Après des guerres séculaires, les peuples d'Initium s'accordent enfin une paix relative. Pourtant, tapie dans l'ombre, une menace pèse ...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Après...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ajam'Aelo Arkhxas
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 27
Race : Myriennate
Classe : Mage libre
Elément : Vent
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Âge: 19
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: L'Après...   Sam 3 Mai - 20:50

Arkhxas grimaçait, se remuait, hurlait même a certains moments. Son visage trahissait les souffrances que son mental supportait, des rides de douleurs s'imprimaient sur ses tempes, autour de sa bouche... Il tenait fermement les draps, se secouait, comme pris de spasmes, puis retomba, inerte, comme mort, comme si il n'avait jamais bougé.

Mais revenons en arrière, racontons les causes de ses supplices, et de sa stase, qui le tient depuis des jours au lit, alors que la petite famille encore tremblante d'Eycorchés
l'ayant reccueilli doute de ses jours...

Le feu avait atteint les quartiers du centre, embrasant la ville entière. Notre protagoniste, fuyant finalement les flammes (étant un élément des plus effroyable pour un Myriennate), après s'être battu dans les rues détruites contre l'architecture ancestrale se déchirant, ses propres peurs enfantines, et ses êtres qui avaient osé troublé l'entente stagnante des peuples en ce jour de fête; notre protagoniste donc, n'avait pas pu prendre le temps de se repérer dans le brasier, jugeant une voie plus sure qu'une autre. Il avait agis selon ses instincts, bien seuls certes, pour fuir sa perte. Mais par malheur, les allées encore en état de survivre aux flammes et aux débris étaient les rues les plus étroites et escarpées, les rues marchandes, ou la plus grande partie de la population s'était amassée toute la journée, et qui se rejoignaient toute au coeur même de la ville, revenant a la grande place principale dominant toute la citée, autrement dit son point de départ. br />Il n'avait pas croisé beaucoup de monde, encore remuant disons, l'armée avait du agir vite, c'était une bonne nouvelle parmi ce chaos. Toutes ses pensées furent brèves et uniquement dirigées vers sa survie: * A gauche !, A Droite!! Non ici..! Attention !! *
Sa seule survie était son objectif, sortir d'ici, respirer, souffler, hurler enfin après cette épreuve.
Il restait en silence, volupté de l'air que seules les flammes mordantes venaient troubler, et le souffle du jeune ange de plus en plus fort. Il se fatiguait vite sous cette chaleur.
Il crut reconnaitre un hotel, non, un banc... Cette ville était un labyrinthe, il comprenait enfin comment on traitait cette ville de "dédale a malandrins", ce qui ne faisait pas son affaire...

* De l'eau, de l'eau..!!!! *

Mais voila que s'écroule les piliers des plateaux nord... Toute la citée s'écroulait étape par étape... Il devait faire vite, il devait se calmer, il devait analyser la situation, pour enfin sortir d'ici... Descendre, descendre, c'était sa seule chance...
Il voulut sangloter en pensant que ses ailes ne lui servaient a rien, et il se prit a jurer sur son incapacité. Tout était de sa faute. Et cette secousse qui avait ébranlé tout et tous ? Serait-ce a cause d...? Il y penserait plus tard, même si ......, si cela avait tout provoqué, il fallait qu'il fuit, et on réagirait plus tard en conséquences...
La gorge sèche, les membres endoloris, il lacha son long manteau endommagé qui le génait et commençait finalement a prendre feu, quand un balcon avait rejoint le sol et qu'il avait évité "in extremis".
L'éboulement et le fracas qu'il occasionnait devenait insuportable, mais le cri qui perça plus durement le tymphan du jeune homme fut la lamentation aigue d'une vie. S'arretant, cherchant du regard a travers la fumée dense, toussant et crachant, il reconnut enfin des mouvements d'arrachements a sa droite. Un ébouli avait coinçé le bras et l'épaule d'un jeune gorgoroth, qui hurlait sa douleur. N'appelant que son courage dans sa detresse, Arkh comprit bien vite qu'il ne pourrait rien, malgré les pleurs et les appels de la victime.
Il s'approcha, la lame sortie, n'espérant juste que le gorgoroth avait tellement mal qu'il ne sentirait même pas l'intervention barbare auquel il allait s'adonner.
Les larmes aux yeux, plus par remords que suite aux hardiesses du brasier, il s'adossa auprès du jeune homme qui ne se lassait pas de hurler... Pris de panique peut être, Arkhxas n'eut pas la célérité d'éviter les poutres qui avaient cédé sous le poids des flammes... Lui, céda sous le poids du Gorgoroth alors tombé dans les pommes, et des lourdes tiges de bois. Accablé sous la charge de l'être qu'il voulait sauvé et des restes de la superbe et désormais ancienne tour de garde ouest, Arkhxas perdit connaissance au milieu du démon qui dévorait l'ancienne cité florissante de Mélandre.


Dernière édition par Ajam'Aelo Arkhxas le Mar 6 Mai - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Ajam-Aelo-Ar
Ajam'Aelo Arkhxas
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 27
Race : Myriennate
Classe : Mage libre
Elément : Vent
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Âge: 19
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'Après...   Sam 3 Mai - 21:16

Cela faisait plusieurs jours qu'Arkhxas était inerte mais sauf - enfin il faut connaitre votre définition du mot "sauf" -, sur un lit de draps clairs, en tissu simple, mais reconnaissable au soin, qui désignait inéluctablement un ouvrage clamyde. Pourtant sa blancheur immaculée fut violentée par des traces pourpres, que le jeune archer avait tragiquement laissé depuis son arrivée. Un chiffon humide sur le front, les ailes closes, fragiles, blessées par les épreuves, les bras en croix, le petit Myriennate semblait dans un sommeil des plus doux...enfin quand ses spasmes ne le prenaient pas. Malgré un coma profond, par 4 fois déja, il fut pris de convulsions sévères, seuls signes d'une sortie de sa léthargie.
Au plus profond de son esprit il se souviendra plus tard, de brides de rèves, ou de paroles réelles qui auraient graviter autour de lui pendant ses jours de troubles: "On ne peut pas savoir quand il se réveillera..." " C'est a présent plus du ressort de son esprit que de celui de son corps..." " Même la magie ne servirait a rien..." Quelle médecine ! Le moindre cueilleur de champignon de son peuple aurait décéllé tout de suite la source de ses maux, et aurait calmé ses secousses aléatoires.

Pourtant c'est tout naturellement qu'un matin, il ressentit de plus en plus durement le son d'un coup donné toujours a la même fréquence, presque toujours de la même intensité, comme des percusions poétiques des fêtes nocturnes des clairières de son enfance... Ses sens se réveillaient, enfin, il entendait; puis il sentit. Cette fraguance suave mais qui montrait par la même occasion une épice exquise... Enfin, désirant ré-utiliser le gout, enfin il vu. D'abord trouble, la pièce ou il se situa s'illumina enfin au creux de ses rétines: un mobilier simple, conservant pourtant une certaine chaleur de bon foyer, une petite table, des chaises de bois terne. Il appercevait une silhouette indistinque face a lui, a quelques mètres, qui semblait s'affairer a une tache qui produisait ce son continu qui l'avait tiré du sommeil.
Tournant a peine sa nuque, il arracha un gémissement. A peine s'eut-il plaint, qu'accourut une eycorchée l'air désolée, qui ne put cacher sa surprise quand elle découvrit le petit ingénu les yeux bien ouvert, mais non pas criant ou bavant, mais en train de la fixer d'un regard bulleux, peiné a première vue.
Elle cria a l'adresse d'une ouverture en face d'elle, donnant sur l'extérieur comme pouvait le juger Arkh a l'air frais qui en provenait. Ca y était, il reprenait ses esprits.

Il pensait avoir "dormi" peut être une heure, deux, ou l'équivalent d'une bonne nuit tout au plus, Morphée ayant échangé ses derniers souvenirs contre des rêves surement plus doux. En tout cas, il croyait aller bien, sentant tous ses membres, le seul hic étant cette affreuse douleur qu'il avait ressentit a peine eut-il tourné la tête. Il n'imaginait pas avoir occupé un lit pendant plusieurs jours... Il voulut se relever de suite, l'eycorchée l'en disuada avant que rentre son mari, le dos pourvu d'ailes multiples et fières, le front haut, mais teinté d'une tristesse qui ne s'effaçait plus.
Il n'arrivait pas encore a avoir les idées bien claires, il ne comprenait pas ce qu'il faisait ici, entouré d'inconnus bien vite rattrappé par toute leur marmaille nombreuse.

Après quelques explications, longues en effet devant l'esprit encore embrumé du jeune homme, on put comprendre qu'il avait été retrouvé sous des débris, enfin plus précisément sous un gorgoroth qui avait bien couvert une partie des dégats. La voix attristé, il ne put achever sa question sur l'état du gorgoroth devant le regard fuyant de l'eycorchée. C'était de sa faute, il avait tué, et ce sacrifice lui avait sauvé sa peau.

_ Il n'aurait pas survécut a sa blessure... Son bras arraché, il avait perdu trop de sang, et sous cet éboulement...

Baissant le regard, il fut vite attiré par le reflet qu'il reconnaissait bien de sa lame, si belle, encore intacte, bien qu'on puisse bien définir "qu'elle avait fait la guerre"! Toutes ses affaires étaient la, son petit sac de voyage écrasé, son carquois en morceau, mais Cybèle intacte. Ce fut la seule chose qui le rassura, puisque toutes ses fioles et ingrédients étaient casiment perdus... Il ne vit pas son arc, personne ne l'avait retrouvé. L'eycorché le prit a part pour lui faire l'état des lieux. Arkhxas avait été coupé du monde plusieurs jours!

L'état d'alerte avait été donné. Mélandre se vidait devant la menace proche du Dragon. Arkhxas pensa sur le moment qu'il avait eu beaucoup de pot de s'être fait repêché avant que tout le monde se casse... D'ailleurs en surprenant plus tard le dernier de la portée eycorchée titiller dangeureusement Cybèle, il comprit que c'est en la retrouvant dans les débris - surement dans des recherches de n'importe quelle richesse perdue, bah oui, les plus riches se sauvent les premiers ! - qu'on put remarquer qu'il était la-dessous. Chance de cocu !, comme disaient les Ansuriens.
En tout cas il restait peu de monde, d'ailleurs ce que ne compris pas le jeune Myriennate, devant l'attention de l'eycorchée qui n'appella pourtant aucun homme de soin. C'est que justement, il n'y avait plus de médecins. "L'incapable" venu plus tot pour lui était parti, certains croyaient qu'ils avaient été appellés a des cas "plus graves"...

Quand était-il des autres villes ? Ca, l'eycorchée triste n'en savait rien. Ce qui l'inquiètait encore davantage restait la foret des Murmures, il désirait plus que tout savoir ce qu'il s'était passé la-bas depuis l'attaque. Mais il devait surement s'inquièter davantage donc de son propre état. Il était pitoyable. S'il s'était vu, jamais il n'aurait accepter être laisser ainsi. Trempé de sueur, collant au draps par le sang qu'il avait perdu, ses méchants habits étaient loques, mais a part cet image narcissique, quand était-il véritablement de son corps ?
Il n'avait rien de cassé a proprement parlé, malgré que son petit corps ait bien affronté de nombreuses péripéthies. Se relevant avec peine sur son oreiller, il comprit les soucis de ses sauveurs: ses ailes restaient immobiles. Tentant désespérement de les déplier pour s'étirer convenablement, il s'en remit a les écarter sur quelques centimètres seulement, suivant la douleur ressentit. Une armature légère mais robuste lui avait été posée pour que ses deux membres demeurent le plus immobiles possible. D'ailleurs, sa "convalescence" n'avait pas été de tout repos, devant une position difficile qu'il fallait lui imposer. Tremblant, presque titubant, il parvint a se remettre sur ses deux bonnes vieilles jambes. Ses articulations craquèrent, il s'étira bruyament, puis admira les marques de ses exploits.
Un miroir grossier lui renvoya a la figure le triste état de sa fierté, il en était certain, il ne rejoindrait surement jamais les nuages...
Une mélancolie sinistre s'imprima sur son visage, qu'importe qu'il soit mancho, il gardait la précision des oiseaux, qu'importe qu'il soit unijambiste, il gardait la fierté de survoler les faibles êtres du sol. Pourtant, ces quelques lanières suffisaient a le ruiner.
La famille semblait partager son désapointement, il demanda juste ses affaires.

Malgré les réprimandes du père de famille, le jeune magicien ne tarda pas a prendre la route. Après avoir accepté quelques uns des mets délicieux que lui offrait gracieusement l'eycorchée pour la route, voila tout ce que pouvait désormais lui offrir cette famille, il s'enquit de reprendre son chemin vers le Sud.


Dernière édition par Ajam'Aelo Arkhxas le Dim 18 Mai - 17:44, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Ajam-Aelo-Ar
La Voix Céleste
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 118
Race : Dieu
Classe : Flemmard
Elément : Tous
Date d'inscription : 12/03/2007

Feuille de personnage
Âge: Eternel
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'Après...   Mer 7 Mai - 21:34

[HRP : Pour la date suffit que tu prennes la date actuelle qui se trouve sur la page d'accueil du fofo ! Je suis d'accord avec toi, beaucoup de personne ont du mal à quitter la ville, mais j'peux te dire que l'annonce qu'un Dragon va possiblement faire du ménage en ville ne laisse personne indifférent lol ! Donc ça remballe vite ^^ ! Mais dur d'avoir une ville qui se vide dans l'ordre... En tout cas il ne reste plus beaucoup de personne ! N'empêche que les Caravance dont parle l'annonce sur le fofo c'est surtout une Caravane qui part de Thélus ^^ !! Eh éh éh:p Bon toujours des caravanes qui partent aussi de Mélandre 'fin bref Smile

Bref, comme tu peux continuer se post tout seul si tu veux Wink J'ai permis cette option maintenant ^^ Alors bon... j'te laisse finir xD Réponds plus ici :p Si tu veux m'envoyer des trucs... balance ça sur wolfssuchtAThotmail.com Smile
Merchi Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net
Ajam'Aelo Arkhxas
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 27
Race : Myriennate
Classe : Mage libre
Elément : Vent
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Âge: 19
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'Après...   Jeu 8 Mai - 19:51

Mélandre était bien triste en ce jour. Le temps était gris, sale. Les rues jadis gaies, n'exposaient désormais qu'un état de désolation. Parmi les quelques débris, les passants affligés qui passaient, même le Soleil pâle qui tentait de s'imposer avec espoir leur faisait une triste figure.
L'astre était presque a son zénith, après avoir pu tirer des indications pour se repérer enfin, des images lui revinrent. Toutes désarsonnantes, il comprit bien vite l'état de habitants encore présents, le choc avait été terrible.
Après plusieurs dizaines de minutes, il passa enfin les lourdes portes Sud.
Des courageux prenaient aussi la route, n'esperant plus rien des caravanes, ou trop orgueilleux dans leur espoir de survie, préférait suivre leur route.
Pourtant l'air frais de l'après-midi, de ces plaines, de la nature même regénérée, qui semblait omettre ses évènements, présages malheureux, apaisait le jeune invalide, qui s'enquit de se rappeler les souvenirs d'espérance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Ajam-Aelo-Ar
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Après...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Après...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres
» Après le feu et le sang......la reconstruction.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mémoires d'Initium :: Median, Le Continent Principal :: Ville Marchande de Mélandre :: Les Arrondissements-
Sauter vers: