Après des guerres séculaires, les peuples d'Initium s'accordent enfin une paix relative. Pourtant, tapie dans l'ombre, une menace pèse ...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Maelianna Audulan
¤ Thélusienne ¤
avatar

Nombre de messages : 223
Age : 30
Race : Lunarticiah
Classe : mage blanc
Elément : nature
Date d'inscription : 25/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Ven 15 Fév - 0:04

[Maelianna Audulan - Grey Korahm]
[Au ramanthin dodu]


Meelie sourit à nouveau. Dans le mille, encore une fois. La jeune femme était impressionnée, vraiment. Pour quelqu'un qui se disait neophyte en matière de magie, il s'en sortait plutôt bien.

-Tu as mis plus de temps encore mais j'avoue que tu as une nouvelle fois vu juste, bravo. Je vais devoir relever le niveau bien plus haut que je ne l'aurais pensé... attends je reviens tout de suite...

La jeune lunarticiah s'éclipsa, faisant un rapide aller-retour. Elle revint avec du parchemin et de quoi écrire dessus, ainsi qu'un bandeau noir. Elle le mit devant les yeux de Grey et fit un noeud derrière sa tête. La jeune femme prit également soin d'enlever ses sandales : pieds nus, elle pouvait marcher sans faire aucun bruit. Elle griffonna quelques notes sur son parchemin, avant de reprendre :

- Bien, on va maintenant poursuivre par un exercice bien plus compliqué... irissal ideo !

La magicienne fit un geste, et forma un cristal de glace gros comme un ballon enfermant en son coeur une certaine quantité de photons. Ce cristal se mit à flotter au dessus de la tête de Grey, puis commença à briller intensément. Meelie se plaça devant l'une des faces cristallines, et y concentra une bonne quantité d'énergie. Un flash illumina briévement la piéce, laissant place à... trois Meelie !
Euh, pas tout à fait en fait... deux d'entre elles n'étaient composées que de lumière. La vrai fit un sourire satisfait : son essence emplissait tout l'espace autour de Grey. Voilà qui rendrait la partie plus difficile pour l'Hellbereth...


- On va reprendre le même exercice... si cette fois tu me trouves, tu pourras me demander ce que tu veux, mais une seule fois ! L'air est cette fois saturé d'énergie magique ; je ne pensais pas en arriver là mais tes premières reussites m'incite à y venir tout de suite. Le but du jeu cette fois et de dire où je suis exactement par rapport à toi. Fais le vide en toi, et commence à chercher dans trente secondes, pas avant. N'essaie pas de tricher, je le sentirais tout de suite... amuse toi bien !

Les clones de lumière se placèrent de par et d'autre de Grey, tandis que Meelie s'adossa au mur commun à leur chambre, derrière l'Hellbereth. Allait-il y arriver ?


[edit Angal: je précise simplement qu'il faudrait voir à échouer un peu :p parce que bon, déjà peu de gens réussisent ces exercices en si peu de temps, faudrait juste pas trop en faire ^_^' enfin bon, sauf si tu tiens à donner à Grey des prédispositions excellentes à la magie, là ça peut le faire (mais fais en pas un super héros non plus :p)
à effacer après le procahin post de Meelie!]

_________________
"Vivre pour ceux que l'on a perdu... et pour ceux que l'on ne veut pas perdre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Maelianna-Au
Das Irrlicht

avatar

Nombre de messages : 65
Race : Myriennate
Classe : Magicien
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 25/01/2008

Feuille de personnage
Âge: 32 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Ven 15 Fév - 1:08

[Das-Touik]
[Itchy & Scratchy]
[Les Docks. Du moins, vers là bas...]




- Oh, et puisque j’ai déjà commencé à m’occuper de ce qui ne me regarde pas : sans être franchement bien informée de votre langue natale, il me semble que votre nom…

Un coup de vent.
Un unique souffle malsaint.
Disparue.
Cett fille avait un don pour fausser compagnie aux gens.
Un regard en arrière.
Nul ne les suivait...
Un soupir. Das résolut de la suivre.

Ici.

*Mon dieu !
Et il se passe des hcoses ocmme ça dans Mélandre en plein jour ?!
.
Tues les*

Une pulsion. Un haletement.

*Frappe, maintenant.*

La fille venait de se faire tabasser.

*Maintenant.
Les gens détorunent le regard.
Un seul sort...*

Une nouvelle pulsion.
Menaçant de le submerger.
Totalement.
Il leva les yeux au ciel.
Les ferma.
Insipra profondément l'air iodé.

Un détail.

*Pourquoi avait il l'air de chercher une réaction ?
Pouruqoi est ce forcément si complexe ?
Il tabasse un gamin.
Elle arrive. Assez frêle. Un regard insitant. Profond*

Un éclat de rire. Malsaint.
Elle venait de le mordre sauvagement, et tzentait de calmer le jeu.

*Ha !*

Un regard assassin.
Une plaie sur le bras de l'Arachnide.
Un sourire malsaint.

Das ferma les yeux.
Son chapeau s'affaissa un peu sur son visage.

Le principe d'un empoisenement, c'est qu'il tue à petite dose.
Il se représenta le sang de l'adversaire.
Cinq millions d'Hématies dans un millilitre cube.
Il n'en avait besoin que d'une centaine.
Deux cents tout au plus.
Des récnetes de préférences.
Introduction de CO et d'O2 en même proportion dans l'hémoglobine.
Fixation achevée.
Destructuration achevée.
répétition sur cent molécules.
Lentement mais surement, les molécules contaminées répendraient leur poison dans l'oganisme.
il faudra du temps.
Trois mois, peut être plus.
Das Irrlicht se fiait à la tenacité de l'oxyde de carbonne.
Dans trois mois, l'Arachnide serait mort.

*Ou du moins souffirra t'il de graves insufisences respiratoires...*
Son organisme ne s'en relèverait pas.

Un petit soruire malsaint.
il ne s'en douterait pas.
Sa pulsion battait toujorus en sourdine ,mais il parvenait plus ou moins à la sublimer.

Il alla vers la jeune Ansurienne.
Un petit sourire.

-Comment vosu sentez vous ?

Puis, l'air de rien :

-Vous disiez au sujet de mon nom ?

Se retournant, ils s'éloignèrent du lieu de l'affrontement. Des soldats accouraient à présent.
Elel avait l'air songeuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey Korahm
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 29
Race : Hellbereth
Classe : Mercenaire
Elément : Eau
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 27
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Ven 15 Fév - 1:45

[Dommage Angal, je voulais devenir Supergrey! Ce sera pour une autre fois alors. Allez hop! j'échoue maintenant, dommage j'avais une super idée de demande de ce que je voulais.]

[Maelianna Audulan - Grey Korahm]
[Au ramanthin dodu]



Grey fit le vide et attendit les 30 secondes préconisées avant de commencer à chercher. Si la fenêtre n'avait pas été ouverte il aurait juré qu'elle était juste à côté à cause de son parfum... Il se demanda si elle mettait vraiment du parfum ou si c'était seulement les herbes qu'elle maniait tout le temps qui lui donnaient cette odeur. Il secoua la tête, ne pas se déconcentrer. Il se reprit donc, le courant d'air faisait certainement voyager son odeur dans toute la pièce, ce n'était pas la peine d'espérer qu'elle soit restée juste à côté. Ils auraient été en combat dans ses montagnes, et lui aveuglé par la réverbération du soleil sur la neige, il n'aurait sans doute eu aucun mal à la trouver. On pouvait compter sur son ouïe pour les craquements de neige sous les pas et les frottements de vêtements, mais elle ne bougeait pas, et il ne devait pas chercher avec ses sens.

Il cherchait son aura, sa présence, ce sentiment qu'il avait d'elle... Le bandeau le grattait, il se gratta le dos de la main droite juste à l'endroit où il avait été piqué dans les grottes en allant à l'acropole. Ne pas se déconcentrer. Il remua un peu et le pendentif piqua sa jambe à travers sa poche. Se concentrer, il devait se concentrer... Il n'y arrivait pas. Il sentait sa présence, partout. Elle était dans toute la pièce il n'arrivait pas à la localiser plus précisément. Certains endroits avaient l'air plus... odorants. Mais il ne pouvait les distinguer les uns des autres. L'œil doré à l'intérieur de son esprit le regardait. Il avait l'impression que son esprit se moquait de lui. Il n'aimait pas ça. Puis tout à coup une impression légèrement humide sur sa lèvre, il y passa la langue. Un gout cuivré. Du sang. Il porta une main à son nez, il saignait. Il enleva le bandeau.


"Je ne peux pas me concentrer assez... J'y arrive pas. Tu as gagné, tu me demandes ce que tu veux, une seule fois."

Il regarda ses doigts, du sang. Il sorti son mouchoir, s'essuya le nez et se moucha ensuite plusieurs fois. Vider le vaisseau, technique simple. Le saignement s'arrêta. ce ne fut qu'après ça qu'il releva la tête et se rendit compte qu'il y avait plusieurs Meelie. Il tendit un bras en arrière et sentit une jambe. Derrière lui. Finalement le parfum ne l'avait peut-être pas trompé. Il avait vraiment l'impression que l'œil se moquait de lui. L'œil? Il était toujours là, il avait beau ne plus être concentré il n'arrivait pas à le faire disparaitre... Il se demanda si c'était normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Grey-Korahm-
Angal Enysth
° Arrènois °
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Race : Sam\'Heins
Classe : Crocheteur de Serrure
Elément : sacré
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Sam 16 Fév - 1:06

[Maelianna Audulan - Grey Korahm]
[Au ramanthin dodu]



Angal trébucha une nouvelle fois sur un de ces nombreux pavés qui dépassaient et qui avaient l'étrange manie de s'attrouper autour de lui quand il tombait de fatigue. Pourtant, il n'arrêtait pas d'observer le sol, mais le soleil commençait à baisser dans le ciel et les ombres s'étandaient dans les rues. Les petites gouttes de sang qu'avait laissé Das sur son chemin étaient de moins en moins visibles, d'autant que le Sam'Hein avait la vue qui se brouillait un peu.
Il manqua de tomber encore une fois.

* Oh, et puis merde hein, maugréa-t-il pour lui-même. J'ai dit à Das où je dormais, alors s'il veut pieuter gratos il a tout intérêt à venir. Pas la peine de le suivre. En plus elle risque encore de me repèrer. *

Angal regarda autour de lui pour se rapeller sa position et s'engagea dans une rue sur sa gauche.
Au bout d'une quinzaine de minutes de marche, il finit par atteindre le Ramanthin Dodu. Il se demanda où Meelie et Grey pouvaient bien se trouver à présent...Peut-être flânaient-ils dans les rues? Angal l'avait presque oublié à cause de tout ce qu'il lui était arrivé depuis ce midi, mais tout le monde autour de lui devait s'amuser...Il se rendit compte que malgré toute sa fatigue, il avait vraiment envie de retrouver ses amis; quitte à rester muet, il désirait simplement profiter au maximum de leur présence avant le voyage en solo qu'il comptait s'offrir...Enfin, solo, pas tout à fait, puisqu'il espèrait y retrouver Méthianne.

Il poussa la porte de l'auberge et salua le patron qui le regarda comme s'il avait été une sorte de bouse qui marche. Angal était sur le point de lui lancer un "qu'est-ce qu'y a?" acerbe lorsqu'il se rapella de l'état de propreté dans lequel se trouvait ses vêtements. Une douche à l'acide chlorydrique s'imposait.
- Vous pourriez faire monter une bassine d'eau chaude dans la 18, s'il vous plaît?
La chambre commune qu'il occupait avec Grey serait sans doute vide à cette heure, il pourrait s'y reposer tranquillement et les retrouver dans la soirée. Il grimpa péniblement les escaliers et chercha sa Clef d'Izaldar (il ne l'avait pas encore essayée) dans sa sacoche lorsqu'il entendit la voix rauque de Grey au travers du panneau:
- Je ne peux pas me concentrer assez... J'y arrive pas. Tu as gagné, tu me demandes ce que tu veux, une seule fois.
Le Sam'Hein se figea en essayant de faire le moins de bruit possible. Il n'aimait pas écouter aux portes, mais il attendait simplement qu'ils finissent leur discution pour ENFIN pouvoir prendre un bain.


[voilou ^_^ faites comme si j'étais pas là :p]

_________________

Jamais le Soleil ne verra l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Angal-Enysth
Ayesha Oren’hill
~ Mélandrin ~
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 29
Race : ansurien
Classe : corbeau
Elément : eau
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Sam 16 Fév - 2:15

[Ayesha Oren'hill]

[Toujours chez lui]



La brûlure qu'il ressentit n'était pas vraiment physique. Les repères sans dessus dessous, il se retrouva comme projeté hors de lui. Il tenta de dresser une défense, de retrouver son intégrité, en vain. Jamais le phénomène n'avait été aussi fort.

Les doigts étaient resserrés sur sa peau, et il ne pouvait pas repousser la fillette. Comme dans un cauchemar, incapable de faire un mouvement. Le visage sale et tuméfié levé vers lui emplissait tout son champ de vision, les cheveux duveteux dressés en auréole tout autour. Et les yeux, les yeux noirs, plantés dans les siens. Tout en lui lui criait de s'éloigner, de détourner le regard, mais il en était incapable, et il sentait déjà le contact se frayer un chemin en lui comme un poison inévitable.

Elle puait. Elle souffrait. Elle était seule. Qu'est-ce que lui, qu'est ce qu'il avait à voir avec ça? Une soudaine intuition: ranimer la haine était le seul moyen de mettre fin à son tourment. Mais la colère l'abandonnait, elle ne répondit pas à son appel.

Et le contact survint. Il plongea dans le puits obscur de ses iris. Et soudain, il se voyait, lui, son expression d'angoisse figée, la sueur coulant dans sa barbe, immense depuis le point de vue d'une gamine de cinq ans. A peine avait il comprit que la scène se répétât et qu'il retrouva sa vision normale, une fillette qu'on disait la sienne devant lui, et de nouveau la chute et l'échange, tout s'accélérait. Les visions se mêlèrent, il y avait le visage d'un homme et d'un enfant et tous deux souffraient mais il ne savait plus vraiment ce qu'il était. Il allait se perdre.

Elle lâcha sa main. Pris de vertige, il tomba en arrière. Il se redressa tant bien que mal en position assise. Ses membres étaient agités de violents tremblements. Il ne comprenait pas. Les quelques fois où c'était arrivé, il faisait une réaction de rejet à l'essence d'un être conscient, comme si son âme n'avait pas la force d'en toucher une autre. Mais là...

Une brusque nausée le plia en deux. Il se fit violence pour se relever et gagna la salle de bain d'un pas titubant. Malgré le manque de coopération de son estomac, il parvint à atteindre le lavabo avant de vomir. Les hauts le cœur ne cessant pas, il dû y revenir plusieurs fois jusqu'à ce que seule une bile amère lui écorche la gorge. Alors seulement les vomissements cessèrent. Les yeux larmoyants, il s'efforça de reprendre une contenance. Mais plus que la réaction physique, c'est la dévastation de son âme qui le paniquait. Il s'était vu par les yeux de cette gamine, non seulement par ses yeux, mais par son âme. Il avait été elle, l'espace d'un instant, et il avait le pressentiment qu'elle s'était retrouvée à sa place. Il aurait voulu rejeter loin de lui ce qu'il avait ressenti, cela ne lui appartenait pas, mais il ne pouvait pas s'en débarrasser, comme marqué au fer rouge par l'expérience.

Il s'était reconnu en elle. C'était cela, le traumatisme: il avait été comme elle. Quelque part, en lui, il restait le gamin battu, faible et seul qu'il détestait tant. Et qu'était-il devenu? Un bourreau, un de ces sales adultes qui frappaient un enfant. Et pourtant, il avait ressentit son amour pour lui, comme lui même avait aimé son père, malgré l'évidence, lui inventant des excuses, se rendant lui même responsable. Si son père ne l'aimait pas, c'était de sa faute, il en était indigne... Il était souillé, irrémédiablement souillé...

Il se rendit son regard dans la glace. Il avait une mine épouvantable. Mais il ne tremblait plus. C'était comme si il avait passé sa vie à fuir ces souvenirs, à vouloir échapper à leur emprise, et qu'il se rendait soudain compte que le destin l'avait amené à devenir comme son père. C'était ça, la fatalité? Vouloir devenir fort, pour être libre, et prendre la place de notre tortionnaire?

Une vive douleur dans le poing lui appris qu'il le serrait si fort que ses ongles lui rentraient dans les chairs. Un puits insondable de douleur s'était ouvert en lui... Non, il avait toujours été là, mais il refusait de le voir. Ces émotions qu'il reléguait toujours à l'arrière plan menaçaient à présent de le submerger.

Son souffle s'accéléra, devenant irrégulier. L'injonction habituelle, fragile rempart contre le désespoir, s'imposa à lui.

*Ne pleure pas, ne pleure pas, ne pleure pas... Ne montre pas ta faiblesse, ne perd pas la seule défense que tu ais... Ne les laisse pas savoir à quel point ils te blessent...*

A quoi bon? Quelle bonne raison lui commandait de rester debout alors que l'abime béait sous ses pas? Ne serait-il pas plus simple d'abandonner son foutu orgueil, et se laisser aller au désespoir? Pourquoi toujours nier qu'il était malheureux, qu'il se sentait seul, qu'Evan lui manquait, et qu'il avait peur, si peur de mourir, ce soir là? Il ne devait rien à personne!

Dans la pièce à côté, il y avait une gamine abandonnée. Dont il était probablement le père. Et il s'était engagé à risquer sa vie pour les factions pro-ansuriennes, ce soir là. C'était donc ça, le sens des responsabilités. Pas seulement des poids, mais aussi des appuis. Sans quoi on était peut-être libre, mais sans consistance, léger comme la fumée... Et balloté par les courants d'airs.

L'eau fraiche lui éclaircit considérablement les idées. Il commença par remettre ses gants, puis alla retrouver l'enfant dans le salon. Elle se tenait hissée sur le rebord de la fenêtre, dans la lumière tombante du soleil, et observait l'effusion de la fête. Elle tourna la tête vers lui en entendant claquer le bâtant de la porte.

Il était inadmissible de laisser une gosse dans un tel état de saleté. Comment Evan avait-elle pu si mal s'en occuper?
*Comme tu t'en occupais il y a un instant...*

Qu'importait, il avait pris une décision, même s'il ne savait pas vraiment laquelle. Il retroussa ses manches, puis déclara d'une voix hésitante:
"Bon, je pense qu'un récurage intensif s'impose..."
Voyant qu'elle ne semblait guère convaincue, il ajouta d'un ton plus ferme:
"Je ne tolèrerais pas un tel laisser-aller chez moi."
Comme elle baissait la tête d'un air de martyr et le rejoignait d'un pas trainant, encore méfiante, il se rendit compte qu'il avait oublié quelque chose...
"Au fait, tu t'appelles comment?"

_________________
Etre libre! Braver les interdits. Se moquer des tabous. Défier les lois et les règles. Et s'en tirer indemne. Indemne?


Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajam'Aelo Arkhxas
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 27
Race : Myriennate
Classe : Mage libre
Elément : Vent
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Âge: 19
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Dim 17 Fév - 17:48

[Ajam'Aelo Arkhxas]
[Ici et la dans les rues de Mélandre]





Arkhxas s'était presque endormi sous ce Soeil qui devenait de plomb, ce dernier tendant de plus en plusvers l'Ouest. Avachi sur l'ancien banc au milieu de la rue, le va-et-viens de passants, les cris des enfants qui vaguabondaient et sautaient dans les flaques ou jouaient proche du caniveau, ou les marcahnds vomissant leur entourloupes pour mieux vendre a tous les étrangers de passage, tout ce ramdam ne troublait pas le repos tendre du jeune Myriennate, dont la fatigue et le manque de tenue auraient bien exaspéré nombreux de ses semblables. Bien sur, le titillement de quelques branches prolongeant le bras et la curiosité de quelques marmots l'arracha des bras de Morphée, ce qui lui déchira les paupières et son repos. Les gosses n'auront pas été déçus du tumulte que cela engendra.
Maintenant réveillé, après plusieurs courtes minutess de pause, Arkhxas s'étira bruyament, déploiya ses longues ailes blanches, qui manquèrent de renverser des petits étalages et commerces. Ignorant les jurons lancés au-dessus du brouhaha général, il reprit sa marche de dandy, dans le sens contraire de la marche uniforme, s'enfonçant plutot vers le centre.
Les rues se faisaient de plus en plus escarpées, ce qui réduisait aussi le nombre de people sur les pavés, a son grand plaisir. Il ne reconnut ni l'ancien Myriennate au chef riddicule (la mode est bien moins comprise chez les Myriennates, ne travaillant pas du tout de la même manière le thème du vètement "cache-corps"), ou l'autre qu'il suivait, ni même encore la jeune fille entraperçue derrière le bar, qui avait disparue si soudainement. De toute façon, son investigation ne lui occupait plus l'esprit plus pour le moment, malgré que remarquer un être si étrangemment vétu serait chose aisée.
Plusieurs fois, il sentit des mains balaladeuses, en quètes d'une éventuelle bourse généreuse ou autre bijoux de valeur, acte bien durement puni par le jeune homme déja mal luné.

[ HRPG : Rien a dire ? Rien a faire ? Juste envie de poster un peu quand même... Vu votre activité foisonnante. Malgré mon cruel manque d'action. Faut du mouvement ! Quand ça reprend au juste svp ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Ajam-Aelo-Ar
Maelianna Audulan
¤ Thélusienne ¤
avatar

Nombre de messages : 223
Age : 30
Race : Lunarticiah
Classe : mage blanc
Elément : nature
Date d'inscription : 25/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Lun 18 Fév - 1:40

[Maelianna Audulan - Grey Korahm - Angal Enysth]
[Au ramanthin dodu]


- Je ne peux pas me concentrer assez... J'y arrive pas. Tu as gagné, tu me demandes ce que tu veux, une seule fois

Meelie dissipa son sort d'un geste de la main. Le fait d'avoir piéger l'Hellbereth lui donnait une certaine satisfaction, tout en lui certifiant que Grey n'était pas un surhomme ! Elle avait presque fini par se demander si elle arriverait à le mettre dans l'erreur. Elle s'installa à nouveau devant lui, remarquant également qu'il essuyait le sang qui coulait de son nez.

- Ca va ? Va pas te tuer dans un exercice d'entrainement ! C'est absolument pas le but ! En tout cas l'erreur vais partie de l'apprentissage... en couplant des séances de ce genre avec des entrainements à l'extérieur, je suis sure que tu parviendras à faire des progrès sensibles en quelques lunes. Pour en revenir à cette question...

La jeune femme se mordit la lévres, tout en réfléchissant bien à ce qu'elle allait demander. Elle avait apprit que toute question n'était pas bonne à poser. Elle opta donc pour un sujet ayant directement un lien avec la situation présente :

- Juste une chose... connais-tu dans ton entourage, familial ou autre, une personne qui s'y connaissait en magie, au point de pouvoir s'en servir ? Cela me permettrais peut-être d'expliquer l'apparence que prend ton essence... je consulterais quelques ouvrages sur la magie tribale une fois que je serais sur Thélus...

La lunarticiah fit quelques notes supplémentaires, histoire de garder une trace écrite de cet apprentissage. Cela lui permettrait de bien évaluer le niveau de Grey et de mieux appréhender sa progression. La jeune femme sentit alors une autre aura familiére, non loin de la porte.

- C'est pas parce que je suis là que tu ne peux pas entrer Angal... te gêne pas pour moi après tout...

_________________
"Vivre pour ceux que l'on a perdu... et pour ceux que l'on ne veut pas perdre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Maelianna-Au
Grey Korahm
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 29
Race : Hellbereth
Classe : Mercenaire
Elément : Eau
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 27
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Lun 18 Fév - 2:05

[Maelianna Audulan - Grey Korahm - Angal Enysth]
[Au ramanthin dodu]



La lunarticiah marqua un temps de réflexion avant de poser sa question.

- Juste une chose... connais-tu dans ton entourage, familial ou autre, une personne qui s'y connaissait en magie, au point de pouvoir s'en servir ? Cela me permettrais peut-être d'expliquer l'apparence que prend ton essence... je consulterais quelques ouvrages sur la magie tribale une fois que je serais sur Thélus...

Grey fut presque désarçonné par la demande, il se serait attendu de quelque chose de plus personnel... Et elle, elle parlait boutique. Il marqua lui aussi une pause avant de répondre.

"Non, personne. Chez nous il n'y a presque que les chamans qui utilisent la magie. Les autres... Sont rares. Mais il parait que la plupart des hellbereths qui ont choisi de s'engager sur cette voie ont fini plutôt en vue dans leur domaine..."

Il haussa les épaules et se gratta à nouveau le nez.

- C'est pas parce que je suis là que tu ne peux pas entrer Angal... te gêne pas pour moi après tout...

Il se tourna vers la porte et vit le sam'hein faire son apparition. Il était sale comme un cochon et avait une odeur encore pire qu'après les yeux de poissons.


"Avoue que t'aime qu'on te suive à l'odeur."

En fait il était étonné de déceler autre chose, comme une odeur familière, une odeur qu'il aurait attribué à Angal... Une aura? Il n'y avait pas que ceux qui utilisaient la magie qui en avaient? Ou du moins, dont on pouvait la sentir... Il faudrait qu'il demande à Meelie. Après tout ça pouvait être une impression due à trop d'exercices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Grey-Korahm-
Angal Enysth
° Arrènois °
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Race : Sam\'Heins
Classe : Crocheteur de Serrure
Elément : sacré
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Lun 18 Fév - 2:48

- C'est pas parce que je suis là que tu ne peux pas entrer Angal... te gêne pas pour moi après tout...

Le Sam'Hein sursauta, et secoua la tête en souriant. Pas moyen de donner du "devine qui c'est?" à la Lurtaniciah.

- Avoue que t'aime qu'on te suive à l'odeur.
Angal soupira.
- Que veux tu, j'aime laisser une trace de mon passage...D'ailleurs, je crois que cette trace-ci va rester incrustée dans les murs pendant un petit moment.

Grey le regardait un peu bizarrement (sa blague était donc si mauvaise?). Angal lui rendit son regard, puis observa le visage de la Lurtaniciah. Aucun d'eux ne rougissait...Visiblement, Grey n'avait pas fait de grandes avancées dans les relations humaines depuis ce matin. Et Meelie ne l'aidait pas beaucoup. Il se demandait s'il n'allait pas mettre au point un plan machiavèlique pour leur filer un petit coup de main.

- Pardon monsieur, dit le patron d'une voix gémissante tandis qu'il transportait la lourde bassine.
Angal s'écarta de l'embrasure de la porte pour le laisser passer.

- Je reviens avec de l'eau chaude, monsieur.
- Merci,
répondit Angal. Puis il se tourna vers ses compagnons: Bon, ce soir, c'est moi qui invite! Je connais un resto super pour y dîner, un truc Myriennate avec tout plein de bougies parfumées et tout. Ca s'apelle le "Volverain", vous avez déjà dû l'apercevoir sur la Place du Marché: un grand bâtiment de six étages avec d'énormes branches qui sortent de la façade. Vers sept heures trente, ça vous irait?
Bien sûr, Angal n'en dit rien mais il comptait bien ne pas venir à ce rendez-vous. Il espèrait simplement que ni Grey ni Meelie ne conaissait ce restaurant où tous les galants hommes emmenaient leurs dames. Il faudrait juste passer discrètement deux ou trois Mornilles dans la bourse de Grey au cas où.

Le patron revint avec une grande bombonne d'eau sur roulettes qu'il déposa à côté de la bassine, et s'en retourna après avoir salué tout le monde. Il était courant de servir aux hôtes Sam'Hein ce genre de bombonnes de métal qui reposaient sur un socle en matériau ignifugé. Ainsi, Angal pouvait faire chauffer le métal et l'eau qu'il emprisonnait sans faire cramer le reste de l'auberge. La partie la plus acrobatique était toujours de soulever le récipient de quinze kilos sans rien mettre à côté.

- Ah, mince, y a pas de parapet ici...
Il n'avait pas envie de jeter la Lurtaniciah dehors après cette interruption impromptue de sa part, mais il avait encore moins envie de se trimballer la bombonne d'eau jusque dans l'autre chambre.
- Euh, Meelie, tu pourrais...?


[normalement c'est un truc du genre "t'en aller deux minutes?" mais tu peux l'interprèter comme "me faire un parapet en glace?" :p]

_________________

Jamais le Soleil ne verra l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Angal-Enysth
Ayesha Oren’hill
~ Mélandrin ~
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 29
Race : ansurien
Classe : corbeau
Elément : eau
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Lun 18 Fév - 15:43

[Ayesha Oren'hill]
[Dans un arrondissement riche, non loin de la place]


Ayesha traina la fillette par la manche jusqu'à la salle de bain. L'air embarassé, il la lacha, et réitéra sa question:
"Alors? Ton nom?"
Il commençait à se demander si elle n'était pas muette, quand une toute petite voix se fit entendre.
"Lise..."
"Lise? ... C'est, heu... joli..."
Le jeune ansurien semblait attendre qu'elle prenne une initiative, mais elle restait le regard fixé sur ses pieds. Poussant un soupir, il fit tourner le gros robinet de fonte et l'eau ne tarda pas à venir bouillonner dans la baignoire. Le quartier, un des plus favorisés de la ville, avait le privilège d'un système de pompe qui acheminait l'eau jusque dans les étages. Froide, l'eau. Mais bon, la petite souillon n'allait pas faire la fine bouche... Il avait la flemme de la faire chauffer.
Comme le silence se prolongeait et qu'il commençait à se sentir mal à l'aise à jouer les gardes-chiourmes, il tenta de meubler le vide qu'il sentait entre eux.
"Tu sais, je suis pas vraiment la personne qu'il te faut... J'ai pas les compétences et je suis loin d'être clean..."
Il doutait qu'elle mesure vraiment ce qu'il disait, et fut surpris lorsque, alors qu'il entreprenait de la déshabiller avec une grimace de dégoût, elle répondit:
"Mais tu es mon papa! Tu es bien mon papa, non?"
La question, aussi directe, le prit de court. Il voulait rétorquer qu'il n'en savait rien, le reconnaître aurait été un engagement trop puissant. Mais l'inquiétude qui transparaissait dans la voix fluette l'empêcha de démentir. On aurait dit un chaton en train de se noyer, qui essaye de se raccrocher à une minuscule et unique chance de survie... Elle n'avait personne d'autre que lui, telle était la triste réalité, et cela quelles que soient ses pitoyables aptitudes à faire un bon père.
"Mouais... Malheureusement, on dirait bien..."
Le bandage attira brusquement son attention. Lise tenta maladroitement de cacher sa main droite derrière son dos, mais il la saisit d'un geste plus brusque qu'il ne l'aurait voulu. Il commença à dérouler la bande de tissu puis s'arrêta, laissant la main retomber, et jetta sur la fillette un regard assombri. Elle était condamnée. Elle se tenait le poignet de sa main intacte, et l'observait avec angoisse, se demandant si il allait la repousser, l'abandonner à cause de la maladie. Combien de temps la tâche brune et purulente mettrait elle à couvrir son petit corps, combien de temps avant que la lèpre la ronge jusqu'aux os? Combien de temps, et quelles souffrances lui restaient-elle à vivre?
Il prit sur lui pour faire comme si de rien n'était. Ne pas laisser transparaître la peur que sa mutilation lui inspirait. Les lépreux étaient d'ordinaire rejettés par la crainte d'être contaminé, même si rien ne prouvait que la maladie soit transmissible. On n'aimait pas cotoyer des êtres aussi amoindris, telle était la vraie raison. Cela les avaient menés à former leur propre guilde.
Si elle pouvait être heureuse pendant quelques mois, quelques années avant que la maladie la rattrape, ça vaudrait le coup de la traiter comme une enfant normale.
Il finit de retirer la bande de tissu avec précautions: elle collait aux chairs pourries et il craignait de les arracher. Le mieux qu'il pouvait faire était de passer la plaie sous l'eau fraiche. La propreté ne pouvait que limiter l'infection. Il déchira un nouveau bandage dans une vieille chemise et l'enroula autour de la main. Trois des doigts étaient touchés, la paume toute entière, le poignet, jusqu'à la moitié de l'avant bras.
Sa besogne terminée, il avait à nouveau envie de vomir mais plus grand chose dans l'estomac. Il grimaça un sourire et tendit à Lise une éponge dodue et un pain de savon.
"Et maintenant, tu te laves!"
Il espérait qu'elle était capable de se débrouiller seule. La laissant patauger dans l'eau froide, il alla chercher des vêtements dans sa chambre.
*Evidemment, rien de valable pour une gamine de cinq ans...*
Il sélectionna néanmoins une tenue à lui. Ce serait toujours beaucoup trop grand, mais au moins ça aurait le mérite d'être propre!
Une chaleur et une vibration dans la poche de son pantalon le firent sursauter. Il palpa l'intérieur et sentit le contact dur et irrégulier d'une pierre.
La sortant, il se remmémora soudain ce que lui avait dit Mess en la lui donnant. Une pierre d'identité, très rare et précieuse, qui lui servirait pour la mission. Il avait eu l'air légèrement méprisant, et Ayesha supposa que l'initiative de lui confier un objet d'une telle valeur ne venait pas de lui.
Translucide, elle avait la couleur rouge sang des bannières d'Arrène. Le moment de passer à l'action était donc venu. Nerveux, il se passa la langue sur ses lèvres sèches.
Puis, laissant tomber en tas les vêtements, il se précipita sur la fenêtre et l'ouvrit en grand. Il s'écarta juste à temps pour que l'immense silhouette ailée pénètre dans l'appartement. Comme prévu, l'albanestre au plumage bleuté se tourna vers lui, ses ailes à demi repliées traînant derrière lui. Sous le poitrail de l'oiseau, dissimulé par le repli de couvertures formant un assemblage homogène, une boite de métal cylindrique était retenue par des lanières de cuir. Précautionneusement, Ayesha passa sa main devant un bec aussi gros qu'elle et retira du récipient un parchemin roulé. A peine avait-il refermé la boite que l'albanestre se retourna, bondit sur le rebord de la fenêtre, étira ses ailes à l'envergure démesurée, et prit son envol. S'appuyant sur le courant d'air chaud qui montait des pavés de la cour intérieure, il entreprit une ascension en cercles concentriques, sans effort apparent, et plana jusqu'à se fondre dans le ciel. Sa queue avait balayé une commode et seuls les éclats d'un vase brisé témoignaient de la venue de la créature merveilleuse. L'admiration d'Ayesha se teintait de regret. Il aurait aimé s'envoler au dessus de tout cela, faire un avec le vent et oublier... Mais la douceur du papier entre ses doigts le ramena à l'urgence de la situation. Une écriture penchée et nerveuse couvrait la page d'un style sec et net: des instructions pour mener à bien l'attentat. Cette écriture lui était familière: visiblement, le message n'était pas de Mess, il venait du Conseil lui même.

" Les opérations commenceront à 18 heures. Le premier point de contact est fixé au croisement des rues Kanbrig et Lusiana, non loin de l'auberge du ramanthin dodu. Vous y retrouverez les trois hommes chargés de la mise à feu et de l'aspect technique du lancer; vous supervisez l'opération mais ils connaissent leur affaire et l'un d'entre eux vient expressément de la faction de Thélus: veillez à ce que des rivalités de viennent pas entraver l'efficacité de l'opération. Le site lui même se situe non loin, au coin ouest de la place, il s'agit d'un des points de tir des feux d'artifices, le plus proche de l'estrade où devraient se trouver les dirigeants. Ces endroits sont bien surveillés, la sécurité ayant été accrue, mais les deux gardes en faction à ce moment seront des notres. Le timing et la discrétion seront vos deux principales préoccupations: vous ne devez pas vous faire remarquer avant que les feux ne soient tirés. Vous vous présenterez comme des techniciens chargés du lancer."

Pas la moindre indication sur la manière de s'enfuir. Si ils mettaient la tenue des pro-ansuriens, noire comme la nuit, on ne les reconnaîtrait certes pas, mais on les arrêterait tout de suite. Ils devaient donc agir en civil, et risquer de se faire identifier. Les chances que sa couverture tienne encore après ça étaient vraiment très, très ténues. En admettant qu'il réussisse à s'échapper.

Un mot supplémentaire, griffonné à la va-vite par la même main, avait été rajouté en bas de la feuille.

"Prends garde à toi, Ayesha."

Mishka. C'était bien son ami l'auteur de la lettre. Il n'y avait que lui pour rajouter une note personnelle. Et pas n'importe quelle note: un avertissement. Il ne pouvait sans doute pas en dire plus. Mais le fait de savoir son inquiétude partagée ne le rassura guère: ses doutes devaient donc être fondés. Bizarre, tout cela, comme si Mishka lui avait livré cette mission à contre-coeur.

Un coup d'oeil à la fenêtre lui indiqua qu'il était plus que temps de sortir. Il enfila des habits plus plébeïens sans être miteux, et tenta d'applatir ses cheveux avec un peu d'eau, histoire d'être un peu moins reconnaissable.
Se saisissant du tas de vêtements pour Lise, il les balança dans la salle de bain et s'écria à travers la porte entrebaillée:
"Je m'absente pour... heu, quelques heures! La serviette est là, tu mettras ces fringues... Tu peux aller où tu veux dans l'appartement mais tu ne sors surtout pas. Si quelqu'un frappe à la porte, fais comme si tu n'étais pas là, ne réponds pas. Mais surtout, tu ne sors pour rien au monde. Tu attends mon retour."
De toute façon, il fermait à clé, mais bon, au cas où elle ait l'idée saugrenue de passer par la fenêtre... Il claqua la porte derrière lui, dévala l'escalier et sortit par derrière, afin de ne pas éveiller davantage les soupçons de la voisine...

_________________
Etre libre! Braver les interdits. Se moquer des tabous. Défier les lois et les règles. Et s'en tirer indemne. Indemne?


Corbeau


Dernière édition par le Mar 19 Fév - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelianna Audulan
¤ Thélusienne ¤
avatar

Nombre de messages : 223
Age : 30
Race : Lunarticiah
Classe : mage blanc
Elément : nature
Date d'inscription : 25/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Lun 18 Fév - 19:17

[Maelianna Audulan - Grey Korahm - Angal Enysth]
[Au ramanthin dodu]


Le Sam'Hein entra donc la chambre, emmenant avec lui une odeur particuliérement infecte, si bien que la jeune femme regrettait d'avoir un odorat. Angal semblait aussi un peu fatigué.

- Avoue que t'aime qu'on te suive à l'odeur, lança Grey avec son cynisme récurent.
- Que veux tu, j'aime laisser une trace de mon passage...D'ailleurs, je crois que cette trace-ci va rester incrustée dans les murs pendant un petit moment.

Le patron de l'auberge arriva alors avec un baquet qu'il traina avec peine jusqu'à la chambre. Il repartit ensuite chercher l'eau. Angal reprit :

-Bon, ce soir, c'est moi qui invite ! Je connais un resto super pour y dîner, un truc Myriennate avec tout plein de bougies parfumées et tout. Ca s'apelle le "Volverain", vous avez déjà dû l'apercevoir sur la Place du Marché : un grand bâtiment de six étages avec d'énormes branches qui sortent de la façade. Vers sept heures trente, ça vous irait ?

La lunarticiah fut étonnée d'une telle proposition, et cela la désemparait un peu ; non pas qu'elle rebuterait à l'idée d'un diner à trois (elle n'avait pas eu l'occasion de voir Angal très souvent depuis qu'ils étaient sur Mélandre), mais dans cette situation, elle se voyait mal parler avec Grey de sujet plus... personnels avec le Sam'Hein à proximité. Par contre, ce restaurant semblait idéal dans les deux cas...
Le patron revint avec une imposante bonbonne remplie d'eau, montée sur roulettes, avant de s'éclipser en saluant tout le monde. La jeune femme y jeta un regard interrogateur, mais se souvint de la capacité des Sam'Hein pour "chauffer l'ambiance". Angal reprit :


- Ah, mince, y a pas de parapet ici... Euh, Meelie, tu pourrais...?

La jeune femme leva les yeux au ciel en souriant, puis fit un geste suivi de quelques mots : une petite partie de l'eau contenu dans la bombonne sortit de celle-ci, comme mue d'une vie propre, pour former un mur entre la magicienne et la bassine qui se gela en un "parapet glacé" parfaitement opaque.

- pour en revenir à ton invitation Angal... bon, ça m'embête un peu de dire ça mais... nous comptions justement sortir ce soir... enfin si tu veux venir, je vais pas non plus décliner ton offre : je me demandais justement dans quel resto on allait diner.

Meelie préféra ne pas regarder son ami Hellbereth car elle savait qu'elle rougirait aussitôt (d'ailleurs, elle sentait une légére bouffée de chaleur caractéristique...). Mais elle préférait un compromis pour ne décevoir personne. Après tout, rien n'empêchait ce diner à trois... elle pouvait fort bien rester seule avec Grey après si necessaire...

[Angal, Ayesha, vous auriez pas oublié quelque chose au début de votre post ?Razz ]

_________________
"Vivre pour ceux que l'on a perdu... et pour ceux que l'on ne veut pas perdre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Maelianna-Au
Erian Sal'Hem
Admin
avatar

Nombre de messages : 122
Race : Thaltos
Classe : Barde
Elément : Astral
Date d'inscription : 13/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 35
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Lun 18 Fév - 20:45

[Erian Sal'Hem]
[Dirigeable au dessus de la cité]




[HRP : Avant toute chose, je voudrais vous remercier pour cette admirable topic plein de rp, plus passionnants les uns que les autres. En tout cas la fête n'a pas fini son chemin. Il reste encore les derniers instants, et j'espère que vous les apprécierez ! Je traiterai avec la voix céleste de toutes les possibilités d'attentat qu'on porte à Erian, car c'est un sacré grabuge qui se dévellope contre lui ! Le pauvre ! Je lancerai l'évènement demain matin ! D'ici là, faite tout ce que voulez !]


Les 18 heures sonnait déjà à la montre gousset d'Erian, vibrant dans sa poche pour le prévenir à chaque fois, d'une tâche à accomplir. Diriger n'était pas chose facile, et l'esprit souvent percé du Thaltos se retrouvait ravivé lorsque le tintement de sa montre se faisait entendre. Machinalement, il glissait sa main dans sa poche, tâtonnait quelque peu pour trouver l'emplacement du bouton qui stoppait les tremblements, et courrait alors accomplir sa tâche, en prenant bien soin de la barrer de sa liste mentale. Tout un concepte !

Il n'avait pas eu beaucoup de temps pour lui aujourd'hui. Autant la première journée de la fête avait été une vrai partie de plaisir, autant pendant celle-ci, Erian ressentit d'innombrables tensions poindre leur visage grimaçant. Il avait du gérer pas mal de désaccords entre les marchands, entre les passants, entre les dirigeants et les personnalités qu'il hébergeait. La Guilde des voleurs quant à elle, lui avait pris toute son après-midi. En effet, des rumeurs commençait à se répendre à propos d'une possible renaissance de la puissance des bafonds, ennemie jurée de Brüm, d'Erian. La Guilde des Lépreux avait fait parlé d'elle. Les petits protégés du Dirigeant en avait subit les conséquences directes. La violence recommençait son lot d'horreur. A vrai dire, Erian n'avait jamais connu l'âge d'or des Lépreux, c'était son prédécesseur qui avait dû en découdre, et en lui transmettant la garde des Voleurs, il lui avait tout expliqué. Le thaltos ne possédait donc que des connaissances théoriques à ce sujet. Il avait à plusieurs reprises, demandé aux plus doués de ses protéger d'exercer des investigations, des filatures et des interrogatoires musclés, mais les Lépreux avaient cette étonnante capacité, à fondre dans le paysage, comme un corps pourrissant s'évaporerait avec le temps, à utiliser toutes les bouches d'égouts à porté de main et à supporter la douleur des interrogatoires.

Le Thaltos détestait les méthodes violentes, voilà aussi pourquoi les recherches n'allaient jamais très loin. Heureusement pour lui, ses employers prenaient des initiatives et n'attendait pas le feu vert d'Erian pour maltraiter un peu les Lépreux et leur soutirer quelques informations utiles.

Pour la première fois depuis la début de la fête, Erian se sentait écraser par le poids de tout ce qui se déroulait. Il n'avait jamais autant surveiller ses arrières. Sa couverture de Dirigeant devenait de plus en plus fragile, comme si la ville elle-même cherchait à le démasquer. Loin de tout le brouhaha de rue, dans on dirigeable. Il regardait le soleil s'approcher de l'horizon. Il regardait la mer, où les vagues minuscules ne ressemblait plus qu'à une chevelure ondulant sous les rayons dorés du crépuscule. Voilà pourquoi les Alkylins disait de la mer, qu'elle n'était que la chevelure d'une déesse. Le Thaltos sentit l'émotion lui enserrer le ventre. Il repensa à sa journée.

. . .

Le matin, il s'était présenté en retard au port. Les bâteaux étaient déjà parti pour la chasse aux Léviathans. Lorsqu'ils revinrent, il était près à discourir devant la foule, lorsqu'un enfant de la guilde l'attira dans une ruelle. Par un jeu de mirroir que seul Erian comprenait, ils l'avaient conduit jusqu'à un lieu sûr pour une discussion à l'abris des regards et des oreilles curieuses.

- "Qu'y a t'il, Pukim !" Lança le Thaltos, les yeux pétillants.
- "Avec mes frères, on a vu des choses bizarres sur les places. Y a plein de gens qui apportent des explosifs pour les feux d'artifices, et pis... certain on pas l'air de savoir vraiment s'en servir !?!?"
- "De savoir s'en servir ? Comment ça mon garçon !" L'interrogea t'il intrigué.
- "Et bien, ... Même moi je sais que la poudre faut pas la mouillé... sinon ça pète pas ! Ben apparement eux, il se gène pas pour la faire foirer !"
- "Un accident peut-être ?!?"
- "Non... j'crois pas !" Dit le gamin, les yeux perdus, le ventre vide.

Un petit bruit résonna alors, celui de la Faim. Un autre garçon approcha. S'était Fil-de-Plume. On l'appelait comme ça, car il était extrèmement maigre et portait deux minuscules ailes, qui semblait ne pas vouloir pousser. C'était un jeune myriennate, né hors de la fôret des Murmures. Il ne portait pas de tatouage et ne savait pas où étaient ses parents. Les avaient-il vu un jour ? Erian en doutait. Il était fidèle, agile et perspicace. Il prit alors la parole, ayant entendu les quelques échanges précédants.

- "Ouep ! Y a quelque chose d'étrange avec les préparateurs de feu d'artifice ! Tu nous avais pas dit... que c'était des troupes alkylines et sam'hein qui s'en occupait.. avec des ingénieurs Thiels ?"
- "En effet, oui ! Mais ils peuvent utiliser du personnel de n'importe qu'elle autre race, Fil-de-Plume !" Constata le Thaltos.
- "Ouais ! Mais moi je trouve ça bizarre ! Y en a qu'on pas la tronche de l'emploi !" Rétorqua le gamin.
- "Je vais enquêter sur ça. Merci de m'avoir prévenu. On ne sais jamais ce qu'il pourrait arriver durant cette fête. Courrez à la Guilde, j'ai demandé à Turck de ramener plein de brioche et de pâtisseries."
- "Ouaaaais ! Merci Brüm, t'es vraiment trop cool !" Crièrent en coeur les deux gamins.

. . .

Depuis, Erian avait parcouru les ruelles à la recherche de membre de la Guilde des Voleurs pour leur demander de surveiller les artificiers. Tous comportements suspects devait lui être signaler. Si un attentat se déroulait pendant la fête, . . . il se pourrait que la prédiction de Rysenn soit vérifiée. Il fallait repousser tous les dangers, tous... quelqu'ils soient. Même les dangers insurmontables et imprévisibles, devaient être prévus.

Peu avant, qu'il ne monte dans le Drigieable, il avait demandé à Lothianyth et Ezéchiel, de ne pas s'intégrer à la fête lors du feux d'artifice. Une équipe d'artificiers devait s'occuper d'un mécanisme situé non loin de l'estrade officielle. Seuls quelques courageux membres du conseil s'y présenterait. Les figures les plus importantes se méleraient à la foule pour éviter tout hécatombe. Dans le pire des cas, Erian avait demandé à ses deux compères de prendre une table à l'intérieur du réstaurant dans lequel ils s'étaient retrouvé la journée précédente.

Un appel rapide des troupes armées qui entouraient Mélandre, les invita à rejoindre l'intérieur de la ville pour assurer une protection rapprochée. La tension semblait à son paroxisme dans le crâne du pauvre Erian. Il était la cible d'un milliers de désirs de pouvoir. Il était le centre de cette ville, voguant dans les airs, caressant les nuages.

Bientôt, le feu d'artifice allait pouvoir débuter. Une boîte à musique que monsieur Brohocéra avait installé dans le cockpit, chantait une mélodie qui relaxait complétement le Thaltos. Il se sentit vogué encore plus haut. Loin... Très loin... près des étoiles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Erian-Sal-He
Grey Korahm
* Vagabond *
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 29
Race : Hellbereth
Classe : Mercenaire
Elément : Eau
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 27
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Lun 18 Fév - 21:38

[Maelianna Audulan - Grey Korahm - Angal Enysth]
[Au ramanthin dodu]


Grey voyait plutôt clair dans le jeu d'Angal, après toutes les allusions fumeuses -et quoi de plus normal que de la fumée chez un sam'hein- qu'avait le voleur ces derniers temps... Il n'allait surement pas venir au dîner de ce soir, il prenait bien trop soin de les laisser seuls dés que possible.


- pour en revenir à ton invitation Angal... bon,
ça m'embête un peu de dire ça mais... nous comptions justement sortir
ce soir... enfin si tu veux venir, je vais pas non plus décliner ton
offre : je me demandais justement dans quel resto on allait diner.


Grey faillit rougie juste avec le ton embarassé de la lunarticiah, aparemment elle espérait que le sam'hein refuse de venir... Elle les voulait en tête à tête! La simple prise de conscience de la jubilation à laquelle il venait de céder le fit rougir. Le sam'hein qui s'affairait derrière son mur de glace grogna une acceptation résolue de son dîner en solitaire.

"Merci Angal. C'est gentil d'être compréhensif comme ça. Il est où le restaurant?"


Leur ami expliqua rapidement comment se rendre au Volverain et leur souhaita une bonne soirée, il ajouta en ricanant qu'il espérait les voir se perdre pour l'avoir abandonné ici. Le hellbereth tira la langue au mur qui les séparait. Et jeta un oeil par la fenêtre, le ciel s'obscurcissait.


"Eh bien je crois qu'il est temps d'y aller Maelianna..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Grey-Korahm-
Mutsunokami Nathaniel

avatar

Nombre de messages : 40
Race : Eycorché
Classe : Magicien
Elément : Feu
Date d'inscription : 04/02/2008

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Lun 18 Fév - 22:33

[ Nathaniel Mutsunokami - Sekril Vaselion ]
[ place du marché - quelque peu perdu sur la place ]



Nathaniel restait calme, étrangement calme alors qu’il ne connaissait toujours pas la personne qui se tenait debout en face de lui. Il se savait protégé par sa magie. Alors, une fois rassuré, il prêta une oreille attentive aux propos tenus par cet inconnu. Apparemment, il voulait savoir si Nathaniel possédait des connaissances dans le domaine de la magie.



Il était évident que Nathaniel s’y connaissait bien en magie, son art favori. Après s’il s’agissait du même savoir que Sékril recherchait ça il n’en était pas du tout certain. Mais une chose était sure, absolument sure, c’était que cet alkylin pouvait être, et Nathaniel espérait qu’il le serait, un allié de poids, une base solide et notamment une personne qui, comme lui-même, s’intéressait et aimait la magie. Nathaniel décida alors jouer cartes sur table et ce, avec un certain espoir au cœur que Sékril et lui pourrait se lancer dans une quête de savoir et de magie. Quête durant laquelle Nathaniel et Sékril gagnerait sûrement beaucoup. A la clef, une augmentation de leurs pouvoirs.



« - Hum mes connaissances en domaines mystiques ? Bien sur que j’en ai. Pas dans tous, mais dans certains oui. Je pense que si tu me demandes cela, c’est que tu en possèdes toi-aussi, mais peut-être pas dans les domaines qui t’intéressent. Je pense que nous pourrions sûrement tirer profit de nos savoirs mutuels, que ce soit de la théorie comme de la pratique. Il m’est avis que nous pourrions en apprendre beaucoup l’un de l’autre. Qu’en penses-tu ? »



Pendant que Nathaniel parlait, la foule quant à elle continuait d’affluer, de faire des allées et des venues, sans se soucier nullement de leur discussion. Et pourtant Nathaniel avait une désagréable sensation. Il savait que cela ne venait pas de Sékril, enfin il en était persuadé. Cela venait d’autre part, ou de quelqu’un d’autre. Il regarda tout autour de lui mais ne vit rien de particulier. Il revint alors à la discussion avec son mystérieux interlocuteur.



« - J’ai comme un mauvais pressentiment, ici, parmi tout ce monde qui pullule tout autour de nous, pas toi ? Une sensation bizarre dont je ne parviens pas à me débarrasser. Enfin bref, passons. Quoi qu’il en soit, si on veut en apprendre plus sur la magie et intensifier ainsi nos pouvoirs, la meilleure ville serait la ville de Thélus. Qu’en penses-tu ? »



Nahtaniel regarda autour de lui pour voir les gens s’agiter. La fête du Ramanthin battait son plein. Enormément de gens avaient fait le déplacement uniquement pour cela. Il paraît qu’un événement était très attendu. Un petit quelque chose de grandiose, mais à part quelques membres très restreint de l’autorité, personne ne savait ce que cela allait être. Le seul bruit qui courait était que cela serait passionnant, animé et jovial. Donc tout le monde attendait ça avec une très grande impatience, plus que certaine.
Nathaniel était parsemé entre le désir de voir ce qui allait se passer par la suite et de voir ce que la ville avait prévu et organisé, et l’envie de se rendre avec Sékril à Thélus, la ville par excellence de la magie.
Après mure réflexion, ils pouvaient très bien faire les deux… Mais dans tous les cas, Nathaniel préférait avancer un peu. Trop de foule tuait la foule…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erian Sal'Hem
Admin
avatar

Nombre de messages : 122
Race : Thaltos
Classe : Barde
Elément : Astral
Date d'inscription : 13/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 35
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Lun 18 Fév - 23:36

[Erian Sal'Hem]
[Dirigeable au dessus de la cité]





Monsieur Brohocera entra dans le cockpit. Il travaillait sans relâche, même durant la fête. Des plans, des idées, des projets en cours, il écrivait tout est n'importe quoi pour ne pas l'oublier. Dans l'arrière salle, des tonnes de papier s'était déjà entasser en à peine deux jours.

-
"Le feu d'artifice est pour très bientôt Monsieur Sal'Hem ! Voulez vous que nous nous plassions comme prévu au dessus de la Tour du Conseil pour observé toute la majestuosité du spéctacle ?" Proposa t'il.

Hier encore, le dirigeable avait besoin d'un pilote pour décoler, et rester en suspension dans les airs. Mais en une nuit, le Thiel avait bricoler un mécanisme capable de le laisser en pilotage automatique. Ainsi, il pouvait travailler sur d'autre projet à dans l'arrière salle, sans avoir à se préoccuper des commandes. Il n'était alors que deux dans le bâtiment volant. Lui, et le Thaltos. L'un s'affairant sur ses croquis, l'autre contemplant inlassablement le paysage et inscrivant parfois, une note à la partition qu'il créait dans sa tête. Un petit Do, un Ré, un Si et toute une ribembelle de noires, de blanches et d'autre signes incompréhensibles.

-
"Je crois bien qu'il est l'heure oui ! Laissez moi juste apercevoir le soleil disparaitre totalement derrière l'horizon, et nous pourrons virer de bord !" Répondit Erian, les yeux rivés sur le crépuscule flamboyant.

Tout paraissait iréel. Seul un bruit sourd percutant le cockpit fit sursauté le Thaltos, qui se projeta en arrière. Un albanestre venait de se poser sur le fuselage. Un albanestre porteur d'un message d'extrème urgence. Un albanestre de la Guilde des Voleurs. Monsieur Brohocera n'était pas au courant qu'Erian possédait une double identité. Heureusement, il était déjà retourné à ses croquis lorsque l'oiseau heurta l'appareil. D'un mouvement ample et discret, Erian fit coulisser l'une des vitres, provoquant dans le cockpit une vive entrée d'air qui aspira l'oiseau avec lui. Un piallement retentit. Erian referma rapidement la fenêtre.

- "
Il y a un problème Monsieur ?" Demanda le Thiel, inquiet.
- "
Rien de bien urgent pour le moment !" Répondit Erian.

De ses grosses mains, il caressa l'oiseau, et décrocha la petite boîte accrochée à sa patte. Un ruban rouge liait d'un cachet verdâtre de cire un message destiné à Brüm. Le Dirigeant défit alors le scellé et commença sa lecture. L'orthographe totalement horrible lui piqua un instant les yeux... puis il se rappela qu'il avait un jour demander aux plus instruits d'apprendre l'écriture aux plus jeunes de la guilde, mais faire les professeurs ne les avait pas plu, et la moitié des petits protégé d'Erian étaient illettrés :

"Brüm, nous avon contynué naux invéstiguassions ! Je crois kil y a bien des faux artificié. J'ai repéré deux ansuriens à l'air louche tournan otour des zônes de lancemen... Y a ossi d'otre tipe bizare ! Je sais pas d'ou y sont, mais y zéssayent de s'caché et de saboter les zéxplosifs ! Hyga a réussi a coincé l'un deux ! Mé il a pas voulu parlé ! Alor on l'a bailloné dan un coin ! J'pense pas que tu d'vrais resté dan se dirigeabe ! On pense que la guilde des laipreu y é pour quéquechose, pis peut-être aussi,... des pro-ansuriens, mais on é pas sur, pasque zon pas les habits de d'habitude...! Pren bien soin de toi !
Shifoumi !"


La tête d'Erian lui tournait. Cette lettre lui donnait envie de vomir. Entre les lettres griffonnées à la va vite, et les fautes ponctuant presque chaque mot, le Thaltos se sentait mal à l'aise. Loin en dessous, le danger commençait à croître. Il lui faudrait réagir au plus vite.

-
"Monsieur Brohocera !" Appela t'il. L'homme entra, un monocle accroché à sa tête par un système englobant son crâne. Il le releva. "Je crois bien que nous allons devoir descendre au plus vite."

Un Dirigeable était une cible facile pour quiconque en voulait au pouvoir d'Erian. Un cible si prévisible, que c'était bien la dernière chose à laquelle il avait pensé. Qui oserait ? Des Pro-Ansuriens ? La Guilde des Lépreux ? Pourquoi renveser la Coopération Pacifique ? Les pro-ansuriens sont bien trop peu nombreux pour avoir une influence capable de restauré une période de Guerre. Il n'empêche que la follie pourrait pousser l'un d'entre eux à agir de façon inconsidérée. Une follie capable de tuer un Thaltos, une follie capable de s'attaquer aux visiteurs, aux marchands... à tous les hommes de pouvoir. La fête les avait tous réunit. Il était simple maintenant, de tous les écraser, d'un seul coups de poing.

Erian regarda sa montre, pendant que le Thiel s'affairait aux manettes de l'engin.

-
"Posez vous dans un coin discret. Dirigez vous d'abord vers le conseil. Derrière la tour nous descendrons sur un balcon. Après ça, vous laisserez planez le dirigeable tout seul !" Expliqua le Thaltos.

-
"Mais, comment va t'on faire pour le récupérer après celà !" S'étonna le pilote. "Notre si belle création ! La laissez s'échapper de mes doigts ? Expliquez moi au moins pourquoi, Sal'Hem !" Il était presque indigné.

-
"Et bien ! Je viens de recevoir un message urgent de la garde d'Arrène." Commença t'il. Il pointa alors l'Albanestre, recroquevillé dans un coin du cockpit. "Ils auraient repéré des terroristes qui essayent de s'emparer des feux d'artifices. Si nous restons en l'air, nous risquons bien d'être attaquer rapidement. Hors, si le Dirigeable ne vol plus, ils nous chercheront ailleurs. Le seul moyen pour nous d'éviter quoique ce soit, c'est de faire diversion. A la limite, si rien de tel n'arrive, vous pourriez vous sublimer et en reprendre le contrôle."

-
"Oui ! C'est vrai ! Je comprends mieux votre empressement maintenant."

Le Thiel enclanchant rapidement les mécanismes qui poussèrent les machines à fond jusqu'à la tour du conseil. Pendant le restant du voyage Erian rédigea rapidement un message à l'attention de la Guarde. Il y demandait expressement, d'interroger toutes les personnes s'occupant des feux d'artifice et d'empêcher l'envoie des zones suspectes. Avant de disparaître derrière la tour, il envoya l'albanestre, lui montrant la pierre d'identité de la Guard. Cette pierre lui servait pour la première fois depuis le début de la fête. L'oiseau s'envola à tire d'aile. Le Dirigeable réaparut dans les airs, se dirigeant l'entement vers les Docks, pour s'éloigner des habitants, sans trop donner l'impression de quitter la ville. Erian et Brohocera sortirent du Conseil, s'engouffrant dans les ruelles, essayant de ne pas s'approcher des zones réservées au tir. Il fallait rejoindre le restaurant préféré d'Erian, sur la Place du Marché.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Erian-Sal-He
Angal Enysth
° Arrènois °
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Race : Sam\'Heins
Classe : Crocheteur de Serrure
Elément : sacré
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 19 Fév - 1:36

[warf, comment vous m'avez jarté mdr enfin moi ça me va ^_^]



[Angal Enysth]
[Seul, au Ramanthin Dodu]


- Ca t'apprendras, dit Angal pour lui-même en entendant Meelie et Grey descendre les escaliers.
Il sourit et posa nonchalament sa main sur la bombonne en y concentrant de la chaleur. Finalement, ils l'avaient gentiment renvoyé dans les roses, ce qui poussait le Sam'Hein à se moquer de sa propre personne. Il s'était pris pour une sorte d'entremetteuse, comme si tous les deux étaient incapables de se débrouiller "comme des grands"...
La bombonne émit un petit sifflement. Angal se déshabilla et prépara ses nouveaux vêtements en piochant au hasard dans sa valise. D'habitude elle restait constament au QG de la Guilde, car c'était là-bas qu'il résidait lorsqu'il faisait halte à Arrène. Il avait deux autres valises, une dans chacune des "succursales" de la Guilde à Arrène et Thélus.
Il s'était promis de s'acheter un sac à dos pour éviter de se retrouver régulièrement à cours de vêtements propres comme s'était souvent le cas ces derniers temps. En plus, il avait dû inventer une excuse bidon lorsqu'il était revenu à l'auberge avec sa malle et que la Lurtaniciah et l'Hellbereth lui avaient posé des questions sur sa provenance. "J'ai un cousin en ville", avait-il menti.

Après moultes efforts, il parvint à verser l'intégralité de l'eau dans la bassine. Il se désahabilla en se demandant comment il expliquerait au patron le morceau de glace en plein milieu de la chambre, qui finalement n'avait pas eu grande utilité.

Il poussa un long soupir de soulagement lorsque son corps fut totalement immergé. Le seul moment de détente de toute sa journée. A vrai dire, le seul vrai moment de détente depuis qu'ils étaient partis de son pays natal.






[Place du Marché]



Angal jeta un coup d'oeil en direction de la terasse du Volverain. Les deux tourteraux avaient l'air de bien s'amuser.
Même s'il n'était pas venu pour ça, il n'arrêtait pas de les observer en errant sur la place au hasard, son sandwich à la main. Il se surprit à les envier. Lui aussi aurait bien aimé être sur cette chaise, avec Thryndra en face de lui...Thryndra...Toujours pas de nouvelles d'elle. Elle ne lui en donnerait plus jamais. Il secoua la tête. Aller de l'avant, toujours, c'était ce qu'il s'était promis le jour où il avait quitté sa patrie. Il repensa à Méthianne. Un sacré bout de nana. Il sourit et croqua dans son casse-croûte en essayant de s'imaginer le sourire de cette dernière lorsqu'elle le reverrait. Enfin, si jamais elle souriait... A l'heure actuelle, ils ne devaient pas être à plus d'une demi-journée de Mélandre. Ils n'étaient partis qu'hier, et une caravane de danseurs avançait lentement.

On leur avait promis quelque chose pour la fin de la soirée. Angal se demandait ce que son patron leur avait bien réservé...Encore un de ses trucs extravagants, pensa-t-il en souriant de nouveau. Il leva la tête: le dirigeable repartait en direction des Docks. Il devait bien s'amuser, tout là-haut...

_________________

Jamais le Soleil ne verra l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Angal-Enysth
Lothianyth Til'Sayan
Admin
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 28
Race : Eycorché
Classe : Paladin
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 26/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 19 Fév - 1:55

[Lothianyth Til'Sayan]
[Le Joyeux Mélandrin, taverne sur la Place]


Retour au point de départ. La taverne de la veille, où Sal'Hem leur avait assuré avec une énergie débordante que tout se passerait bien. Exactement le même schéma que lorsqu'il avait reçu l'invitation pour la Fête du Ramanthin, puis l'Albanestre l'informant d'une menace sérieuse pour toute la ville de Mélandre.
Schéryde allait arriver avec ses "je vous l'avait dit", Sal'Hem avec ses "restons calmes"...De toute façon, il ne restait plus qu'à attendre maintenant. Loth avait organisé ses troupes en un temps record: il avait renforçé la sécurité sur la Place et aux principaux accès de la Ville Marchande. Le port avait été fermé provisoirement; de toute façon il n'y avait plus grande activité à cette heure-ci.

- Ce que vous avez de plus fort, ordonna-t-il au serveur qui avait esquissé un pas dans sa direction.

Cette journée s'était aussi mal passée que la précédente avait été reposante. Il s'était levé assez tard, et tout s'était bien passé jusqu'en fin d'après-midi. Une menace sérieuse d'attaque envers les Dirigeants. Tous trois avaient refusés la moindre garde rapprochée et avaient préfèré que les soldats sillonnent les rues pour tenir tout le monde en sécurité en cas d'attaque.
La surprise avait été gâchée: des explosifs auaient remplacé les feux d'artifices...Des feux d'artifices. Un truc à la Sal'hem, ça, comme le Dirigeable.


Plus rien à faire d'autre qu'attendre. Tous les pions étaient en place, dans un camp comme dans l'autre...


[bon c'est juste histoire de signaler Loth présent ^_^']

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Lothianyth-T
Ayesha Oren’hill
~ Mélandrin ~
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 29
Race : ansurien
Classe : corbeau
Elément : eau
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 19 Fév - 2:58

[Ayesha Oren'hill]
[Place du Marché]

Le soleil disparaissaît à l'ouest dans un miroitement sanglant, et le ciel teinté de rouge augurait de sinistres présages... Du moins c'est ainsi qu'Ayesha, dans son attente anxieuse, interprétait le splendide coucher de l'astre. Plus de lumière = feux d'artifices, or il ne parvenait toujours pas à repérer les faux artificiers dans la foule qui se pressait au point de rencontre. La silhouette sombre du dirigeable, cible gonflée en suspension au dessus de la ville, ne le rassurait pas. De son vol placide elle rasa la tour du conseil avant de poursuivre sa route en cercles concentriques autour de la place.

Nerveux, il se mordillait la lèvre inférieure, souhaitant voir avant d'être vu. Agir ainsi à visage découvert avait quelque chose de terrorisant pour un corbeau tel que lui. Le mensonge, la tromperie, le déguisement étaient ses éléments, et voilà qu'on l'exposait, sans lui laisser le choix, nu comme un ver à la merci du regard de tous. Et celui qu'il craignait le plus, son propre regard. Il se sentait comme un oignon dont on pèle les couches, l'une après l'autre, et qui se rend compte que son coeur est creux, qu'il n'y a que des couches superposées, rien de vrai... Depuis quand la vérité l'intéressait-il? La vérité, c'est relatif, c'est ce qu'on choisit comme vrai...
Pourquoi n'y avait-il pas de signe de reconnaissance?

C'est le moment que choisit un jeune homme avenant pour lui adresser un sourire chaleureux quoi qu'un peu crispé. Cette crispation effaça les derniers doutes d'Ayesha à son sujet: il avait peur, donc pas de doute, c'était un des leurs. Il se rapprocha de lui avec un léger détour pour se retrouver à sa hauteur, comme par hasard. Un léger coup d'oeil lui fit repérer deux autres ansuriens jouant aux dés par derrière, assis sur le rebord en pierre de l'auberge du ramanthin dodu. L'envoyé de Thélus et les deux techniciens locaux.
Un murmure que seul pouvait entendre le thélusien traversa ses lèvres:
"Vous passez par la rue du Diable, les deux par l'autre côté, je prend la place. On se retrouve au lieu du lancer."
Visiblement le pro-ansurien étranger dérogeait à la mauvaise réputation d'opiniatreté qu'on donnait à ceux de sa faction. Pas comme si Ayesha s'intéressait à ces luttes de pouvoir intestines. Ce genre de tensions ne pouvait qu'affaiblir l'organisation... Le jeune aussi stressé que lui répondit par un mince clignement des paupières, et s'éloigna tranquillement après avoir marqué un arrêt léger auprès des deux autres accolites. Eux même ne tardèrent pas à plier leur jeu et s'en aller dans la direction opposée. Il ne restait plus à Ayesha qu'à prendre le chemin le plus direct. Le plus exposé aussi. Traverser la place lui sembla soudain une très mauvaise idée. Les chances de se faire repérer... Oui, mais pourquoi se méfierait-on de lui, alors qu'il allait seul à visage découvert? Et si piège il y avait, il aurait plus de chances de le détecter...

_________________
Etre libre! Braver les interdits. Se moquer des tabous. Défier les lois et les règles. Et s'en tirer indemne. Indemne?


Corbeau


Dernière édition par Ayesha Oren’hill le Mer 20 Fév - 3:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Touik Gzy Wulfiim
* Vagabonde *
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 26
Race : Ansurienne
Classe : Réveuse
Elément : Eau
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Âge: 22ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 19 Fév - 5:25

[Das-Touik]
[Sur les quais]




Touik passa sa main sur ses lèvres légèrement tachées du sang de l’arachnide. Uthor avait retenu Pyre avant que ce dernier ne se fâche et ils étaient à présent en train de s’expliquer avec une milice qui arrivait bien tard, quand tout est terminé, comme d’acoutumé. Elle avait reculé pour se mêler à la foule qui avait enfin remarqué qu’il se passait quelque chose. Puis, avec un petit sourire moqueur elle se retourna pour chercher le myriennate qu’elle venait d’abandonner pour la unième fois. Elle n’eu pas à le chercher longtemps, il était juste derrière. Un regard et ils s’éloignèrent de la scène ni vus ni connus.

- Comment vous sentez vous ?
- Je m’ennuie…

Elle n’avait pas vraiment fait le rapport entre la question et son petit accroc avec l’homme insecte. C’était déjà classé. Une fois que la masse des passants se fit moins dense il en revint à la question qu’elle avait amorcée.

- Vous disiez au sujet de mon nom ?

*Zut, mauvais calcul, je vais avoir besoin de Zao… Ça va pas être pratique, pour lui parler faudrait libérer tous les autres… On va faire sans alors…*

Ils arrivaient sur les Docks, le Léviathan Enragé était là, au bout des pontons, mais il n’était plus franchement nécessaire de s’y rendre. Elle aurait bien fait une pause, oublier un peu la mission que lui avait confier les Lépreux puisque pour l’instant elle patinait franchement. Profiter un peu de la fête. Enfin, pour l’heure il ne se passait pas grand-chose à Mélandre. Tout le monde attendait le soir avec une impatience inactive, limite passive. Un peu comme le calme avant la tempête… Ce soir serait plus animé, plus amusant. Elle recommencerais à traquer ce fameux Brüm alors. Elle se dirigea vers la jetée et fixant l’horizon bleu elle questionna :

- Oui, votre nom... Il n’est pas très flatteur, je me trompe ? Qu’est ce que vous avez fait pour être banni de vos Terres Natales ? Car c'est bien ce que ce que tu es : un banni, un déchu, un exclu...

Passage à la seconde personne du singuler. Il faut croire qu'on se prend vite d'affection. Elle ne se rendit pas compte que tous ces mots pour le designer devaient être douloureux pour son compagnon de quelques minutes. De toutes façons, un chat est un chat, et un myriennate estropié, un myriennate qui ne volera jamais de ses propres ailes. Et peu être qu'inconsciemment elle, une petite envie sadique avait éfleuré son esprit. Malgré son ton (faussement) détaché, elle était réellement intéressée par la réponse que pouvait lui donner le myriennate. Étant enfant elle avait fait le serment de protéger un ange, promise au même sort. Mais elle n’avait pas était là et Dash n’était plus là elle non plus, elle était retournée aux étoiles, amies des morts. Touik s’assit sur la digue et attendit que Das reprenne la parole. Peut être n’aurait t’il pas envie de parler d’un passé sûrement douloureux, à une étrangère qui plus est. Finalement ce n'était pas important : Touik s'était déjà perdu dans le labyrinthe mouvant des vagues ondulant doucement sur l'étendue bleu.

Le soleil commençait doucement à descendre sur l'horizon. Les couleurs de la ville passaient orange et or. L'onde calme devint telle une marre sanglante de lumière rouge et le ciel se reposait enfin du bleu de la chaude journée qui meure doucement tandit que l'orbe de feu se noit et appelle à l'aide. Mais seule la lune et les étoiles répondent à ses cris silencieux et elles n'apportent aucun secour à l'astre agonisant qui s'éffondre et ne se relèvera que le lendemain. Car ainsi va la vie et que pas même les dieux ne peuvent empêcher le jour de se lever. C'est dans l'ordre des choses, c'est prévu et le soleil ne manque jamais ses rendez vous. Certainement : il sera là demain. L'unique incertitude : à quoi allons nous occuper notre nuit ?


*Ennui rôde Touik… Je sais, je surveille l’horizon, Hasard se pointera le moment venu, comme toujours…*

[Pardon : WE chargé et la semaine va l'être tout autant... J'avoue que j'ai pas lu tous vos rp (jen ai lu aucun même) je me rattrape dès que possible et je suivrais l'événement et y participerais autant que possible. Mais c'était pour prévenir que je risque quand même d'être un peu inactive jusqu'à vendredi.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/la-maison-du-recensement-f44/tou
Ezéchiel Sheryde
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 180
Age : 137
Race : Lunarticiah
Classe : Alchimiste
Elément : Sépulcral
Date d'inscription : 13/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 127 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 19 Fév - 11:48

[Ezéchiel Sheryde]
[Sur la place-vers la taverne du Joyeux Mélandrin]

Il était à présent de retour sur la place, son manteau encore alourdi du poids de quelques ouvrages inestimables, de quoi remplir la nouvelle nuit d'insomnie qui s'annonçait, au cas où on le séquestre de nouveau dans la chambre phosphorescente.

Non pas qu'il revienne du port; les exploits guerriers de la mise à mort d'un léviathan n'avaient rien de très réjouissant à ses yeux. Désigner les serpents des mers comme les méchants, c'était très humain ça: pourquoi les empêcher d'atteindre les ramanthins et de s'en repaître? Le fondement de cette fête était sapé. On n'avait pas à se mêler du destin de ces animaux dans un pseudo but religieux ou moral... Le léviathan était un animal dangereux pour la navigation, donc redouté des marins, telle était la vraie raison... Comme si en tuer deux allait changer quelque chose.

Enfin, de toute façon, le but réel de la fête, avec Sal'Hem, c'était la fête, point barre. Et puis quelques principes naïfs comme rapprocher les peuples dans la joie et la bonne humeur... Il devait reconnaître que pour le moment ça n'avait pas trop mal marché, la foule cosmopolite et enjouée en témoignait. Mais il attendrait la fin de la fête pour l'avouer.

Ou plutôt ne l'avouerait pas. Parce que même si rien de grave ne venait gacher les réjouissances, le risque était trop grand. Par principe, mettre en péril des milliers de personnes pour leur permettre de s'amuser, c'était... C'était... Puéril. Inconscient. Irresponsable. Bref, l'impression que le thaltos était détaché des réalités terrestres pour mieux gambader dans les nuages l'exaspérait. Fallait-il une catastrophe pour le ramener à la raison? Sheryde ne manifestait pas la même affection vis à vis de ses citoyens, et pourtant jamais il n'aurait supporté d'exposer ainsi les habitants de Thélus.

Plongé dans ses réflexions, il continuait à avancer, l'air plus renfrogné que jamais. Il émergea alors qu'il se trouvait dans un coin de la place et qu'un garde qui l'avait probablement appelé à plusieurs reprises s'enhardissait à lui poser une main sur l'épaule.

Il se retourna avec un "Oui?" sec, pour voir le soldat reculer d'un pas et déglutir face à la mine de craie et au regard de meurtrier du dirigeant tiré de ses rêveries. Non pas rêveries, les rêveries c'était pour Sal'Hem, trop ethéré, trop instable, il préférait de loin "profondes réflexions". Exaspéré de la réaction du garde, n'avait-il jamais vu de lunarticiah? Probablement pas, qu'importe, que les gens jugent à son air sombre et glacial usait sa patience. L'homme se reprit et puisa dans les règlements militaires pour sortir de son embarras: au garde à vous, il entrepris de délivrer son message sous forme de rapport.

"Excusez moi, monsieur Sheryde..."
Allons bon, on lui donnait du monsieur Sheryde maintenant! Pourquoi se sentait-il rabaissé lorsque les gens lui rappellaient sa place dans la hiérarchie? Il ne sentait pas le respect, plus de la crainte... Mais qu'est-ce qu'il leur avait fait, pour passer comme si redoutable? Il n'allait pas faire semblant d'être aimable et joyeux pour avoir la paix!

Le fait même qu'il doive s'interroger sur des choses aussi futiles que ce qu'on pouvait penser de lui signifiait son malaise. Errer sur une place bondée, dans cette agitation, ce bruit incessant, les rires et les chansons... Pas étonnant qu'il ait l'air lugubre quand tous les facteurs étaient réunis pour le plonger dans des abimes de mauvaise humeur. Il aspirait juste à un peu de calme.

Il reporta son attention sur les paroles du garde. Il avait loupé le début, et le regretta lorsqu'il se rendit compte de l'importance des nouvelles annoncées.

"... personnes suspectes. Le dirigeant de Mélandre aimerait que vous vous mettiez à l'abri en attendant que les choses se calment. La taverne du Joyeux Mélandrin est sûre, messire Til'Sayan vous y attend."
Une façon aimable de lui signifier qu'on le priait fortement de s'y rendre... Malgré le manque d'éléments à sa disposition, Ezéchiel s'efforça d'en tirer toutes les conclusions possibles. Manifestement certains avaient l'intention de gâcher la fête, et ce n'étaient pas de simples plaisantins. Si on tenait à protéger les dirigeants de cette manière, c'est qu'ils risquaient fort d'être visés... Ce qui aurait déjà dû lui venir à l'esprit lorsqu'il avait accepté cette stupide invitation. Réunir autant de représentants politiques au même endroit, c'était faire le jeu des ennemis de la Coalision pacifique...

Un coup d'oeil aux alentours lui révéla qu'une effervescence discrète agitait les troupes stationnées là. Qui semblaient s'être multipliées comme par magie...

Le mieux pour en apprendre davantage restait encore de se rendre au rendez-vous. Lothianyth en saurait peut-être plus.

_________________

¤¤ Dirigeant de la cité de Thélus ¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Ezechiel-She
Maelianna Audulan
¤ Thélusienne ¤
avatar

Nombre de messages : 223
Age : 30
Race : Lunarticiah
Classe : mage blanc
Elément : nature
Date d'inscription : 25/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 19 Fév - 12:17

[Maelianna Audulan - Grey Korahm]
[Le Volverain]


*Ce restaurant est vraiment charmant...*

Le restaurant en question, déjà impressionnant à l'extérieur, révélait sa véritable beauté à l'intérieur. Le "pilier" central n'était autre qu'un arbre immense, dont les branches, d'une épaisseur non moins impressionnante, s'étalaient au plafond, au sol, et sortaient de la façade. Le batiment lui même avait été construit de sorte que l'ensemble végétal/architecture forme une certaine harmonie, donnant à ce restaurant un certain charme qui ne laissait pas la lunarticiah indifférente, elle qui a vécu durant tant d'année à la forêt des murmures...
Meelie se sentait un peu... bizarre. Rester seule à seule avec Grey lui semblait une épreuve bien plus insurmontable que tout ce qu'ils ont enduré durant leurs voyages. Mais c'était elle qui avait lancé l'invitation : elle n'allait plus reculer à présent.
Le pendentif était rangé dans un coin de son sac. Elle l'avait emballé et rangé juste avant de partir ; elle lui donnerait au moment adéquat. Elle avait également beaucoup hésité sur la tenue adéquate pour sortir : on peut pas vraiment dire qu'elle savait s'y prendre, et même son maître ne lui aurait pas été d'un grand secours ! Après de longues minutes de reflexion, elle décida d'opter pour une robe bleue, jetant des reflets irissés, légérement fluorescente, ainsi qu'un décolleté qui en noierait plus d'un (au dessus duquel pendait le pendentif de la jeune femme). Grey allait sans doute devenir plus rouge qu'Angal, mais la lunarticiah ne voyait pas quelle robe pourrait mieux convenir : c'était exactement la même robe que portait sa mère... lors de ce triste jour. Meelie sentait qu'elle aurait été fière de la voir ainsi, de voir ce qu'elle était devenue... mais le temps n'était pas à la nostalgie...
Un serveur (myriennate, évidemment) vint les accueillir et leur proposa une table non loin de la façade, au deuxiéme étage. Une table relativement isolée, idéale pour pouvoir être tranquille. C'était parfait. Le serveur leur donna la carte des menus, et s'éclipsa. Le restaurant était encore assez calme car la soirée commençait à peine, mais les clients ne tarderaient pas à affluer en masse.
Les deux jeunes gens s'installèrent. Meelie ouvrit la carte et la consulta d'un rapide coup d'oeil. Elle connaissait quelques plats, mais était loin de tout connaître de la gastronomie Myriennate. après quelques minutes, la jeune femme rompit le silence géné qui commençait déjà à s'installer.


- Hum... tu as une idée de ce que tu vas prendre ?

_________________
"Vivre pour ceux que l'on a perdu... et pour ceux que l'on ne veut pas perdre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Maelianna-Au
La Voix Céleste
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 118
Race : Dieu
Classe : Flemmard
Elément : Tous
Date d'inscription : 12/03/2007

Feuille de personnage
Âge: Eternel
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 19 Fév - 13:38

~~ Troisième Partie : Nuit Agitée ~~




Spoiler:
 

La Nuit allait enfin pouvoir commencé dans les magnifiques rues de la ville. Tout le monde s'était regroupé sur la place du Marché. Les stands des marchands avaient fermé, laissant place à une multitude de petit vendeux ambulants, proposant des friandises, des pâtisseries et des mets salés, ainsi qu'une multitude de gadjets en tout genre, inutils, que les enfants adorent de ce faite. Les automates s'étaient tus pour laisser monter jusqu'aux étoiles les chants et les doux violons des bardes. Une musique langoureuse et mélancolie s'insinuait dans les artères de la ville, la faisant battre comme un coeur, sur un rythme lent. Parfois quelques fausses notes vite rattrapées, montraient la fatigue qu'enduraient les musiciens. Depuis hier, ils avaient joué à tour de rôle pour satisfaire les passants et ce Thaltos excentrique. Ils demeuraient pourtant concentrés sur la réussite de la fête, car de cette réussite dépendait leur paie. Une grosse somme leur avait déjà été versée, mais une autre attendait le compte-rendu des évènements pour être validée.

Les torches commençèrent à poindre à chaque coin de rue. Laissant dans la pénombre une majeur partie de la ville, pour éviter que leur lueur se répercute sur le ciel nocturne et camoufle la vue du feu d'artifice. Tout ce préparait doucement. Les artificiers faisaient bien leur boulot. Un travail Thiel encore une fois très impressionnant, car il mélait l'alchimie à la technologie. Armarture en métal pour contenir les explosifs, système de commande à distance à l'aide de fil apportant de l'essence divine. Il fallait connaître quelques rudiment de magie pour les activer. Mais coordonner tous les explosifs ensemble pour un explosion de couleurs merveilleuses était le plus difficile. L'autre objectif, caler chaque tir avec la musique produite par les barde. Pour se faire, l'un d'entre eux avait passé par mal de temps à apprendre la partition aux artificiers les plus doués. Chaque explosion, chaque lueur avait été calculé avec précision. Chaque temps, à la seconde près. Un art reposant sur les mathématiques. Un art interdit d'habitude, car utilisé lors des Grandes Guerres, de la même façon que les Dirigeables. La Dirigeant Thaltos n'avait pas eu la plus fameuse des idées en réinstaurant ces éléments douloureux du passé, mais à vrai dire, les nouvelles générations semblaient s'y accoutumer facilement, et malgré quelques extrémistes effarouchés, personne ne lui en avait tenu rigueur. Même Ezéchiel s'était émerveillé devant tant de splendeur.

Seul un long murmure parcourait l'assemblé de curieux qui pointait parfois du doigt les étoiles, et chuchotait quelques mots aux oreilles de leurs voisins. L'estrade placé au milieu de la Place, accueillait une dizaine de Conseillers, venus d'Arrène, de Thélus. Ajouté à cela trois autres appartenant à la Ville Marchande. Ceux-ci attendaient avec impatience l'ouverture des festivités nocturnes. Quelques petits mots s'échangeaient entre eux, à propos d'éventuels dangers. Mais ils ne semblaient pas trop s'en inquiété. Après tous, ils n'étaient que les marionnettes des dirigeants. Qui leur voudrait du Mal ? Ils seraient capable dans n'importe quel cas de s'adapter à un nouveau régime. Un petit débat s'éleva entre eux. Parfois une voix l'emportait sur les autres, et leur attention fut totalement déporter vers des problèmes politiques.

La Musique se fit plus intense. Des tambours commencèrent à frapper leur peau tendu. Dans le ciel, voguant doucement, la cuirasse du Dirigeable reflêtait la lueur des torches, admirable protecteur, il semblait s'éloigner vers le Sud de la ville, vers les Docks. Une première note éclata, stridente. Un barde avait raté son accord. Il fut vite évincé et remplacé par un autre plus frais. Un tourbillon de note enchaîna alors l'ouverture des "hostilités". Un tourbillon qui, comme une feuille morte semblait plané, glisser sur l'air, ne sachant où se poser exactement. Lorsqu'il trouva enfin une place, le ciel commença à frémir.

Une gerbe muticolore explosa en plein ciel. Les spéctateurs en réstèrent subjugué. Que de beauté dans une arme. Que de beauté dans ce qui avait jadis entraîné la mort de milliers d'habitants. Aussitôt, une seconde, bleuté, étendit ses longs bras dans un ciel d'encre. Suivirent une douzaine d'autre, totalement synchronisé avec la musique, s'appelant comme des amants, dansant sur la voûte céleste devant les yeux ébahis. De tous les côté de la place, les feux d'artifice s'échappaient. Il fallait parfois tourner totalement la tête pour en voir un autre arrivé. Erian avait réussi son pari. Une voûte multicolore, couvrait le ciel comme un film protecteur de l'acidité du monde. Les nuages n'étaient plus là, les étoiles semblaient disparaître, les ténèbres aussi. Les visages, où se reflétaient la joie, souriaient avec béatitude. Seuls les moins sensibles n'arrivaient pas profiter du spéctacle.

La première vague d'explosion avait eu lieu avec beauté. La seconde allait enfin pouvoir commencé. La musique changea. Plus profonde encore, plus envoutante, plus lourde. Deux gerbe de feu explosèrent en plein ciel comme deux serpents s'enlaçant violement... Une gerbe de feu... une autre... Puis... Plus rien.

La musique continuait pourtant. Mais ce qui rythma la suite fut beaucoup moins réjouissant. Une envolé d'oieau s'échappa des toits. Une nuée d'oieau. Un immense rideau camoufflant les nuages. La musique couvrait leurs piaillements. Ici et là, des chiens abouaillaient, des animaux voulaient quitter leur cage. Voilà ce que provoquait toujours les feux d'artifice. La naissance de la folie animal. La peur. L'horreur.

Dans un bruit assourdissant, l'estrade vola en éclat. Planche est écharde de bois se répendant telles des lances à travers la foule. Des cris. Du sang se déversait sur le sol. Liquide et pourtant si profondément pateux. La musique s'était tue, laissant place à une vague de peur qui se répendit plus vite que la poudre qui avait déclanché l'explosion elle-même. Un second bruit déchira les oreilles des visiteurs. Dans le ciel, une immense boule de feu tombait vers les Docks. Le Dirigeable, en flamme s'écrasait, vomissant derrière lui, telle une comète, une météorite. Une gerbe de feu explosa de nouveau en plein ciel, comme si le spéctacle se devait de continuer. D'autre suivirent, totalement déréglée, illuminant le ciel de terreur. Tous crièrent. Tous courraient en tout sens. Certain, sous le poid de la terreur des autres, étaient piétinés. Les enfants pleuraient. Leur parents les cherchaient.

Une dernière exposion se déclancha, tout aussi puissante que les précédentes, mais cette fois, visant directement la Tour du Conseil, qui s'enflamma. Heureusement, seul les meubles de ce bâtiment étaient de bois, ainsi que les fenêtres, et quelques poutres décoratives. Le reste avait été construit en pierre taillé dans les profondeurs de l'océan. Du solide.

La guarde essayait de courir vers les points où se situait les foyers d'explosions pour sauver un maximum de vie. Quelques Guerrisseurs très puissant commençait à soigner ce qu'il pouvait. La mort n'était pas si présente que ça. C'était surtout la peur qui avait enlacé le coeur de tous. On ne pouvait dépleurer qu'une vingtaine de morts. Mais c'était une vingtaine de trop. Une Vingtaine d'esprit qui s'échapèrent doucement vers les cieux.

Il fallait maintenant rapidement calmer le jeu. Mais était-ce vraiment fini ?


Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par La Voix Céleste le Mar 26 Fév - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net
Angal Enysth
° Arrènois °
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Race : Sam\'Heins
Classe : Crocheteur de Serrure
Elément : sacré
Date d'inscription : 11/04/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 19 Fév - 14:14

[Angal Enysth]
[Plac du Marché]





Angal s'était tellement habitué à être continuellement berçé par les musiciens qu'à force, il n'entendait même plus la mélodie. Elle guidait pourtant un peu ses émotions, le rendait mélancolique lorsque les notes se faisaient plus sourdes, longues et espacées, le rendait souriant lorsqu'une gigue s'entamait...

BOMM

Un immense flash vert envahit la Place, illuminant chacun de ses recoins. Angal avait sursauté, tout le monde sauf les musiciens s'étaient tus; les mois jeunes s'étaient aussi rapellés l'horreur que ce bruit venant du ciel pouvait signifier. Mais en levant la tête, toute appréhension disparut instantanément: une magnifique gerbe aux couleurs de la ville descendait lentement dans le ciel, scintillante dans la nuit.
La clameur reprit tout d'un coup: des applaudissements, des cris de joie, des sifflements...

Et c'est dans un sifflement intense, accompagné des cuivres de l'orchestre, que la suite arriva: deux fusées rouges qui s'entortillaient sur elles-mêmes, zigzaguant dans le ciel, laissant derrière elles une traînée rouge sang.

Peut-être que la prochaine serait violette? Angal attendit pour vérifier sa théorie. On entendait un vague chuintement derrière la musique orchestrale, mais plus aucun effet de lumière.

- Ah! s'exclama-t-il.

Un flash dans son dos. Il se retourna, tout sourire. Un copeau de bois lui entailla la joue, des hurlements rententirent autour de lui. Des gens terrorisés, hurlant de douleur. L'homme à côté de lui avait reçu un morceau de planche de la talle de son avant-bras en plein front. Il ne hurlait plus.
Angal releva la tête. Angal avait terriblement peur. Il se rapella son enfance, dans la crainte consante d'une attaque Ansurienne. "Papa nous protègera", disait sa maman. Papa n'était plus là, maman non plus. Une vague de haine envahit son esprit, un sentiment tel qu'il n'en avait jamais ressenti auparavent.

Les feux d'artifices. C'était là que tout avait commençé. Angal marcha droit sur le point de départ des fusées. Il ne savait pas exactement où cela se trouvait, mais on pouvait le repèrer grâce aux traces de fumées laissées dans le ciel. Des gens le bousculaient, mais rien ne le ferait dévier de son chemin.

Une autre explosion. Une boule de feu immense tombait du ciel, droit sur les Docks. Le dirigeable...Erian! Son dirigeant, son ami, celui qui l'avait recueilli! Erian Sal'Hem était...mort. Des larmes lui vinrent aux yeux, et ses cheveux s'enflammèrent.
Encore une, dans la haute tour du Conseil.

Angal se mit à courir vers les artificiers...Il en voyait plier bagage...L'homme avec des yeux bridés, il ne restait plus que lui dans son champ de vision. Peut-être n'étais-ce qu'un artificier, peut-être pas.
Il était sur le point de bifurquer dans une ruelle hors de vue lorsque le Sam'Hein l'attrapa par le col et le plaqua violement contre le mur.
- QUI T'A ENGAGE? hurla-t-il en dégainant une lame.

Erian était mort, et il était bien décidé à le venger.


[j'espère que ça te dérange pas Ayesha ^_^' sinon j'ai juste à virer la fin de mon RP, c'est pas grave]

_________________

Jamais le Soleil ne verra l'ombre.


Dernière édition par Angal Enysth le Mer 20 Fév - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Angal-Enysth
Erian Sal'Hem
Admin
avatar

Nombre de messages : 122
Race : Thaltos
Classe : Barde
Elément : Astral
Date d'inscription : 13/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 35
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 19 Fév - 14:19

[Erian Sal'Hem]
[Dans une ruelle - Vers la Taverne du Joyeux Mélandrin]







Lorsque la musique s'était tue, Erian avait compris. Il avait compris durant la seconde même que la douleur étreindrait son coeur et son corps. Que la fatalité l'avait rattrapé, lui courrant après plus vite qu'une hamadriane foncerait vers sa proie. Il voyait déjà Mélandre à feu et à sang, les milliers d'habitants lui cracher dessus comme. Les milliers d'habitant l'oublier, alors qu'il avait tant voulu faire pour eux.

Il attrapa monsieur Brohocera par le col, et se glissa avec lui dans un ruelle sombre pour éviter d'être repéré par les artificiers. La première explosion retentit. Il ferma les yeux pour l'oublier. Les cris issu de la place remplirent le ciel nocturne, comme précédement le feu d'artifice avait sublimé l'espace. Le Thiel cria de terreur, camouflant sa bouche avec ses mains pâles.

- "
Ils ont osé !" Siffla Erian, furieux et mélancolique à la fois. "Ils ont osé s'en prendre à ma fête."

Une boule de feu envahit le ciel. C'était le Dirigeable. Le Thiel blanchit encore plus qu'il ne l'était déjà en voyant son oeuvre s'écraser sur le toit des Docks. Il baissa rapidement les yeux et s'engouffra avec Erian dans les ruelles, actionnant ses jambes prises par la terreur. Le Thaltos glissait rapidement, tel une ombre malgé sa carrure impressionante. Il donnait l'impression de s'y connaître en filature et en infiltration. Mais il n'utilisait que la longue théorie développée par tous ses petits protégés, qui adoraient raconter leurs périples.

-
"Nous devons rejoindre la Taverne du Joyeux Mélandrin avec nous ! Vous me suivrez jusque là, j'ai besoin de vos connaissances en matière d'ingénerie !" Expliqua Erian, la voix tremblante. Il agrippa le bras du Thiel, et traversa avec lui une rue où les passants fuyaient la Place du Marché. Il disparurent rapidement tous les deux dans une autre ruelle, menant cette fois à l'arrière de cette Taverne. "Nous y voilà !"

La troisième explosion retentit dans le ciel, entrainant une nouvelle vague de terreur. Le Thaltos ferma les yeux une nouvelle fois. Son crâne allait subir les mêmes conséquences que la Tour du Conseil s'il n'arrivait pas réfrennait cette haine, cette fureur. Dans ses yeux, les flammes qui emportait la tour se reflétèrent. Les larmes voulaient poindre, mais il les empêcha rapidement de déférler. Poussant monsieur Brohocera à l'intérieur de la Taverne, ils arrivèrent dans les cuisins, où le personnel affolé, courrait dans tous les sens pour éteindre les fours avant de plier fermer. Erian empoigna vigoureusement un membre des cuisiniers par le poignet.

-
"Les Deux autres Dirigeants sont-ils encore ici ?" Lança t'il inquiet.
-
"Je... j'en sais rien moi ! C'est pas le moment... de poser des questions comme ça !... Vous voyez pas qu'on nous attaque ?!?! Réveillez vous !" Osa l'ansurien.

D'un mouvement vif, il le bouscula et courut vers l'intérieur du bâtiment, gravis les étages, suivit de près par son compagnon Thiel, et s'arrêta devant les deux autres Dirigeants ! Ouf ! Ils n'avaient pas encore quitté les lieux, mais semblaient très préoccupés.

-
"Je..." commença Erian essouflé ! "Je crois bien... qu'il faut fuir rapidement. Je ne sais pas encore si d'autres attentats sont prévus contre nous ! Apparement, il y avait énormément d'espion dans vos rang, ... Loth !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Erian-Sal-He
Lothianyth Til'Sayan
Admin
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 28
Race : Eycorché
Classe : Paladin
Elément : Ténèbres
Date d'inscription : 26/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   Mar 19 Fév - 15:44

[Lothianyth Til'Sayan - Erian Sal'Hem - Ezechiel Scheryde]
[Au Joyeux Mélandrin]


Le Thaltos arriva enfin, tout essouflé mais vivant. Lorsqu'il avait vu ce dirigeable s'écraser, Loth s'était bien douté que même Sal'Hem n'aurait pas pris un tel risque. En tout cas, l'Eycorché était bien plus calme à présent, aussi étrange que celui puisse paraître. Il avait passé la soirée à attendre, et attendre, il détèstait ça plus que tout; mais à présent qu'il était dans le "feu" de l'action, Loth retrouvait son élément. Au cours des trois explosions, l'Arrènois n'avait pas bougé d'un pouce: il observait placidement les évènements par la fenêtre, comme un général en campagne calculerait les pertes dans ses troupes. D'autant que ce n'était même pas sa ville...

Sal'Hem se passa des cabrioles de politesse habituelles, pour une fois:
- Je...Je crois bien... qu'il faut fuir rapidement. Je ne sais pas encore si d'autres attentats sont prévus contre nous ! Apparement, il y avait énormément d'espion dans vos rang, ... Loth !
Ces trois petites phrases eurent l'effet que n'avaient pas eu les trois explosions qui avaient dévasté une partie de la ville.
- "Fuir"?...Vous, Erian Sal'Hem, Dirigeant de Mélandre, vous ne pensez qu'à fuir alors que votre ville est en danger? N'avez vous aucun sens de l'honneur? Et des espions! Dans MES rangs! Je vous rapelle que c'est vous qui avez quémandé la venue de mes troupes et de ses espions, Sal'Hem!
Il avait terminé sa phrase d'un ton menaçant qu'il n'aurait jamais penser avoir à utiliser face à ce Thaltos là. Même s'il était le plus jeune des trois Dirigeants réunis dans la pièce, il n'en était pas moins imposant. Néanmoins, l'heure n'était pas aux querelles entre politiciens. Loth se calma:
- Quelles sont vos sources? Et surtout, si vous aviez de bonnes raisons de penser que des espions avaient gangrèné mes rangs, pourquoi ne m'avez-vous pas prévenu?

Lothianyth fit volte-face vers la fenêtre. La ville avait partiellement retrouvé son calme. Tout était silencieux, les musiciens ne jouaient plus. Des gens couraient dans la rue en contrebas. De la fumée s'élevait en trois points de mélandre.
- Je suis très en colère, Erian. Ce sont les Mélandrins qui ont payé le prix de votre laxisme. J'espère pour vous qu'Arrène n'aura à déplorer aucune perte.
Il se retourna de nouveau.
- Tant que tous mes hommes ne seront pas en sécurité, je ne bougerais pas de cette cité. C'est la loyauté que je leur doit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.1fr1.net/Fiches-validees-f64/Lothianyth-T
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Second Jour de la Fête du Ramanthin !!! [Fermé]
Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mémoires d'Initium :: Median, Le Continent Principal :: Ville Marchande de Mélandre :: Place du Marché-
Sauter vers: