je l'écartais alors violemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Vynessia Jabbress
° Arrènoise °
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Hellbereth
Classe : Magicienne
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Mer 16 Mai - 13:16

Il n'était pas si simple comme esclave. Il fallait s'en douter. Mais malgré tout, je gardais un sourire amusé, amusée par la situation, amusée par ce qui va lui arriver. Mon bien me poussa violement avec son bras. Je prenais alors conscience de la sa véritable force. Il n'était pas assez loin pour que l'effet du tatouage opère. Malgré tout la même attitude calme et sûre de moi restait, et devait paraitre inébranlable.

"Mon chou ... Comment tu vas faire tu n'as même pas les clés !"

La douleur du coup restait encore, mais elle ne me gênait, ou du moins je n'en prenais pas compte.

Je pris sur la gauche, là où mon habitation se trouvait.


"Tu viens ..."

Peu à peu je m'éloignais, encore un peu, un dernier mètre et la douleur se fera.
La distance passée, la douleur se fit. L’homme m'avait informé de son effet. Un certain métrage passé, l'esclave subira une douleur telle qu'il sera paralysé, une telle souffrance qu'il ne supportera pas longtemps. Effet de brûlure qui sera d'abord sur la surface du tatouage et qui finira sur tout le corps. A ce moment, elle sera glaciale pour revenir brulante.

J'observai la scène, une main sur les hanches, avant de me rapprocher de lui après un long moment de souffrance.


"Tu te décides à me suivre maintenant ?"


Dernière édition par le Mar 22 Mai - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Vynessia-Jab
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Sam 19 Mai - 10:25

La fille eut l'air d'avoir un peu mal. Bah, sans les chaînes retenant mon geste, elle aurait fini dans les pommes, et autant dire que dans un quartier pareil, c'était pas la meilleur chose à faire pour une lady.

Je fis quelques pas, quand je l'entendis me signifier que j'avais pas les clefs. C'était pas très faux, et ça risquait de m'ennuyer. Mais d'un autre côté, valait-il mieux être enchaîné et aller où on voulait, ou alors d'être enchaîné et de suivre une bonne femme? J'avais une dignité. Et puis, même si des sales types me tombaient dessus, j'avais vu l'efficacité des maillons dans la pratique de l'étranglement.

"T'en fais pas pour moi poulette... Salut, et ptet à jamais..."

J'étais quand même rudement sympa sur le coup. Je l'avais pas tabassée, je l'avais pas violée, ni quoi que ce soit d'autre. Enfin grâce à elle je m'étais sorti d'un mauvais pas, fallait bien être un minimum reconnaissant.

J'entendis alors des bruits de pas. Je me retournai, pour la voir prendre à gauche. Brave fille, elle avait capté le truc et elle se résignait. Elle me dit quand même de venir mais c'était sûrement pour la forme... Je l'ignorai donc et continuai.

C'est alors, au bout de quelques mètres, que je sentis ma peau me brûler légèrement dans le cou. Je restai interdit sur le moment, me demandant ce qui pouvait bien se mijoter. Puis cette sensation de chaleur se diffusa, et commença à être très désagréable. J'essayai d'aller toucher le haut de mon dos avec mes mains,mais les chaînes m'en empêchèrent. Puis d'un seul coup elle prit mon corps en entier, une chaleur insupportable. J'en fus tétanisé, et incapable de rester debout je me sentis m'écrouler, tombant à genoux dans la rue. Je voulus hurler mais j'en fus incapable. La douleur était partout, prenant chaque muscle, chaque bout de peau, chaque os. Et elle ne s'arrêtait pas. J'avais l'impression de brûler littéralement. Mes ongles griffèrent ma peau, tentant d'apaiser la souffrance, mais ils n'enlevèrent qu'un peu de peau. Je roulai alors sur le sol, gémissant. Puis la sensation s'apaisa... Je repris timidement mon souffle, qui avait été coupé sans que je m'en rende compte. Je n'avais plus aussi mal, mais le souvenir seul était cruel. Ma peau commença alors à être parcouru de frissons, puis une vague de froid le saisit tout entier, contre coup de la chaleur. D'abord bienvenue, elle n'en fut que plus insupportable. Je me convulsai sur le sol, pleurant et gémissant, incapable de quoi que ce soit d'autre. Et alors que je crus que j'allais mourir, ce fut la chaleur brûlante qui revint. Je voulus mourir, que tout s'arrête, maintenant. C'était au-dessus de mes forces... Et pourtant je ne mourais pas, je n'y arrivais pas... J'entendis des suppliques étouffées sortir à demi mots de ma bouche...

Puis enfin tout s'arrêta. Je restai un moment sur le sol, incapable du moindre geste. J'avais peur que si je bouge, la douleur ne reprenne, et ça je ne le voulais pas. Ce fut seulement quand la fille parla que je compris, plus ou moins, ce qui s'était passé. Elle me demanda si cette fois je voulais bien la suivre. Je voulus lui répondre que non, d'aller se faire foutre, mais tout ce qui sortit de ma bouche fut un charabia à demi éteint. Même si la douleur était partit, je sentis à quel point mon corps s'était affaibli. J'essayai alors de bouger, pour me relever. Je tremblai comme une feuille, et mes bras eurent un mal fou à me redresser. Je restai un instant, reprenant mon souffle, et pour ne pas que ça recommence je dis à mon ennemie:

"Juste une seconde... J'te suis..."

J'ignorais si son pouvoir était sur commande ou non. En tout cas, une chose était sûre, je ne voulais pas le sentir de nouveau. Je me relevai, mais pour retomber aussitôt. Cette faiblesse m'énerva au plus haut point, mais malheureusement il n'y avait rien que je puisse faire. Je pris donc mon temps, afin de récupérer assez pour pouvoir me lever et marcher.

Il me fallut quelques minutes, qui parurent une éternité mais j'y arrivai. Mes yeux firent le tour de la rue, et je cernai très vite quelques bougres qui se demandaient ce qui se passait, et surtout comment en profiter. Mais mon état avait du les dispenser de vouloir trop s'approcher.

"On y va? Ça fait trois plombes que j't'attends..." Je ne pus m'empêcher de sortir cette phrase, m'en mordant aussitôt les doigts et espérant qu'elle ne me le fasse pas payer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Vynessia Jabbress
° Arrènoise °
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Hellbereth
Classe : Magicienne
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Mer 23 Mai - 20:03

Son attitude arrogante s'effondra aussi lamentablement que sa façon d'être. En effet, quand l'effet du tatouage commença à s'occuper de lui, il ne fallait que peu de temps avant de le voir s’abattre sur le sol. Le souffle court, il s'empêchait de crier, et ne me donna pas se plaisir. Il avait opéré de la même manière lors du marquage à l'encre il y encore peu de temps. L'esclave tentait de reprendre son souffle, il était tremblant et devait avoir du mal à contrôler son corps lorsque je m'approchai de lui, stoppant net sa douleur lié à la marque au cou.

Il resta là, au sol sans bouger ... Aurait-il donc peur ?

Le jeune homme nommé 'Aslin' prononça quelque chose qui paraissait s'étouffer de plus en plus m'empêchant de comprendre. Peut-être que dans ses paroles il était en train de m'insulter, mais je m'en moquais. Il était à moi et ne pouvais rien faire. Si je le surprenais en train de dire quelque chose derrière mon dos il ne sera que sévèrement punis. Mais il ne le ferait pas, il connait trop la sentence.
Après quelques instants, je commençais à m'impatienter, vraiment. Et avant que je me remis en route il arriva à prononcer quelque chose que je compris tout à fait.

Ah. Il était décidé à me suivre.

Il essaya une première fois se relever, son visage était marqué par la douleur, je souris le voyant tomber une nouvelle fois, presque à mes pieds. Encore quelques essais infructueux et il arriva finalement à se relever avec un dos relativement courbé.

Sans perdre une seconde de plus il me lança une réplique à la hauteur de sa stupidité. Mais je me rendis vite compte qu'il se mordait les dents de crainte que je recommence.

Il avait bien tord de penser ça. A cet instant je n'avais aucune envie d'abuser du pouvoir que je tenais sur lui. Et je me mis simplement à rire, un rire cristallin presque exaspérant.


"On y va alors ... Mais avant je vais tout de même t'enlever tes chaînes. Il y a assez de personnes qui ont remarqués notre manège. La vente d'esclave est interdite. Pas besoin de faire courir les bruits jusqu'à nous."


J'enlevai la clef cachée dans ma manche et pris le temps détacher avec précaution les liens avant de jeter l'objet.


"J'en ai des meilleures chez moi."

Doucement je repartis sur le gauche me dirigeant sur la demeure sombre que je venais d'acquérir depuis maintenant un an.

Au bout de la troisième maison je m'arrêtai pour ouvrir la porte fermée à clé. D'un ongle, et avec une habilité impressionnante je débloquai la porte.
Toujours avec cette même grâce, j'ouvris la porte délicatement dévoilant l'intérieur de la maison.

Une petite table faisait tout de suite face à l'entrée accompagnée de plusieurs chaises de moi du même bois sombre et robuste. Sur le côté un grand drap cachait des instruments de tortures tous plus effrayants les uns que les autres.

Passée cette pièce peut intéressante, une seconde pièce se révélait après une porte sur le droite. La chambre qui avait une atmosphère très paradoxale. Un magnifique lit aux draps rouges sang illuminait la couche en baldaquin.
Et sur le côté un simple drap miteux posé sans trop d'attention.
La seule fenêtre qui éclairait la pièce pointait sa lumière sur le lit gardant le reste de la pièce dans l'obscurité.


"Ca c'est ta couche. Celle-là c'est la mienne." Disais-je visant d'abord le tissu puis le lit à baldaquin.

Je m’approchai du lit et pris la longue robe sombre pour troquer contre celle que j'avais depuis le début de cette journée. Dos à lui j'enlevai doucement le tissu cachant mes vêtements.

En dessous un pantalon de cuir brun complétait les bottes de même couleur. En ce qui concernait le haut, il était de couleur noir avec un laçage rouge derrière, qui ne commençait qu'au milieu du dos le caractérisant de serre-taille. Pour couvrir le buste proportionné un léger tissu de cuir noir fendu discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Vynessia-Jab
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 27 Mai - 11:26

La fille ne parut pas plus que ça en colère, ni désarçonnée. Là encore, ça clochait. J'aimais bien quand les nênêttes s'énnervaient pour un oui ou un non, c'était un peu la norme d'ailleurs. Celle-là était trop calme. Ouais, ça clochait... Après ma pseudo rebellion, elle m'énnonça qu'elle allait m'ôter les chaînes, car le commerce d'esclave était interdit dans la cité. Là encore elle réfléchissait un peu trop à mon goût.

Elle me détacha donc les mains et le cou, et je me sentis un peu plus léger, mais étonnament pas plus libre qu'avant. Puis elle partit, sans s'occuper de voir si je la suivais ou non. Le souvenir de la douleur encore récent, quant à lui, fit très attention à ce que je la suive. Je marchais donc derrière elle, reprenant mes forces peu à peu.

Nous marchâmes jusqu'un peu plus loin, et elle s'arrêta devant une batisse, aussi misérable que les autres. Elle fit jouer sa bague articulée pour ouvrir la porte, qui grinça un peu, puis entra. Je l'imitai.

Devant l'ameublement tout ce qu'il y'avait de plus sobre, et assez dénué de goût, je lançai avec "admiration":

"Magnifique palais très chère. On sent l'âme d'esthéte là-dessous..."

La minette franchit alors une autre porte, plus aisée à ouvrir, et je découvris qu'il s'agissait là de la chambre à coucher. Un beau lit à baldaquin l'ornait, et constituait par la même le seul mobilier valable du coin. Je me demandais comment elle avait pu ramener celui-là ici... Elle me montra alors un drap au sol, plutôt crade, m'assurant que cétait là où je pioncerais. Bien sûr, elle se réservait le lit.

"C'est plutôt con tu vois, je ronfle abominablement quand je dors sur le sol... T'as qu'à demander à Rudi... Le pauvre, il a crut qu'il aller craquer avec le bruit que je faisais. Du coup la nuit, pendant que je ronflais bien, il essayé de me tuer... Pauvre gars va. Enfin bon, j'dis juste ça pour qu'tu saches quoi..."

Mais malgré mon arrogance, quelque chose me dérangeait. Cette façon qu'elle semblait avoir d'avoir préparé son acquisition d'un esclave. Ce n'était peut-être pas simplement un coup de folie devant la vue de l'étalon que je suis. Il y'avait de ça, indubitablement, mais pas seulement... Elle semblait vouloir vraiment de moi comme esclave. La pauvre, si elle savait...

Je la vis alors commencer à se changer. Je posai ma main droite sur la hanche, jambes légèrement écartées, et je la matais. Au moins, elle avait l'avantage d'avoir un joli corps. Elle s'habillait de manière plutôt aguicheuse, ce qui n'était pas pour me déplaire.

"Dis moi c'est quoi ton nom d'jà? J'l'ai pas bien noté... Vannessa? Vannisia? Je sais plus... Attends m'aide pas... Euh... Vynnesia... Ouais c'est ça, Vynnessia! Bon ben excuse, mais un peu long pour moi hein. Vynness ça suffira, on est plutôt intime maintemant. On couche dans la même piaule, c'est le premier pas quoi..."

J'allais alors m'allonger sur le drap, m'étirant nonchalamment, avec un baillement un tantinnet forcé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Vynessia Jabbress
° Arrènoise °
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Hellbereth
Classe : Magicienne
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 27 Mai - 16:27

L'esclave ne cessait de lancer des remarques ironiques à chaque moment, ayant certainement pour but de m'emporter. Mais il m'en fallait beaucoup plus ...

"Mon chou on ne va pas beaucoup dormir ici. Et comme tu le dis si bien on fait que dormir là ... Alors attends avant d'utiliser ce surnom sinon tu risques de le regretter."

Il n'avait peur de rien ce petit gar', apparemment ses douleurs ne sont même plus dans sa mémoire. Et je sentais déjà l'envie de lui rappeler tout ça.
Non. C'était encore trop tôt.
Mon bien s'allonge sur sa couche étirant ses muscles en laissant un bâillement agaçant s'échapper de ses lèvres. A mon tour, je m'allongeai sur le lit n'ayant même pas reboutonné de ma nouvelle robe. Me relevant, je me mis assise sur le lit, mes jambes le long du rebord.


"Au fait mon chou, aurais-je l'honneur de savoir pourquoi tu as été vendu aujourd'hui ? As-tu déjà un pedigree ou il va falloir que je t'apprennes comment obéisses les esclaves ?"

Bien sûr je me doutais déjà de sa réponse, la façon avec laquelle il avait attaqué le vieil homme m'avait à la fois surprise et bleffer. Mais il n'en restait pas moins faible et complètement à ma botte. En bref il était à moi.

A présent en y repensant, je me demandais vraiment pourquoi je lui avais posé cette question, je me fichais complètement de ce qui avait pu faire dans le passé pour arriver à ce point, et la curiosité n'était pas quelque chose de très développé chez moi ... Bref, de ma part il était étonnant de le questionner de cette façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Vynessia-Jab
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 27 Mai - 16:42

Elle mis un certain temps sans faire de remarque, allongée sur le lit à priori. Bah, le silence m'avait jamais trop pesé. Non pas que j'aimais bien, mais juste que je m'en fichais comme d'une pâquerette endimanchée. Et puis après tout elle était peut-être crevée la fille, c'est dur pour le sexe faible parfois...

Elle se redressa au bout d'un moment, puis me demanda ce que j'avais fait pour me retrouver là. Je m'attendais pas trop à ce genre de questions, on me demandait rarement ce que j'avais bien pu foutre avant... Enfin bon, c'était une bonne femme quoi... Je lui répondis, par pure bonté d'âme. C'est que je suis un gros sentimental moi. Pouah!

"Un pédigrée? Oh que ouais que j'en ai un ma belle... Enfin j'ai pas trop fait dans l'esclave avant hein, c'est pas très bien payé. Enfin bref, disons que j'ai couché avec la mauvaise personne... Quoique dis comme ça ça le fait pas. Disons plutôt que j'ai couché avec la bonne personne, mais que le mari a eu une réaction plus violente que prévue. Faut dire, être cocu dans son lit quand on est de la haute, ça le fait pas... Et pour c'qui est des ordres, on peut pas dire que j'en r'çoive beaucoup. Et même si c'est l'cas, y'a d'la marge avant que j'obéisse. Une GROSSE marge..."

J'avais toujours été plutôt bavare comme gars. Quand on la ferme pendant un tas d'années, ça donne la fâcheuse tendance à l'ouvrir un peu trop.

"Et toi poulette, t'as déja donné dans l'esclavagisme? Parce que bon, t'as l'air assez newbie dans l'domaine. Alors qu'est-ce qui t'a poussé à débuter? Mes abdos? Elles flashent toutes dessus..."

La pauvre... Elle allait apprendre ce que le mot "humour" voulait dire avec moi...

"Enfin sans vouloir t'manquer de respect hein... Alors, tu veux d'moi pour quoi? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Vynessia Jabbress
° Arrènoise °
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Hellbereth
Classe : Magicienne
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 27 Mai - 17:35

Ce qui était plaisant avec lui ce qu'il répondait à mes questions sans vraiment rien cacher. Ce qui pour ma part était tout le contraire. En effet, à ce moment précis celui-ci me posa une question. Pourquoi je l'avais choisi au juste.

Avec tout ce qu'il venait de me dire je ne pouvais m'empêcher de rire. Rire était quelque chose de nerveux, cela cachait quelque chose en général, mais à d'autre moment cela ne voulait absolument rien dire.

"Je n'ai aucunement envie de te le dire. Tu le sauras très bien par la suite."

Terminant ma phrase dans un sourire, je me levai pour partir dans l'autre pièce. Dans le passage de la porte je lui adressai quelques mots.

"Mon chou tu ferais mieux de te reposer demain on va avoir du voyage."

Soulevant légèrement le drap je pris une chaîne plus robuste que la précédente que j'avais jeté il y avait encore peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Vynessia-Jab
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 27 Mai - 18:19

Vynness me répondit qu'elle n'avait pas envie de m'expliquer le pourquoi du comment. Bah, de manière j'avais demandé par pure courtoisie, au fond je n'en avais rien à cirer.

Elle se leva alors, puis se dirigea vers l'autre pièce. Elle me lança avant de passer la porte que j'avais tout intérêt à me reposer, car un long voyage allait commencer. Cette nouvelle me réjouit pour le moins. Arrène c'était peut-être la classe, mais je commençais à m'en lasser. Et puis je risquais d'être assez mal vu par certaines personnes... Bref, il était plus que temps de prendre mes clics et mes clacs.

J'entendis alors un petit cliquetis métallique venant de l'autre pièce. J'étais restais couché, et je n'allais pas y prêter attention pour un sou. Je lui dis alors:

"Bah, on pourrait ptet passer par chez moi avant... J'ai des trucs à ramener, là j'me sens un peu trop à poil pour la grande aventure. Et puis, j'ai un peu de thunes aussi. De quoi te rembrouser Lar-ge-ment le misérable écu que t'as du débourser pour avoir le loisir de jouir de ma royale présence."

Puis j'eus envie de parler, me disant qu'elle avait très bien du comprendre le message. Ma liberté valait bien un peu de fric, et tout était resté dans la chambre d'hotel. Bon, j'avais planqué le truc au cas où, mais m'étonnerais qu'on l'ai trové.

"Et sinon, t'aime bien les oranges? Moi j'suis pas fan, un peu trop acide à mon goût. Une fois, on a fait un concours d'épluchagee. D'ailleurs si tu veux un conseil, évite de taper dans le dos de quelqu'un qu'épluche son orange. Le pauvre bougre s'est entaillé la main, ça pissait le sang quelque chose de dingue. Mais bon, c'était trop marrant de l'entendre pleurnicher... Du coup il avait plus son orange... Et puis, avec la couleur on devrait plutôt appeller ça une rouge, tu crois pas?"

J'étais sûr qu'elle finirait par se lasser de moi. L'idée d'avoir de l'oseille en échange devrait bien suffir à la convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Vynessia Jabbress
° Arrènoise °
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Hellbereth
Classe : Magicienne
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Lun 28 Mai - 16:21

Aslin ce contenta de ma réponse, qui ne contenait enfaite aucune réponse.

(Tant mieux pour lui s'il trouve son bonheur.)


Mon bien m'informa qu'il serait bien de passer par le chez lui, pour prendre de quoi s'habiller un minimum pour un voyage et pourquoi pas prendre chercher le peu d'argent qu'il avait gardé. A ce moment précis je conservais un sourire en coin que l'on pourrait qualifier de timide mais qui dans cette situation voulait simplement signifier un certain amusement.

Je plaçai la chaîne dans un petit sac que je posai sur la table. Pas besoin de plus il n'essayera pas de me tuer, enfin si peut-être mais il n'y arriva pas.
Je l'entendais parler presque tout seul, lançant une tirade à propos d'une orange avec une histoire mystérieuse de sang ...

Apparemment il n'était pas décidé à dormir. Je m'approchai de la porte de la chambre pour le regarder.
Ouai, pas décidé...

"Viens on va sortir un peu."

Sans attendre son avis je marchai vers la porte de sortie, raccourcissant le fil de liberté qu'il lui était donné ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Vynessia-Jab
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Lun 28 Mai - 16:34

La minette fit son petit tour dans la salle d'à côté, puis alors que j'avais fini de raconter ma vie elle me dit qu'on allait sortir. Elle se dirigea alors vers la porte, sans plus attendre. Je me souvenais de la dernière fois qu'elle avait fait ça, et je n'avais pas spécialement envie de ressentir la même chose.

Je me levai donc d'un coup, puis lui mentis:

"Ca tombe bien, ce que j'allais te demander".

J'avais très envie de dormir, mais bon, j'avais l'habitude des nuits blanches. C'est vrai qu'en général je me faisais pas trop tabassé juste avant et juste après comme ça avait été le cas là. Et d'habitude on me faisait pas aussi mal que cette garce. Enfin, à part ça rien de neuf à l'horizon.

"Et on va où comme ça? Que veut sa sérénissime altesse?"

Une fois qu'elle eut fermé la porte, je lui lançai:

"Parce que bon, c'est pas l'trou mais j'aimerais bien ne pas rester trop longtemps dehors. Et puis faudrait ptet que tu m'fasse à manger aussi... J'ai la dalle."

Je m'étirai et baillais bruyamment dans la rue. Puis lorsque les yeux d'un petit gars se posèrent je lui lançai un clin d'oeil malicieux.

"Et puis une ptite binouse f'rait pas d'mal non plus. Allez j'te l'offre!"'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Vynessia Jabbress
° Arrènoise °
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Hellbereth
Classe : Magicienne
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 3 Juin - 13:24

Aslin continuait dans ses répliques presque ironiques avec un fond de provocation. Bien sûr, je ne répondais en rien à tout ça.

"On va aller à l'auberge. Enfin, pour l'instant contente-toi de me suivre."

Le ton que je venais de prendre paraissait plutôt être inhabituel et exceptionnel, il portait un style peu calme et plus nerveux. Doucement je marchai dans les rues de la ville, ne passant que dans les rues sombres et piteuses du quartier. Je ne préoccupais pas vraiment de mon bien me doutant qu'il me suivait, sinon, c'était à son risque et péril. De nombreuses filles de joie me regardaient l'air sombre ne m'invitant pas chez elle ... Ca avait toujours eu le don de me faire sourire, seulement intérieurement bien sûr.

Après de nombreuses rues, je poussai la porte d'un établissement qui se dit être une taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Vynessia-Jab
Aslin de Villeclose
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Race : Ansurien
Classe : Esclave Vynessien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 12/05/2007

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   Dim 3 Juin - 14:13

Cette garce commençait à m'énnerver, mais à priori je lui rendais la pareille. En effet, ça réplique fut sur un ton plus sec, moins imperturbable qu'auparavant. Mais l'idée de la suivre, de la suivre encore me courait sur le haricot. J'étais pas le genre de gars à suivre, et là je n'avais pas le choix. Je n'aimais pas ça.

Nous passâmes dans des quartiers peu fréquentables. J'aurais été quelqu'un d'autre, j'aurais eu la chair de poule. Mais j'étais moi, et un sourire se greffait sur mes lèvres.

On croisait nombre de catins, qui semblaient déçues de me voir avec Vynness. Je leur adressais des clins d'oeil, puis haussai les épaules. De toute façon c'était pas mon truc les tapineuses. Je préferrais les salopes.

Nous arrivâmes finalement dans un lieu de perdition, devant une taverne glauque à souhaoit. Un brouhaha en sortait, ainsi que quelques gars qui se faisaient proprement jeter dehors.

Le paradis sur terre...
Suite de ce post [Taverne du Crucifère]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Aslin-Longin
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Marchand d'esclave [Fermée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Marchand d'esclave [Fermée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» [Achats] Marchand Ambulant
» [Marchand Ambulant]
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mémoires d'Initium :: Median, Le Continent Principal :: Ville Guerrière d'Arrène :: Le Quartier des Embrassées-
Sauter vers: