Après des guerres séculaires, les peuples d'Initium s'accordent enfin une paix relative. Pourtant, tapie dans l'ombre, une menace pèse ...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Expédition dans les falaises [ouvert (scénario à suivre)]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sid Algareth
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Race : Eycorché
Classe : Guerrier
Elément : Foudre
Date d'inscription : 02/07/2007

Feuille de personnage
Âge: 20
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Expédition dans les falaises [ouvert (scénario à suivre)]   Dim 17 Fév - 2:16

[ 20 venty 6498]





- C'est bon, c'est sécurisé par ici, affirma Sid.
Ils avaient dû laisser leurs chevaux au dernier relais, car d'après ce que les cartes indiquaient, la région des Falaises était composée de plateaux de roche friable qui formait de nombreuses brèches et des chemins étroits et escarpés qui bougaient sans cesse. C'est pourquoi les cartes en question n'étaient que peu fiables (ce qui était bien malheureux au vu de ce qu'elles avaient coûté) et ne permettaient que de deviner les mouvements des plaques rocheuses qui formaient les voies.

Après une longue délibèration entre mercenaires qui s'était terminée par un vote, l'expédition avait choisi le chemin de droite. En fait, Sid et Mihaïl avaient choisi celui de gauche, mais visiblement le groupe des Almagérains (les six mercenaires qui détèstaient partager leur prime avec deux étrangers) avaient entrepris de s'opposer systématiquement à chaque décision de l'Eycorché et de la Golgoroth.
Le chef de la bande, Galdir, était le plus intelligent d'entre eux; ce qui n'était pas peu dire. On aurait dit qu'il les avait recruté dans une sorte de musée consacré aux plus grands débiles de l'humanité. A côté, Sid passait pour un être omnicsient.
Mais il était indéniable que leurs muscles avaient été d'une grande utilité jusque là, notamment lors de l'attaque d'une meute de loups, ou pour déblayer les rochers qui bloquaient le passage.

- Très bien, on reprends la formation habituelle, les gars, lança Galdir.
Ils s'appliquaient également à ignorer royalement les deux mercenaires; ces derniers étaient donc obligés de s'adapter aux décisions de Galdir.
"La formation habituelle" répondait à un schéma bien spécial qui se composait de plusieurs "couches": au centre, les Marlouk qui transportent les marchandises et l'équipement de recherches, devant et derrière eux, les scientifiques, au nombre de douze, six devant et six derrière. Tout devant, deux Almagérains, deux autres tout derrière, et enfin deux de chaque côté. Sid ne savait pas ce que Mihaïl faisait, car il s'était affecté de lui-même à la reconaissance des voies pour éviter de se retrouver dans un cul-de-sac.

Il commençait à faire frais, car le but de l'expédition était de se rendre tout au nord des Falaises pour aller y étudier le "Volconfus Vivace", ou quelque chose comme ça. "Un spécimen tout à fait passionnant de plante", avait affirmé avec entrain un des scientifiques. Apparement, ils comptaient analyser les capacités de cette plante à résister au froid.
Sid passa une écharpe autour de son cou et secoua un peu les ailes pour se dégourdir. Il était reparti vers l'avant et était grimpé sur un monticule rocheux pour voir quel chemin ils pourraient suivre. Le soleil tombant se découpait magnifiquement sur l'horizon rugueux des falaises, offrant des couleurs chatoyantes qui donnaient une envie irrésistible à l'Eycorché de sortir son bloc de parchemins. Il jeta un coup d'oeil en arrière: le groupe mettrait bien une demi-heure pour les rattraper, à cause des animaux de bâts qui avançaient à pas lents.
Il sortit son matériel, s'installa confortablement, posa la mine du crayon sur la feuille, et...

Un cri derrière lui le fit s'interrompre.


Dernière édition par Sid Algareth le Dim 9 Mar - 21:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Sid-Algareth
Mihaïl Guren
* Vagabonde *
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 29
Race : golgoroth
Classe : mercenaire
Elément : métal
Date d'inscription : 04/12/2007

Feuille de personnage
Âge: 34 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Expédition dans les falaises [ouvert (scénario à suivre)]   Mar 19 Fév - 3:23

Mihaïl n'était pas vraiment sensible au froid, en revanche, l'hostilité permanente des autres mercenaires commençait à lui peser.

Manifestement, l'idée que collaborer donnait de meilleurs résultats que tirer de deux côtés opposés n'était pas de leur niveau. Ou alors ils avaient la rancune vraiment tenace. Après plus d'une semaine de voyage, ils continuaient à tenter de rabaisser Sid et Mihaïl dès qu'ils en avaient l'occasion. Peut-être espéraient-ils, en disqualifiant le duo auprès des employeurs, obtenir son renvoi et rempocher la mise?

Le pire dans cette situation était que cela marchait: elle se sentait parfaitement inutile. Il y avait assez de gros bras dans l'équipe de Galdir pour que les siens ne servent jamais, et elle se contentait de suivre le mouvement de son pas lourd et chaloupé.

Sid, agile et vif, était parti en reconnaissance. Elle aurait bien aimé se trouver un rôle aussi utile. Les flancs, l'avant et l'arrière du convoi étaient protégés. D'où que vienne une attaque, la parade était prête. Elle aurait tout aussi bien pu ne pas être là.

Elle se trompait: les sifflements qui résonnèrent soudain semèrent la panique dans leurs rangs. Elle n'avait jamais entendu pareil bruit. Il s'interrompit dans un bruit de grêle. Un cri étranglé: un scientifique s'écroula, le sang s'échappant en bouillonnant de sa gorge. Dans le silence horrifié qui suivit, le claquement suivit du chuintement retentit de nouveau. Elle leva les yeux.

"A l'abri! Mettez vous à l'abri!"
Une pluie de flèches tombait du ciel sur le convoi.


Dernière édition par Mihaïl Guren le Mer 20 Fév - 4:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/la-maison-du-recensement-f44/mih
Sid Algareth
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Race : Eycorché
Classe : Guerrier
Elément : Foudre
Date d'inscription : 02/07/2007

Feuille de personnage
Âge: 20
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Expédition dans les falaises [ouvert (scénario à suivre)]   Mer 20 Fév - 2:09

Il posa délicatement son matériel et se releva: le convoi s'était arrêté...Sid plissa les yeux. Son acuité d'Eycorché lui permit d'identifier ces petits points qu'il voyait tomber sur la carvane: des flèches!
Il bondit de son perchoir. Personne ne s'attendait à ça...Ils avaient été engagés pour guider les scientifiques et les protèger des bêtes sauvages; et pour autant que Sid en savait, les bêtes sauvages ne maîtrisaient pas la technique du tir à trajectoire courbe...

Tandis que les cris montaient jusqu'à lui, l'image du convoi disparaissait derrière le mince goulot dans lequel Sid passait à toute vitesse...Et s'arrêta soudainement. Des bruits de pas, précipités. L'Eyorché sorti Croc de Dragon d'une main et son revolver de l'autre. Son épaule le gênait encore un peu, mais les os étaient soudés à présent. Il brandit le pistolet, prêt à faire feu. Il serait difficile de rater sa cible dans un couloir pareil...
Elle surgit tout d'un coup au grand galop, droit vers Sid. Au grand galop, car ce n'était rien d'autre qu'un de leurs Marlouks!
L'Eycorché ne put se résigner à tirer, aussi il dut éxécuter une sorte d'acrobatie dont il ne serait jamais douté capable en sautant au-dessus de cette bestiole pas plus haute qu'un Phacochère et en poussant de chaque côté de la paroi pour n epas lui retomber dessus au moment où elle passait. Sid parvint à arracher du dos de l'animal une partie de ce qu'il transportait: du matériel scientifique qui coûtait si cher que le vieux Myriennate qui les avait embauché ne cessait de leur parler de son prix.

Il redescendit péniblement et rangea les lentilles (car c'était de ça qu'il s'agissait) dans son sac. Il s'élança de nouveau, et reprit de la hauteur dès que cela lui fut permis: il s'arrêta un instant pour observer l'origine des flèches et se précipita dans sa direction. Les assaillants étaient planqués derrière un grand rocher et étaient armés de grands arcs magnifiquement ouvragés. Au vu de leur constitution, c'était des Hellbereths...Mais pourquoi les attaquaient-ils donc?
Ils étaient tous parfaitement alignés le long de ce rocher, et semblaient si concentés sur leurs cibles qu'ils n'avaient pas vu l'Ecorché se cacher sur leur flanc droit. Sid visa en un instant et tira. La balle atteignit son objectif: en plein dans le tendon d'achille. L'homme s'éffondra dans un hurlement. Celui à côté de lui se baissa, mais une autre balle atteignit sa main tendue vers son compagnon.

- NE BOUGEZ PLUS, hurla Sid.
Grossière erreur: aussitôt, une flèche fusa tout près de sa tempe. Il se baissa ("s'affaler" serait un terme plus approprié) derrière la crête où il était à couvert. Lorsqu'il essaya de jeter un rapide coup d'oeil, il n'eut le temps de percevoir que trois choses: tout le monde qui s'enfuyait en emmenant les blèssés, l'homme qui les couvrait et la flèche avec laquelle il les couvrait. Ladite flèche ricocha à deux centimètres du visage de Sid, qui se baissa aussitôt.
Il resta là un moment, dans le silence total. Il risqua un deuxième coup d'oeil: plus personne.

Sid se leva et grimpa sur le roc derrière lequel étaient cachés les Hellbereths, pour être visible de ceux en contrebas:
- Ohé! Tout le monde va bien? C'est bon, ils sont partis! Vous pouvez sortir.
Il eut tôt fait de rejoindre la caravane, et s'empressa de demander:
- D'où ils sortent, ces types? C'était pas dans le contrat, ça!



[je te laisse la réponse du patron ^_^ si tu veux me fair eparler, hésite pas!]


spoiler (surligne pour voir le texte)
j'ai une idée pour ces types (sauf si t'en as une toi aussi ^_^'): ils ont été engagés par les six mercenaires pour buter tout le monde. Ainsi, ils revendraient la marchandise scientifique et obtiendraient un bon pactole. Les assaillants se sont "déguisés" en Hellbereth pour faire croire à une attaque d'un groupuscule local
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Sid-Algareth
Mihaïl Guren
* Vagabonde *
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 29
Race : golgoroth
Classe : mercenaire
Elément : métal
Date d'inscription : 04/12/2007

Feuille de personnage
Âge: 34 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Expédition dans les falaises [ouvert (scénario à suivre)]   Lun 3 Mar - 2:04

Ils étaient coincés. L'embuscade avait été bien préparée, ils n'auraient pas pu choisir un site plus favorable. L'importance du convoi les empêchait de fuir rapidement vers l'avant ou de faire demi-tour. S'ils restaient là, ils allaient se faire cribler de flèches comme des lapins. Il fallait riposter, et pour cela trouver l'origine des tirs. Mais elle devait aussi protéger les scientifiques.
Elle retourna sa masse pesante vers la cohorte de scientifiques. Elle voulait donner à Galdir et ses hommes des instructions pour qu'ils organisent la défense contre les projectiles: se plaquer contre la paroi la moins exposée et ériger un mur de défense avec les sacs, le matériel et les animaux. Oui, mais Tendar, leur patron myriennate, avait souligné le prix du matériel, qui ne devait en aucun cas être endommagé. Cette stratégie risquait de leur coûter leur salaire. Mais comment aurait-elle pu privilégier des outils plutôt que des vies humaines?
Elle se chargerait de monter à l'assaut pour attaquer les tireurs. La partie la plus risquée, impossible de demander aux gros bras de Galdir de s'en charger, la pente rendrait la montée difficile et ils seraient exposés aux flèches mortelles... Dans son cas, elle résisterait mieux à la pointe de ces armes, qui la blesseraient sans la tuer...
Mais sous ses yeux ne l'attendait que le chaos d'un groupe paniqué, peu préparé à l'éventualité d'un combat, les uns tentant de fuir, les autres de secourir leurs semblables blessés, les marlouks piétinant les corps tombés à terre. Où étaient ceux qui devaient les défendre? Ou étaient les autres mercenaires?
Un marlouk atteint d'une flèche au flanc parut prit de folie, il renversa les scientifiques qui l'entouraient et partit dans le conduit formé par le sentier encaissé à une allure que la golgoroth n'imaginait pas possible pour cette bête trapue d'allure docile. Les placides animaux et leurs sabots faisaient autant de dégats que les projectiles...
Face à cette débandade, Mihaïl se sentait perdue, dépassée. Elle n'avait pas vraiment de caractère, suivre les ordres lui convenait, mais gérer à elle seule une telle situation... Où était passé Sid? Lui aurait su quoi faire!

Le groupe s'était déporté plus loin sur le chemin, dans une vaine tentative confuse d'échapper à la menace qui tombait du ciel. Elle le suivit et posa son regard sur le cadavre désormais dégagé du premier homme à être tombé. Le trait était fiché dans son cou, de travers, comme un objet absurde. C'était un ansurien d'âge moyen, ses yeux étaient restés ouverts, béants, le sang formait une tâche épaisse autour de son cou, déjà avalée par la terre avide. Il était mort. Elle n'avait rien fait. Les cris vrillaient ses tympans. Comment pouvait elle rester là à ne rien faire tandis que les flèches sifflaient autour d'elle et décimaient ceux là même qu'elle était sensée protéger? Elle se fichait éperdument de risquer sa vie pour eux, là n'étais pas le problème, le problème c'était la voix en elle qui l'accablait de reproches.
*Tu es incapable de protéger. Tu ne peux sauver personne.*
Comme s'il y avait une inadéquation entre le monde et elle, et qu'elle ne puisse pas agir sur lui, y imprimer la marque de sa volonté. Comme si son gros corps maladroit l'empéchait de réussir autre chose que ce qui nécessitait de la force.
Mais une autre voix s'éleva. Une voix teintée d'ironie.
*En es-tu capable? N'en es-tu pas capable? Tu le feras, parce que tu le dois.*
Les deux voix étaient siennes, comme toutes ses pensées, elles reprenaient le timbre rauque et chaud de la golgoroth. Mais le ton de la dernière était celui de Yelm.
Elle avait été élevée parmi les kluth'ens, elle avait eu pour ami une personne exceptionnelle. A force de vivre ensemble, ils s'étaient imprégnés l'un de l'autre. Elle était pataude, avait les habitudes de réflexion passives de sa race, admettre ce qui était, suivre les règles établies... Mais Yelm lui avait aussi montré comment se remettre en question, critiquer le monde, comment se révolter, se battre. Il fallait suivre son exemple, il fallait agir et non plus subir. Pour ceux dont elle était responsable. Pour ceux qu'elle pouvait encore sauver.

"Rangez vous contre la paroi!"
Un des animaux affolé, coincé par sa bride entortillée à la jambe d'un hellbereth, alternait ruades et trot entravée par le malheureux. Il fit demi-tour, s'empettrant les pattes et manquant de peu de fracasser le crâne du solide gaillard qui s'abritait désespérément la tête entre ses bras. Il se crut sauvé lorsque le marlouk le dépassa, mais bientôt la lanière se tendit et l'entraîna à la suite de la bête folle.
Elle fonçait vers Mihaïl qui s'avança pour lui barrer la route. La tête de l'helbereth heurta une pierre, et ses cris cessèrent brutalement. Il laissa derrière lui une trainée écarlate.
L'animal ne s'arrêta pas. Roulant ses yeux exorbités, l'écume éclaboussant son poitrail, il heurta la golgoroth et ses trois mètres de plein fouet. Le coup de boutoir des cornes la déséquillibra et elle tomba à la renverse, délivrant le passage au marlouk qui poursuivit son galop enragé.
Sa main se referma sur la lanière qui lui fila entre les doigts. Juste avant que le corps n'atteigne son niveau, elle parvint à en faire un tour autour de sa paume. La pression lui scia la main et elle eut l'impression que celle ci allait se couper en deux. Le marlouk lutta quelques instants. La corde rompit.
Ce n'est qu'alors qu'elle s'aperçut que les tirs avaient cessés. Elle leva les yeux vers leur origine et observa son compagnon ailé juché sur le rocher qui avait dû les abriter, agitant son mousquet qui avait visiblement servi à voir le léger filet de fumée qui s'en dégageait. A lui seul, il avait mis en fuite leurs assaillants. C'était vraiment un combattant émérite, pas comme elle qui avait encore paniqué.
La pression se relacha. Elle embrassa du regard les dégats causés par l'attaque. En plus du premier cadavre, deux autres corps étaient affalés au sol ou contre la paroi, traversés de flèches. Il fallait vérifier s'ils étaient bien morts. Et l'hellbereth dont les cheveux blonds se collaient de sang coagulé. Elle le retourna sur le dos avec précaution. Son souffle était audible. En plus de sa blessure au crâne, il avait surement la jambe brisée, son visage était couvert de meurtrissures et il devait souffrir de contusions multiples à cause des heurts sur les pierres... Peut être même quelques cotes cassées. Mais il s'en remettrait. Lui et ses semblables étaient solides -pas autant que des golgoroths- mais solides quand même. Il n'aurait pas la joie d'étudier le Volconfus Vivace avec ses collègues... Quelques autres scientifiques gémissaient, semblant souffrir de blessures bénignes. Ils avaient perdus deux marlouks, et le matériel qu'ils portaient. Sans compter tout ce qui devait être endommagé... Qu'allait dire Tendar?
"D'où ils sortent, ces types? C'était pas dans le contrat, ça!"
C'était bien ce qu'elle se demandait. Un tel gâchis... Ils s'étaient préparés à tout, mais pas à ça. Et où avaient disparu les mercenaires sensés mieux savoir protéger la caravane qu'eux?

Tendar s'avança au milieu de la pagaille laissée par la courte bataille. En dépit de son âge, le myriennate gardait une bonne constitution. Sa maigreur dissimulait des muscles noueux et son regard dur ne laissait pas de doutes sur son expérience de la guerre et des massacres. Il comptabilisait mentalement leurs pertes, fixant les cadavres comme des objets et non des morts. Ses longues ailes déployées laissaient passer le vent à travers le plumage usé dans un bruissement. Une flèche s'était plantée à la base des rémiges, et un mince filet de sang s'égouttant derrière lui sans qu'il prenne la peine de la retirer.

"Etes vous mercenaires, oui ou non? Alors comportez-vous en guerriers! Anticiper et s'adapter, ce ne sont pas sensé être vos qualités principales?"
Il balaya du regard les deux compagnons qui s'étaient raidis sous la réprimande mordante, et toussota.
"Cela dit, vous au moins n'avez pas pris la fuite... Comme ces lâches. J'ai fait erreur dans mon jugement, deux personnes de valeur comptent plus que six imbéciles."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/la-maison-du-recensement-f44/mih
Sid Algareth
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Race : Eycorché
Classe : Guerrier
Elément : Foudre
Date d'inscription : 02/07/2007

Feuille de personnage
Âge: 20
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Expédition dans les falaises [ouvert (scénario à suivre)]   Dim 9 Mar - 21:41

- Etes vous mercenaires, oui ou non? aboya Tendar. Alors comportez-vous en guerriers! Anticiper et s'adapter, ce ne sont pas sensé être vos qualités principales?
Sid s'agita un peu. Il était de nature docile, mais il n'aimait pas le fait qu'on lui aie caché les risques encourus lors de cette expédition. Pour lui, il ne s'agissait que de repousser quelques prédateurs un peu trop entreprenants et de guider la caravane. De quoi laisser le temps à son bras de se remettre totalement.
- Cela dit, vous au moins n'avez pas pris la fuite... Comme ces lâches. J'ai fait erreur dans mon jugement, deux personnes de valeur comptent plus que six imbéciles.
- Vous le saviez, n'est-ce pas? l'interrompit Sid en ignorant le compliment que le Myriennate venait de leur adresser. Il avait parlé d'un ton dur qu'on ne lui entendait que rarement.
- Pardon?
- Vous saviez qu'il y aurait des risques d'une telle attaque? C'est pour ça que nous étions huit mercenaires! Je n'en avait rien dit parce que vous nous aviez engagé in-extremis, mais huit mercenaires pour guider une caravane dans Ardès, c'est pas nécessaire.
Leur patron ne répondit pas immédiatement. Tous les yeux étaient tournés vers eux; sauf ceux qui s'étaient définitivement fermés.
- Nous avions effectivement entendu des rumeurs quant à une possible menace de vol...
- On veux être augmentés, coupa Sid.
Le vieil homme se tut une bouvelle fois. Il s'attendait à entendre les deux mercenaires protester, à les voir retourner tout droit vers Arrène.
- Non seulement on veut la totalité de la prime, mais en plus on veut que vous la doubliez. PARCE QUE, reprit l'Eycorché en haussant le ton pour couvrir les protestations du Myriennate, premièrement nous faisons face à un danger bien plus grand que celui contre lequel nous étions censés vous protèger au départ, mais en plus nous ne sommes maintenant plus que deux pour y faire face.
Abasourdi, et ne savant quoi opposer à ces arguments, Tendar ne put que serrer la main de l'Eycorché pour conclure leur marché. De toute façon, il n'avait pas le choix. S'il refusait, ils se retrouveraient seuls...

Il se tourna vers Mihaïl, tout sourire. Il espèrait n'être pas allé à l'encontre de ses voeux -peut-être aurait-elle voulu rentrer...Mais après tout, elle voulait apprendre le métier de Mercenaire, et jamais un mercenaire n'aurait renoncé à de l'argent!
- Hé, tu fais passer le message? demanda-t-il à la Golgoroth, dont la voix portait mieux que la sienne pour s'adresser à tout le monde en même temps. On soigne les blessés et on se trouve un coin pour bivouaquer. J'ai trouvé un espace dégagé un peu plus loin, on y sera juste à temps. J'espère que notre marché te va?...Sinon on peut toujours renoncer et rentrer...


[j'ai daté mon premier post au 20 venty; donc on bivouaque et le tremblement aura lieu le lendemain dans la nuit ^_^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Sid-Algareth
Mihaïl Guren
* Vagabonde *
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 29
Race : golgoroth
Classe : mercenaire
Elément : métal
Date d'inscription : 04/12/2007

Feuille de personnage
Âge: 34 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Expédition dans les falaises [ouvert (scénario à suivre)]   Sam 15 Mar - 2:21

Mihaïl acquiesça.
"Non, bien sûr qu'on continue. Tu as donné ta parole, et une telle somme... C'est une opportunité incroyable!"
Son ton décelait un léger manque de conviction, non qu'elle ne pense pas ce qu'elle disait, mais elle se demandait toujours si la voie des armes était celle qui lui convenait.

Deux fois la prime totale, ça faisait, quoi, 1400 écus, soit 7500 écussonets ? Jamais encore elle n’avait eu entre les mains plus de cinquante écus… Les travaux de force n’étaient pas très bien rémunérés, et il y avait assez peu d’argent en circulation dans le marais, le troc étant plus répandu. Elle avait néanmoins pris l’habitude de la monnaie et de sa valeur d’échange au cours des quelques années passées loin des siens à Arrène. Après tout, elle faisait tout cela pour de l’argent. Le seul moyen de gagner une dignité dans ce monde. Qu’on l’accepte ou non, on restait évalué par son bien. Quelle place pouvait trouver quelqu’un de pauvre, qui refuserait la possession comme une valeur prégnante ? Elle avait assez vécu en marge de la société, il était temps de s’adapter. De voir en toute chose un chiffre, de calculer sa trajectoire. Et à côté il restait quand même une place pour les relations, la solidarité, peut-être… Sid en était bien la preuve. Il ne semblait pas gouverné par l’avidité, l’argent était juste une nécessité pour vivre…

« Regroupez les blessés au centre ! On va bivouaquer un peu plus loin, Sid a repéré un site favorable… »
Tous entendirent la puissante voix de la golgoroth. D’ordinaire elle gardait un ton bas et rauque qui vibrait sans trop porter, mais elle était capable de rendre sourd un homme à trois mètres… Et encore, elle n’avait pas forcé : son cri, sorte de hululement profond rappelant le son chaud et triste d’une corne de brume, portait à des kilomètres à la ronde. Mais son but n’était pas d’alerter leurs assaillants de leurs plans pour la soirée…

L’urgent était de savoir si l’état des blessés leur permettait de les déplacer, et si certains nécessitaient des soins urgents. Un coup d’œil à l’hellbereth et à sa figure livide lui indiqua que c’était le cas. Elle se tourna vers Tendar, qui semblait à la fois bourru de s’être laissé infléchir sur le prix et soulagé de les voir prendre les choses en mains.
« Y-a-t-il des hommes parmi vous qui s’y connaissent en médecine et en guérison ? »

Avec tous ces scientifiques, elle espérait bien qu’ils aient des compétences dans ces domaines vitaux… Mais manifestement il n’y avait pas de mage blanc, et leur spécialité restait botanique… Le myriennate afficha une moue gênée, encore une faute de sa part de n’avoir pas engagé de personne qualifiée dans ce domaine… Il finit par désigner avec une grimace le corps raidi d’un des hommes criblés de flèches.
« Il me semble qu’il devait maîtriser l’anatomie, il devait avoir des compétences là dedans… Mais c’est inutile désormais… »
Il sembla réfléchir puis, secouant la tête devant tant de malchance, il montra du doigt la tignasse ensanglantée de l’hellbereth.
« C’était notre guide, il connaît la région, il en est originaire… C’est grâce à lui que nous avons appris l’existence du Vilconius. Il s’y connaît en herboristerie aussi il doit être capable de soigner si nécessaire. Enfin, il devait en être capable… »
Décidément, les choses se présentaient mal. A priori l’état le plus grave concernait cet homme, si on exceptait les morts bien sur. Un coup d’œil permis à Mihaïl d’établir un rapide diagnostic : les risques principaux venaient de la plaie à la tête, en cas traumatisme crânien les conséquences pouvaient se révéler dramatiques… Et cela le rendait indéplaçable.
Elle s’accroupit pour mieux voir : il fallait examiner la blessure mais elle n’osait pas le toucher, elle risquait de faire plus de dégâts que de bien.
Manifestement du même avis, le blessé la surprit en entrouvrant ses paupières grises et en la fixant d’un regard vitreux. D’une voix faible, il protesta :
« Je préfèrerais pas me faire charcuter par un golgoroth… Cela dit sans aucun à priori contre vous… »
Déjà, il avait repris conscience, ce qui était bon signe. Elle n’avait déjà pas bien confiance en ses qualités de médecin, alors il ne l’aidait pas à prendre confiance en elle… Mais il avait raison, elle avait beau posséder les connaissances théoriques elle ne pouvait les appliquer, aussi frustrant cela soit-il. Elle se contenta donc de poser quelques questions d’usage.
« Combien de doigts voyez-vous ? »
« Trois… »
« Pouvez-vous répéter cette phrase : Le soleil luit dans le ciel aujourd’hui ? »
« Si ça vous fait plaisir… Le soleil luit dans le ciel aujourd’hui… »
« Vous pouvez remuer les doigts ? La main ? Les pieds ? Sourire ? »

Manifestement il avait échappé au traumatisme crânien. La crispation de son visage et sa voix éraillée témoignaient d’une souffrance atroce, mais sa vie n’était pas en danger dans l’immédiat. Ils ne pourraient pourtant pas le déplacer tant qu’il n’aurait pas reçu les premiers soins. Et pour cela…
« Sid, tu as de l’expérience dans ce genre de situation ? Tu serais capable de le soigner ? Je suis désolée, moi, je… je ne peux pas. »
L’amertume transparaissait dans cet aveu, expression d’une tare irréductible et si souvent ressassée. Comme elle ne pouvait pas savoir si oui ou non Sid savait comment s’y prendre et qu’elle ne voulait pas lui laisser une trop grande responsabilité, elle ajouta :
« Je peux te guider si tu veux… Mon père était chirurgien, même si je l’ai pas vraiment connu et que c’était un golgoroth… Mais du coup j’ai été élevée dans une famille kluth’en dont la spécialité était la médecine. J’ai souvent observé comment on s’y prenait, je devrait être capable de t’expliquer si tu as besoin… »



[ Bon j'ai pas vraiment avançé et c'est mal écrit... -_-" Je corrigerais sans doute demain... Si tu veux élaborer le dialogue à deux, sinon tu peux aussi raconter juste en disant que je te donne les instructions afin d'avancer un peu...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/la-maison-du-recensement-f44/mih
Sid Algareth
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 28
Race : Eycorché
Classe : Guerrier
Elément : Foudre
Date d'inscription : 02/07/2007

Feuille de personnage
Âge: 20
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Expédition dans les falaises [ouvert (scénario à suivre)]   Dim 23 Mar - 1:16

Pendant que Mihaïl donnait les ordres et s'occupait de se renseigner sur la situation et les effectifs, Sid rechargea son revolver et fit un rapide inventaire mental de ce qu'il avait emmené dans son sac à dos. La seule chose qui lui manquait cruellement, c'était ses affaires de dessin qu'il avait laissées à la merci des éléments, sur ce rocher...Il les récupèrerait en passant, mais ne pouvait s'empêcher de penser à tout ce que lui avait coûté ce matériel et le temps qu'il lui faudrait avant de pouvoir s'en procurer de nouveau.

- Sid, tu as de l’expérience dans ce genre de situation ? Tu serais capable de le soigner ? Je suis désolée, moi, je… je ne peux pas.
Sid s'approcha de l'Hellbereth et l'examina succintement.
- Je peux te guider si tu veux… Mon père était chirurgien, même si je l’ai pas vraiment connu et que c’était un golgoroth… Mais du coup j’ai été élevée dans une famille kluth’en dont la spécialité était la médecine. J’ai souvent observé comment on s’y prenait, je devrait être capable de t’expliquer si tu as besoin…
- Non, merci Miha, mon maître m'a appris les premiers secours quand j'étais gamin. Mais si jamais tu vois que je fais une bourde, n'hésite pas à me rectifier d'accord?

Il envoya une tape dans l'épaule de la Golgoroth (enfin plutot dans son bras) et posa son sac au sol. Il en ressortit une petite sacoche de cuir qu'il emmenait sytématiquement en voyage, et que chaque mercenaire prudent se devait d'avoir sur soi: une trousse de premiers soins. Il l'ouvrit en prenant soin de protèger les instruments de la poussière, et en retira une fine aiguille et du fil.
- J'ai un peu d'anesthésiant, mais je préfère le garder pour des blessures plus graves.
- Oui, je comprends,
répondit l'Hellbereth qui semblait au bord de l'évanouissement.
- Ne vous inquiètez pas, ça ne sera pas très douloureux. Bien, reprit-il en haussant le ton, je vais avoir besoin d'une bassine d'eau, de serviettes, d'alcool, et...on a un Sam'Hein dans l'expédition?
- Koholin, pour te servir,
annonça un homme entre deux âges mais d'une constitution puissante.
- Bien Koholin, je vais avoir besoin de ton aide. Il faut que tu chauffes cette bassine d'eau, et après je voudrais que tu chauffes cette aiguille aussi.
- Pas de problème.


Sid lava la plaie à l'aide d'une serviette chaude, désinfecta la plaie avec le rhum qu'on lui avait apporté (à grands renforts de cris de la part de l'Hellbereth), et entreprit de recoudre la blessure...Ce qui n'était pas chose aisée, avec un patient qui gigotait sans arrêt.
Sid n'en avait rien dit à Mihaïl pour ne pas l'inquièter, mais jamais il n'avait recousu quelqu'un d'autre que lui-même. Et il n'avait accompli que bien peu de missions depuis qu'il avait atteri sur le "monde d'en-bas", comme l'appelaient les Thiels: huit seulement. Il n'avait pas autant d'expérience que la Golgoroth semblait le penser...Mais ce n'était pas le moment d'en parler: on comptait sur lui.

Finalement, les cris et les gémissement se turent, les blessés furent soignés ou soulagés, et on se remit lentement en route. Cette fois, la formation de la caravane était très différente à celle qui était employée une heure auparavant: les scientifiques étaient tous regroupés au centre, dans les deux seules charettes bâchées, et les mercenaires étaient obligés de se poster aux extrêmités du défilé. Sid prenait de la hauteur dès que cela était possible, et consultait souvent le guide pour qu'il leur indique les chemins les plus dégagés: plus question de se retrouver dans la même situation que tout à l'heure; cette fois il était impératif de voir l'ennemi venir, car à eux deux ils n'auraient pas le temps de riposter.

Sid put récupèrer ses affaires laissées sur le rocher où il les avait laissées, et ils atteignirent le plateau qu'il avait répèré alors que la nuit était déjà tombée. Ils disposèrent les charettes en cercle et des tours de garde (toutes les deux heures) furent mis en place avec quelques volontaires.

- Tu veux que je prenne le premier tour? proposa Sid à Mihaïl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Sid-Algareth
Mihaïl Guren
* Vagabonde *
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 29
Race : golgoroth
Classe : mercenaire
Elément : métal
Date d'inscription : 04/12/2007

Feuille de personnage
Âge: 34 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Expédition dans les falaises [ouvert (scénario à suivre)]   Mer 26 Nov - 8:33

[Un long message qu'on avait mis au point avec Sid... C'était quand même dommage de pas le poster!]

Sid n'eut pas besoin de ses conseils: visiblement il savait se débrouiller dans ce domaine là également. Elle observa néanmoins ses gestes pour s'assurer, comme il lui avait proposé, que tout se déroulait correctement. Non qu'elle ne lui fasse pas confiance, mais c'était aussi cela, travailler en équipe: joindre au maximum leur compétences.

Il l'avait afflubée d'un diminutif lorsqu'il s'était adressé à elle: Miha. Elle n'avait pas l'habitude d'une telle familiarité après si peu de temps vécu ensemble. Quoi que, le voyage durait depuis déjà plus d'une semaine. Mais ils n'avaient pas eu d'occasions de mieux se connaître, sans cesse séparés par leurs tâches respectives, échangeant uniquement des instructions et quelques commentaires dépités sur leurs collègues hostiles... En fait, c'était la première manifestation chaleureuse qu'il y avait entre eux depuis des jours.

Dans le dos de l'eycorché, alors qu'il recousait la plaie du blessé, elle esquissa un de ses sourires grimaçants. Elle même aurait du mal à lui rendre la pareille en raccourcissant affectueusement son prénom, à l'ami Sid... Miha, ça ne sonnait pas si mal! Elle ne désirait rien d'autre que se rapprocher de lui, ne serait-ce parce qu'ils étaient partenaires: il fallait que naisse une vraie complicité entre eux. Il avait le droit d'en apprendre davantage sur elle...

Une fois les blessés plus ou moins amochés remis en état de voyager, ils atteignirent le point de campement repéré par Sid en moins d'une heure. La nuit était tombée, enveloppant le paysage escarpé dans sa robe de satin... Dommage, car la vue d'ici devait être magnifique, le site surplombant les falaises alentours...

Sid entreprit de mettre en place des tours de garde avec des volontaires. Cela se révélait crucial vu le danger qui pesait sur eux. Ils ne pouvaient se permettre un instant d'innattention en dépit de la fatigue. Verraient-ils le jour se lever? A présent qu'ils arrêtaient leur marche forcenée, Mihaïl réalisait à quel point elle se sentait traquée. Par les cinq mercenaires, par les hellbereths... Combien étaient ces derniers? Moins d'une dizaine, lui avait-il semblé aux dires de Sid. Mais ils étaient sur leur territoire, et il fallait envisager l'éventualité qu'ils disposent de renforts... Eux étaient isolés et en sous-effectifs. Avoir maintenu la mission semblait une folie aux yeux de la golgoroth, malgré la perspective alléchante d'une prime exorbitante. Tout ça pour une plante? Tendar, leur patron, surestimait-il leurs capacités de défense, ou bien était-il obstiné dans ses recherches?
Etre prêt à réagir ne suffirait pas, il fallait élaborer une stratégie, chercher une issue...
- Tu veux que je prenne le premier tour?
- Ca me va...
Elle hésita un instant, puis ajouta:
- Ca te dérange si je te tiens un peu compagnie? Je prendrais le quart de veille de trois heures, j'aurai le temps de dormir entre temps... Pour le moment je n'ai pas sommeil...
Sid parut surprit de la proposition, mais acquiesca d'un signe de tête.
- Bien sûr Miha, viens t'asseoir!
Ils regardèrent les autres qui étaient de repos s'installer dans les tentes barricadées de façon sommaire entre les charettes pendant plusieurs minutes, puis, peu à peu, les lumières s'éteindre, laissant les quelques feux de camp allumés tout autour de la forteresse improvisée seuls protecteurs contre l'obscurité.
- Tu crois que tu saurais te servir de ça? demana-t-il en sortant son revolver de son holster.
Mihaïl observa les reflets des flammes danser sur l'acier froid de l'arme thielle. Elle ne connaissait rien de cette race, tout juste avait elle vaguement entendu parler de leur avance technologique. Mais voilà, quand on n'a jamais vu les produits de cette avance, on est bien en peine d'imaginer ce qu'elle représente. Et on lui présentait un mousquet...
- C'est un genre d'arme qui tue à distance, c'est ça?
La question révélait l'étendue de son ignorance. Mais la proposition implicite de l'eycorché lui réchauffait le coeur, de même que la confiance qu'il lui témoignait en lui proposant de se servir de son arme...
Le principal était de savoir...
- C'est solide?
Elle pouvait luxer une épaule en saisissant un allié, mais elle n'avait encore jamais tordu ou brisé son épée (encore qu'on n'était à l'abri de rien...), aussi espérait-elle que ce nouvel outil ne lui resterait pas entre les mains...
Sid lui tendit l'arme.
- Elle m'a suivi partout depuis que je me suis émancipé. J'ai même fendu le crâne d'un...euh, ça ressemblait à un loup...ou un chien...enfin bref, j'ai fendu un crâne avec la crosse une fois. Tu vois les petites égratignures un peu partout? En fait, la plupart des coups qui les ont provoquées auraient été capable d'y faire des entailles. Je crois que c'est fait dans un métal Sam'Hein, un truc indestructible...
Manifestement il n'y avait pas à s'inquiéter de ce côté là, si elle faisait attention...
L'Eycorché reprit le revolver des mains de la Golgoroth avec douceur.
- En fait, c'est pas exactement comme les mousquets classiques que certains utilisent. Là-dessus, il n'y a pas de mèche, et c'est beaucoup plus précis. Et plus rapide. Pour l'armer, il suffit de tirer sur ce truc, là. Ca s'apelle le chien. Il faut bien le tirer à fond. Ca permet de faire tourner le barillet. Quand tu appuies sur la gâchette, le chien est brusquement relâché et vient se cogner à l'arrière de la cartouche. Tu vois, la cartouche est alignée au canon. Lorsque le chien cogne sur la cartouche, ça provoque une étincelle qui fait exploser la poudre. La balle part. La douille reste dans le barillet, et le barillet pivote pour aligner une nouvelle cartouche.
Elle suivit avec attention les explications techniques. Elle ne connaissait aucun des termes employés, mais comme l'eycorché désignait au fur et à mesure de son discours les objets concernés, elle comprit l'essentiel du mécanisme.
Sid se leva, l'arme au poing.
- Alors voilà, tu armes et tu tends le bras. Plie légèrement le coude pour amortir le recul, comme ça. Et tu alignes les mires. Les mires c'est les petites encoches à l'avant et à l'arrière du canon. Et ensuite tu appuies sur la gâchette. Tu as besoin d'armer à chaque fois que tu tires... je crois que les Thiels étaient en train d'étudier un sytème pour que le chien se réarme automatiquement... enfin bref. Tiens, essaye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/la-maison-du-recensement-f44/mih
Mihaïl Guren
* Vagabonde *
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 29
Race : golgoroth
Classe : mercenaire
Elément : métal
Date d'inscription : 04/12/2007

Feuille de personnage
Âge: 34 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Expédition dans les falaises [ouvert (scénario à suivre)]   Mer 26 Nov - 8:33

Elle se saisit du pistolet avec précaution et se leva dans un mouvement lent. Dans sa main de géante, l'arme prenait des proportions de jouet. Visant un rocher où ondulaient les éclats du feu, elle suivit les instructions, corrigeant sa position lorsque le professeur improvisé le demandait. Le souci se présenta lorsqu'il fallut introduire son doigt dans la gachette: elle risquait ce faisant d'effectuer une pression trop importante et de tirer sans en avoir l'intention. Après des efforts infructueux, elle découvrit qu'elle pouvait le faire sans passer son index à l'interieur, simplement en coinçant la gachette entre son ongle et la chair de son doigt.
Alors, après un regard interrogatif à Sid, elle tira. Le coup partit, propageant des vibrations dans son bras sans parvenir à l'ébranler. Ce fut le son qui la secoua. La détonation se répercuta entre les falaises, roulement de tonnerre répété en sourdine par l'écho.
Elle tenta vainement de percer les ténèbres du regard, certaine que les mercenaires allaient leur sauter dessus d'un instant à l'autre. Mais rien ne bougea.
"Est-ce vraiment prudent de faire ça maintenant? On ne risque pas de leur révéler notre position?
-Ils ont dû nous suivre à distance. Et puis même sans ça, avec les feux qu'on a allumé, ils nous auraient sans doute retrouvé.
N'empêche, elle n'était pas rassurée. Mais elle reporta son attention sur la pierre. Rien, aucune marque d'impact. Elle avait totalement loupé son coup. Enfin, ce n'était pas si grave pour une première fois... Son partenaire lui montra comment réarmer le chien, et elle s'efforça de viser mieux, d'aligner les mires, comme il avait dit...
Cette fois ci, elle ne sursauta pas lorsque la poudre s'embrasa. Mais rien, toujours rien sur le rocher... A moins que? Si, une petite encoche sur le bord extérieur... Mais bon, ce rocher étant plus large qu'un marlouk, elle ne risquait pas de toucher un ansurien de cette manière... Toujours ce satané manque de dextérité.
Peut être Sid avait-il raison, et qu'avec de l'entrainement et des efforts elle en serait capable? Elle voulut armer elle même pour un troisième essai, mais une voix revêche dans son dos la fit s'interrompre.
"Si vous pouviez vous entraîner de jour, ça permettrait à vos clients de dormir...
Se retournant, elle fit face à la silhouette haute et maigre de Tendar. Leur patron arborait toujours la même mine sévère et le même regard voilé, auquel les paupières tombantes donnaient l'air méprisant. La lumière changeante des flammes jouait sur son visage, mettant à jour le creux des joues émaciées, les tendons du cou enserrés par la peau, les cernes sombres. Légèrement habillé d'une tunique longue et de chausses enfilées à la va vite, les poignets bandés, il semblait sortir du lit. Même les longues ailes qui traînaient au sol, froissées, et les entrelacs violacés aux teintes maladives de sa graine de palétuvier exprimaient une lassitude qu'elle n'avait jamais remarquée en lui.
-Pardonnez-moi, boss... Je me prépare à la bataille que nous risquons fort d'affronter. Mais vous avez raison, le repos importe plus que tout..."
Il harponna ses yeux dans les siens, sans crainte de sa taille ou de son regard vide, et elle ne put retenir un frisson en repensant à ce qu'elle avait osé dire. Peut-être était-ce Sid qui déteignait sur elle avec sa façon franche de parler. Elle serra les dents, regrettant déjà ses paroles. Ce myriennate avait le don de l'autorité et Mihaïl manquait d'assurance face aux autres. Elle ne put manquer de baisser les yeux au sol. Le myriennate soupira et retourna dans sa tente.

Elle mit alors le doigt sur l'origine de sa répartie insolente. Ce n'était pas Sid qui s'exprimait de cette façon. Sa main gauche se crispa douloureusement.
*Yelm...*
Les golgoroths retournent à la boue dont ils sont nés à leur mort. La terre les avale. Mais les kluth'ens et les autres peuples, que devenaient-ils? Cette question l'avait longtemps tourmentée. Elle savait désormais. D’une étrange façon, Yelm habitait son âme comme une partie d’elle-même.


Elle rendit son pistolet à Sid, hésita, et répondit à l'interrogation silencieuse:
"Oui. Si je m'entraine, je saurais peut-être m'en servir... J'y arriverais, ajouta-t-elle avec plus de fermeté.
Se rasseyant, elle rejeta lentement la tête en arrière, vers la voute piquetée d'étoiles. Seule une des trois lunes était visible ce soir, laissant à ses petites sœurs étoiles leur chance de briller de tout leur éclat.
-J'ai peur, Sid.
Elle n'osait pas le regarder.
-J'ai peur que les personnes que je veux protéger meurent. J'ai peur que mes ennemis meurent. J'ai peur de tuer. Demain, il y a de fortes chances pour que nous mourions tous, et ça me terrorise. Comment pourrais-je faire une bonne guerrière dans ces conditions?
Sid resta longtemps silencieux.
-Personne n'est un bon guerrier parce qu'il aime tuer, ou que ça le laisse indifférent. Les "bons guerriers", ce sont juste ceux qui survivent. Ceux qui sont assez intelligents pour éviter le combat, et suffisamment forts pour se battre quand il le faut. Demain, rien ne se passera comme prévu. Ca ne se passe jamais comme on le prévoit. Moi, je pense que ceux qui sont encore en vie le sont parce qu'ils ont su anticiper, et réagir vite et bien à ce qu'ils n'ont pas su anticiper.
Il resta un autre moment dans le silence.
- Je ne sais pas si c'est la réponse que t'attendais, mais...il n'y a pas de méthode secrète pour ne pas avoir peur. C'est à toi d'apprendre à gérer cette peur pour qu'elle s'efface quand tu te bats. Il ne faut pas que tu ressentes quand tu te bats. Tu auras tout le temps d'avoir peur, de rire et de pleurer une fois que ça sera fini.
De nouveau il se tut.
-Eh, j'ai une idée! Et si on te fabriquait un pistolet pour toi? J’veux dire, tu dis tout le temps que t'es maladroite et tout, mais c'est juste parce que tout ce qui t'entoure n'est pas à ton échelle!... Sans te vexer. On a qu'à économiser un peu, et une fois qu'on aura assez, on pourrait aller faire un tour chez les Thiels! Ils sont assez conservateurs mais ils oublieront vite leurs principes si on leur fourre assez d'or dans les poches.

Il ne faut rien ressentir quand on se bat... Ce n’était pas le genre de chose qu’on puisse anticiper, comme il le disait. Qu’elle se ronge d’angoisse ou non à l’avance, cela ne changerait rien à la bataille du lendemain. Mieux valait penser à l’avenir, au delà.

Sa bouche se fendit d’un rictus digne d’un épouvantail.

« Avec la fortune qu’on va se faire si on survie, on aura de quoi les convaincre ! Ca m’enchanterai de découvrir ton pays. Tu crois que c’est possible d’y aller sans avoir d’ailes ? Parce que si tu veux me faire voler, je crois que même en adaptant à ma taille, c’est peine perdu ! »

Elle s’imagina en train de battre des bras et s’esclaffa de cette image grotesque. Reprenant difficilement son sérieux, elle ajouta avec une nostalgie renouvelée :

« Peut-être que je t’emmènerais un jour dans les Marais de Glargörl… Ce n’est pas vraiment un pays accueillant, mais les habitants ont le sens de l’hospitalité ! La générosité des kluth’ens est parfois presque embarrassante… »

Le contraste avait été rude, lorsqu’elle était arrivée chez les ansuriens… Tous n’étaient pas mauvais, loin de là, mais de là à se montrer généreux envers un monstre hideux et balourd… Et puis, les golgoroths avaient mauvaise réputation. Brutaux, stupides, qui aurait voulu fréquenter de telles créatures ?

Mais un ansurien se rendant dans les marais recevrait-il meilleur accueil ? Ils ne s’y étaient introduits que pour détruire et saccager… Elle-même avait beau savoir que rendre une personne responsable des erreurs de ses semblables n’avait pas de sens, l’amertume qu’elle éprouvait en leur présence ne s’atténuait pas.

Les pensées de la golgoroth revinrent aux menaces qui les attendaient.

« Tu crois que les hellbereths nous attaquent uniquement parce que les Almagérains les ont payés pour ça ? Ou bien parce qu’on empiète sur leur territoire ? »

Elle poussa un soupir résigné.

« Le principe de la profession c’est d’exposer sa vie contre de l’argent… Soit. Mais je ne comprends pas l’obstination de Tendar. C’aurait été logique d’abandonner lorsque les mercenaires se sont retournés contre nous, au lieu de quoi il était prêt à doubler notre mise pour continuer… Si le but de la mission, c’est d’étudier une plante… Franchement, risquer toutes ces vies, pour une plante ! Ca me dépasse… »

Après un coup d’œil à la lune, elle se redressa lourdement, prenant appui sur ses genoux.

« Je vais aller faire un somme… La nuit sera longue. »

Elle n’avait pas oublié qu’il lui restait un autre tour de veille à accomplir… Ce moment resterait précieux à sa mémoire. Les quarts de nuit étaient toujours propices à la découverte des autres… Comme lorsqu’ils fixaient le ciel depuis la Tour, guetteurs de nuages… Pas la peine de parler. Les gaz émis par la vase irradiaient les marais d’une brume bleutée… Il était à ses côtés, et…

Et elle était dans les falaises d’Ardès, par une nuit encore fraiche, aux côtés d’un eycorché et non d’un kluthen… Quel air lourdaud elle devait avoir, oscillant à la périphérie du feu, perdue dans ses souvenirs ! Elle chercha une remarque qui eut justifié son attitude mais rien ne vient, et elle s’effaça dans l’ombre, en direction des tentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/la-maison-du-recensement-f44/mih
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expédition dans les falaises [ouvert (scénario à suivre)]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expédition dans les falaises [ouvert (scénario à suivre)]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expédition vers le Harad.
» Coeur d'Ecureuil - "Je lis en toi comme dans un livre ouvert." ~
» Expédition dans le marais
» Expédition dans le desert Ourou
» INTRIGUE 1 ? L'expédition dans les tréfonds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mémoires d'Initium :: Median, Le Continent Principal :: Falaises d'Ardès-
Sauter vers: